Test Labo

Test Labo du Samsung Galaxy S24 Ultra : un écran formidable doublé de fonctions IA inédites

08 février 2024
Par Jean-Charles Frelier, La rédaction, Georges Prat
SAMSUNG Galaxy S24 Ultra
SAMSUNG Galaxy S24 Ultra ©Samsung

Chaque année, la gamme Galaxy S Ultra représente le summum de ce que Samsung a à proposer en matière de caractéristique technique. Le Galaxy S24 Ultra que nous testons ici se pose logiquement en champion de l’innovation du constructeur coréen. D’autant qu’il arrive cette année avec des promesses de fonctions dopées à l’intelligence artificielle.

En résumé

Note LABOFNAC

Nec plus ultra de la nouvelle gamme de Samsung, le Galaxy S24 Ultra est celui qui brille le plus fort. Très onéreux, le modèle Ultra le vaut bien grâce à son écran à très haute définition, profitant de l’une des luminosités les plus élevées du marché (et d’un revêtement antireflet inédit). Il permet évidemment de profiter de performances stellaires grâce à sa puce Snapdragon 8 Gen 3, et tutoie les étoiles en termes de qualité optique avec sa configuration photo musclée. Le S24 Ultra est particulièrement à l’aise en longue focale, grâce à un nouveau capteur x5 qui produit de meilleurs résultats que le x10 de l’an dernier.

Un pari gagnant donc, même si nos tests en laboratoire nous confirment que les modules photo ont toujours un peu de mal à prévenir l’apparition de bruit dans l’image. Enfin, en autonomie, le S24 Ultra s’en sort avec les honneurs en autorisant plus de 11 heures d’usage en une seule charge. Ajoutons à cela une tonne de fonctionnalités inédites alimentées par IA et un support logiciel de sept ans, et on obtient le meilleur smartphone de ce début d’année 2024.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un écran à la luminosité incroyable
  • Des performances ahurissantes
  • 7 ans de mises à jour garanties
  • Une aisance rare en photo
  • Les fonctionnalités Galaxy AI exclusives
Les moins
  • Photos toujours légèrement bruitées
  • On attendait un peu mieux en autonomie

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Capteur principal (arrière)
Capteur frontal (selfie)
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
À partir de
1 469€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Après avoir fait parler d’elle pendant des mois, la gamme Samsung Galaxy S24 est enfin disponible. Nous vous avons déjà proposé les tests Labo des Galaxy S24 et Galaxy S24+. Place maintenant au Galaxy S24 Ultra. Et comme à chaque itération depuis que cette déclinaison est née avec le S22 Ultra, il s’agit du modèle le plus haut de gamme du fabricant. Samsung y intègre non seulement les meilleurs composants possibles, mais il ajoute le fameux stylet qui nous avait fait dire en 2022 que le modèle Ultra n’était ni plus ni moins que le retour des Galaxy Note.

Le smartphone doit affronter une rude concurrence dans le haut de gamme, notamment face à un Honor de plus en plus ambitieux avec son Magic 6 Pro, un Xiaomi en constante progression, comme le démontre le Xiaomi 13 Ultra, sans oublier les iPhone 15 Pro d’Apple.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

Mais pour contrer tout ce beau monde, Samsung a dégainé Galaxy AI, un ensemble de fonctionnalités d’intelligence artificielle sur lesquelles nous reviendrons plus loin dans ce test. Et avant de nous y plonger, passons en revue les principales caractéristiques du Galaxy S24 Ultra.

Armé du nouveau processeur Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3, l’appareil embarque ce qui se fait de mieux en la matière à date. D’autant que ce processeur se trouve flanqué de 12 Go de mémoire vive. Le stockage interne varie quant à lui de 256 Go à 1 To. L’écran est une dalle Dynamic AMOLED de 6,8 pouces, offrant une définition de 1 440×3 120 pixels et les spécificités phare du moment, telles que le HDR10+ et un taux de rafraîchissement à 120 Hz (LTPO).

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

Pour ce qui est de la photographie, le Samsung Galaxy S24 Ultra se dote d’une configuration musclée sur le papier, en intégrant quatre caméras à l’arrière. Le module principal affiche une résolution de 200 mégapixels, avec une ouverture de f/1,7, une focale de 24 mm et une taille de capteur de 1/1.3”, doté d’une technologie d’autofocus multidirectionnel (PDAF), d’autofocus laser (Laser AF), ainsi que d’une stabilisation optique de l’image (OIS).

Un second capteur, avec module périscopique, propose 50 mégapixels avec une ouverture de f/3,4, une focale de 111 mm, équipé de PDAF, OIS et d’un zoom optique x5. Le troisième objectif est un téléobjectif plus classique, avec un capteur de 10 mégapixels, une ouverture à f/2,4, une focale de 67 mm, avec Dual Pixel PDAF, OIS, et un zoom optique x3. Enfin, on trouve le module ultra grand-angle de 12 mégapixels, avec une ouverture de f/2,2, une focale de 13 mm et un angle de vue de 120˚, un capteur de 1/2,55”, enrichi de Dual Pixel PDAF et d’une fonctionnalité vidéo Super Steady.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

Enfin, côté logiciel, le S24 Ultra est équipé d’Android 14, intégrant l’interface One UI 6.1 de Samsung. Il se distingue également par une promesse remarquable : celle de recevoir sept ans de mises à jour du système et de sécurité, assurant ainsi une longévité sans précédent pour un smartphone Android.

Général

Taille écran
6.8 "
OS
Android
Version OS
14
Mémoire vive
12 Go
Mémoire occupée
26.2 Go
Emplacement carte mémoire
Non

Dimensions & poids

Largeur
79 mm
Hauteur
162 mm
Epaisseur
9 mm
Poids
232 g

Design et ergonomie

L’appréciation esthétique est toujours une affaire de goût. Néanmoins, nous pouvons assez objectivement écrire que l’aspect de ce S24 Ultra est une sorte d’aboutissement de la philosophie de design des dernières générations de Galaxy S. Le style est toujours très minimaliste, épuré et élégant. À première vue, il est même difficile de différencier ce modèle de son prédécesseur.

Mais même les petits changements apportés ont un impact significatif sur notre perception esthétique de l’appareil. L’un des plus visibles est l’écran, qui se débarrasse cette fois complètement de son aspect incurvé. Après avoir été le pionnier de ce genre d’afficheurs aux bords courbés, Samsung les enterre. Ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Samsung Galaxy S24 Ultra
Le Samsung Galaxy S24 Ultra, à droite, aux côtés de l’iPhone 15 Pro Max.©L’Éclaireur

L’aspect et la préhension du modèle en coloris titane que nous avons eu entre les mains nous ont paru tout simplement superbes. Si le modèle Ultra garde un look plus anguleux que les autres modèles de la gamme, ses bords (et pas son écran, donc) ont été légèrement arrondis. Il en résulte une préhension plus agréable. Surtout dans le cas où vous le gardez en main longtemps, comme lors d’une session de jeu vidéo ou lorsque vous regardez une vidéo un peu longue. Des cas d’usage assez évidents avec un écran aussi grand. L’appareil affiche un gabarit en conséquence, ce qui est logique au regard de son afficheur XXL.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

En revanche, l’ensemble est loin d’être massif une fois en main. Nous avons été assez surpris par sa relative légèreté, par rapport à ses dimensions. L’appareil propose d’ailleurs une nouvelle conception avec un pourtour en titane, qui est censé lui conférer plus de légèreté et de robustesse. Notez tout de même qu’il ne s’agit que d’une impression subjective, dans la mesure où la balance indique un poids quasiment identique à celui du S23 Ultra, avec 232 g pour le nouveau, contre 234 g précédemment. Samsung a donc décidé de ne pas suivre la même voie qu’Apple qui apporte un vrai gain de poids par l’utilisation du titane.

Pour déverrouiller l’appareil, Samsung opte toujours pour un lecteur biométrique d’empreintes digitales positionné sous la partie basse de l’écran. Il tombe bien sous les doigts et nous n’avons rien trouvé à redire concernant sa réactivité.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

Enfin, gamme Ultra oblige, le stylet est toujours de la partie. Il est sagement niché dans un emplacement dédié au sein même du téléphone. Une simple pression suffit pour l’en déloger et commencer à l’utiliser. Nous n’allons pas nous attarder outre mesure sur cet accessoire, dans la mesure où il est identique à celui que proposait déjà le Galaxy S23 Ultra. Il bénéficie toujours d’une attention particulière, héritant d’un mécanisme de déclenchement intuitif qui facilite son extraction sans quitter l’écran des yeux.

L’écran

Écran
8
Densite des pixels
9
Définition de l’écran
1440 x 3120
Densité de l’écran
504 ppp
Contraste et progressivité
9
Taux de contraste (:5)
545
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
8.7
Directivité
7
Perte de lumière à 30° (en %)
42 %
Perte de lumière à 45° (en %)
68 %

S’il ne change pas de diagonale avec ses 6,8 pouces, l’écran du Samsung Galaxy S24 Ultra perd comme évoqué précédemment sa courbure. Résultat des courses, le taux d’occupation baisse très légèrement par rapport à la précédente génération : il passe de 89,9 à 88,5 %. On notera qu’un iPhone 15 Pro Max fait désormais mieux. La dalle est protégée par la nouvelle génération de verre Corning, le Gorilla Glass Armor. Sa définition est de 1 440×3 120 pixels pour une densité de pixels qui passe désormais la barre des 500 ppp. On notera que, par défaut, l’écran est réglé en 1 080×2 340 pixels.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

La marque coréenne annonce une luminosité en nette hausse, puisqu’elle s’établit désormais à 2 600 nits en pic contre 1 750 nits pour le S23 Ultra ou 2 000 nits pour un iPhone 15 Pro Max. Autre progrès, l’arrivée de la technologie LPTO lui permet de voir sa fréquence de rafraîchissement varier dynamiquement entre 1 et 120 Hz. L’utilisateur peut lui préférer un mode fixe à 60 Hz dont l’intérêt nous semble finalement assez limité.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

Bien entendu, les experts du Labo se sont penchés sur l’écran du porte-étendard de la marque. Premier constat, le taux de contraste progresse sensiblement, puisque l’on passe de 332:5 à 545:5 entre les deux générations d’Ultra. Petite déception concernant la fidélité des couleurs qui régresse légèrement, mais, pas de panique, elle est toujours très bonne et il est possible de l’améliorer en jouant avec les différents réglages proposés.

Pour la directivité, c’est quasiment le statu quo avec une perte de 42 % de luminosité avec un angle de vision de 30° et de 68 % à 45°. Un résultat moyen, puisque le Galaxy S24 fait mieux par exemple. Sans surprise, le Samsung nous propose une nouvelle fois un excellent écran qui se montre particulièrement à l’aise en extérieur grâce à sa luminosité élevée et à son efficacité face aux reflets.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L’Éclaireur

Qualité audio

Qualité audio
6.2
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
62 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Le Samsung Galaxy S24 Ultra dispose de deux haut-parleurs asymétriques et de l’aréopage classique de technologies supplémentaires, comme le Dolby Atmos ou encore l’Adapt Sound. Les mesures du Labo montrent une puissance pas vraiment impressionnante de 62 dB. C’est moins bien que le S23 Ultra, qui ne brillait déjà guère dans cet exercice avec ses 65 dB. Est-ce que les ingénieurs ont dû consentir à quelques compromis pour ménager un espace pour le stylet ?

Samsung Galaxy S24 Ultra
C’est par la petite fente à droite du stylet que s’exprime le haut-parleur principal du smartphone. ©L’Éclaireur

Pour rappel, le S24, le plus compact de la famille, dispose de haut-parleurs délivrant une puissance maximale de 77 dB ! La courbe de réponse en fréquences n’impressionne pas davantage avec un tracé assez typique d’un smartphone. L’accent est mis sur les médiums.

Faute de prise casque, le Bluetooth sera certainement la solution privilégiée.

Performances et interface

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
9
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
10
Performance usage complexe
9
Performance usage extrême
9
Performances graphiques
8

Contrairement à ses petits frères, animés par le processeur maison Exynos 2400, le Samsung Galaxy S24 Ultra accueille une mécanique signée Qualcomm. Le Snapdragon 8 Gen 2 du S23 Ultra cède donc logiquement sa place au Snapdragon 8 Gen 3. Si l’Exynos 2400 intègre dix cœurs physiques, la puce américaine se contente d’une architecture plus classique avec ses huit cœurs. Son cœur le plus véloce, un Cortex-X4, peut atteindre la fréquence de 3,39 GHz alors que le Cortex-X4 de l’Exynos 2400 « plafonne » à 3,2 GHz.

Nous trouvons également une puce graphique boostée et un NPU plus puissant que jamais. Tout est donc réuni pour nous offrir un smartphone ultraréactif. Sur le terrain, c’est bien le cas. Le Samsung Galaxy S24 Ultra est un modèle de fluidité, y compris face aux jeux les plus exigeants. Son dos chauffe de manière sensible, surtout lorsqu’il est très fortement sollicité tout en chargeant. Et face au protocole de tests du Labo, est-ce que ça change quelque chose ?

Samsung Galaxy S24 Ultra
Le Samsung Galaxy S24 Ultra est plus large que l’iPhone 15 Pro Max. ©L'Éclaireur

Les deux plateformes se talonnent véritablement. Le Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3 marque un point supplémentaire lors de la mesure de performance en usage extrême et un autre point pour la partie graphique. Le Galaxy S24 Ultra se rapproche de l’iPhone 15 Pro Max, la référence absolue en la matière. Nous n’avons pu résister à comparer les deux dernières générations d’Ultra. Force est de constater que le S23 Ultra n’est pas totalement largué.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L'Éclaireur

Comme les S24 et S24+, le Samsung Galaxy S24 Ultra s’appuie, du point de vue logiciel, sur Android 14 et la surcouche maison One UI 6.1. Nous retrouvons donc avec toujours autant de plaisir une interface complète et fluide avec, en prime, une esthétique aboutie. Le tout est stable et surtout accueille toutes les fonctionnalités Galaxy AI que nous avons largement évoquées lors de notre test du S24. Que ce soit dans les usages multimédias ou des utilisations plus sérieuses dans lesquelles la productivité est importante, l’IA apporte un vrai plus. Les fonctions de manipulation du texte comme les résumés ou les traductions affichent une réelle efficacité. Même chose pour la recherche en entourant une image sur un site web par exemple. Le smartphone trouve quasi instantanément le bon objet.

Samsung Galaxy S24 Ultra
Le stylet tire lui aussi profit de l’IA. ©L'Éclaireur

Le stylet qui prend place dans la tranche inférieure du smartphone tire lui aussi profit de l’IA. Celle-ci améliore la précision de la reconnaissance de votre écriture pour qu’elle se transforme avec acuité en un texte modifiable. De même, si votre graphie est penchée, comme c’est souvent le cas, le Galaxy S24 Ultra a la capacité de redresser votre écriture. Comme toujours, tout le monde ne trouvera pas l’intérêt du stylet, mais il est là en toute discrétion avec des applications optimisées pour lui.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L'Éclaireur

Communication

Communication
8.9
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
9.5
Note 3G
8.7
Note 4G
8.5
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
8.4
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac, ax.
Bluetooth
8
Norme Bluetooth
5.3
NFC
Oui

Le Samsung Galaxy S24 Ultra s’appuie sur la partie radio fournie par Qualcomm. Nous trouvons donc tout d’abord le modem Snapdragon X75 qui intègre une couche d’IA destinée à améliorer ses performances, mais aussi sa gestion d’énergie. Ce composant va bien au-delà des capacités des réseaux mobiles actuels, puisque Qualcomm annonce un débit maximal de 10 Gbps en download et de 3,5 Gbps en upload. On trouve ensuite le module FastConnect 7800 qui apporte au smartphone le wifi 7 – les S24 et S24+ se contentant du wifi 6e – et le Bluetooth 5.4. En clair, le Galaxy S24 Ultra dispose de ce qui se fait de plus performant aujourd’hui.

Samsung Galaxy S24 Ultra
Le titane brut est très agréable à prendre en main. ©L'Éclaireur

Les différents tests menés par le Labo confirment l’excellent comportement du smartphone. Il se distingue par sa très bonne gestion des réseaux mobiles. Il limite les dégâts dans la bande de fréquences 4G Bande 8, toujours délicates pour les mobiles. Le wifi est également très performant. La connexion Bluetooth est stable et efficace, mais la précédente génération fait légèrement mieux sur ce plan.

Photo

Photo
7.2
Capteur principal (arrière)
7.2
Mesures
Usages
Capteur frontal (selfie)
7.2
Mesures
Usages

Vous avez vu en introduction que le Samsung Galaxy S24 Ultra embarquait un système photo complet et ultrapolyvalent grâce aux nombreuses focales qu’il propose. Nous avons profité d’un temps clément pour faire de nombreuses photos et nous avons adoré ce smartphone. Sa caméra principale met par défaut en œuvre le pixels binning en réunissant 16 pixels en un. Après un léger recadrage, les photos produites affichent une résolution de 12 mégapixels.

Samsung Galaxy S24 Ultra
La caméra principale profite très bien de la lumière de fin de journée. ©L'Éclaireur

Le résultat est très réussi et l’autofocus très rapide aboutit à une photo particulièrement nette. Il est aussi possible de photographier en 50 et 200 mégapixels pour encore plus de détails, et même en 24 mégapixels en installant le plugin Expert Raw dans l’application Caméra du Samsung Galaxy S24 Ultra. Téléobjectifs et ultra grand-angle nous ont également séduits, mais que nous disent les spécialistes du Labo qui, pour rappel, n’ont pas été particulièrement tendres avec les S24 et S24+ ? Ils nous rassurent d’emblée sur un point : la version Ultra est meilleure.

Samsung Galaxy S24 Ultra
Belle homogénéité des couleurs entre l’ultra grand-angle et le grand-angle. ©L'Éclaireur

Sa caméra principale progresse nettement en sensibilité et en basse lumière. Les progrès se retrouvent aussi sur l’ultra grand-angle qui semble pourtant, sur le papier, identique à celui des deux autres S24. La différence vient-elle de l’ISP (la puce en charge de la gestion des caméras et du traitement des photos) Qualcomm ? Toujours est-il que le Samsung Galaxy S24 Ultra se place au niveau de l’iPhone 15 Pro Max, son adversaire déclaré.

Samsung Galaxy S24 Ultra
Le téléobjectif x3 est d’une efficacité redoutable.©L'Éclaireur

La caméra frontale de 12 mégapixels suit la même voie, puisqu’elle se montre plus performante – surtout en matière de sensibilité et de comportement en basse lumière – que celle du S24, alors qu’il s’agit du même composant. Le nouveau porte-étendard de la marque coréenne réussit donc un excellent parcours en matière de photo. On note cependant que le Google Pixel 8 Pro fait encore nettement la course en tête, y compris pour les experts du Labo.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L'Éclaireur

La capacité à filmer en 8K du S24 Ultra n’est certainement pas utile à tout le monde. Nous y compris. En nous contentant de la 4K à 60 fps, nous avons obtenu des vidéos fluides et dynamiques regorgeant de détails.

Samsung Galaxy S24 Ultra
On perd en qualité avec le zoom numérique x10.©L'Éclaireur

Autonomie

Autonomie
8
Durée autonomie
11:08:00
Temps de charge
01:37:30

Samsung a choisi de conserver une batterie de même capacité que celle de la précédente génération avec un élément de 5 000 mAh. Une capacité somme toute assez standard aujourd’hui. Dans le cadre d’une utilisation plutôt intensive, nous avons pu nous passer de recharge pendant un jour et demi.

Le protocole du Labo permet d’obtenir un résultat présentant l’immense intérêt de permettre une comparaison avec les autres smartphones. Il a abouti à une autonomie de 11 h 8, soit six minutes de plus que la précédente génération et 33 minutes de plus que le S24+ doté d’une batterie de presque la même capacité. Pour autant, l’iPhone 15 Pro Max caracole encore en tête avec une autonomie supérieure de plus deux heures ! Mais le Samsung Galaxy S24 Ultra s’en sort très bien.

Samsung Galaxy S24 Ultra
©L'Éclaireur

La vitesse de charge n’évolue pas, avec une puissance de 45 W et l’absence de bloc secteur fourni. Le Labo a mesuré un temps de charge de 1 h 37, soit cinq minutes de moins que le S23 Ultra. L’iPhone 15 Pro Max met quant à lui trois minutes de moins à recharger sa batterie, mais celle-ci affiche une capacité moindre (4 441 mAh en l’occurrence). En 30 minutes, le smartphone coréen retrouve plus de 60 % de charge, ce que son concurrent américain ne parvient pas à faire. La recharge sans fil est présente pour une puissance de 15 W, du classique donc.

Conclusion

Note LABOFNAC

Nec plus ultra de la nouvelle gamme de Samsung, le Galaxy S24 Ultra est celui qui brille le plus fort. Très onéreux, le modèle Ultra le vaut bien grâce à son écran à très haute définition, profitant de l’une des luminosités les plus élevées du marché (et d’un revêtement antireflet inédit). Il permet évidemment de profiter de performances stellaires grâce à sa puce Snapdragon 8 Gen 3, et tutoie les étoiles en termes de qualité optique avec sa configuration photo musclée. Le S24 Ultra est particulièrement à l’aise en longue focale, grâce à un nouveau capteur x5 qui produit de meilleurs résultats que le x10 de l’an dernier.

Un pari gagnant donc, même si nos tests en laboratoire nous confirment que les modules photo ont toujours un peu de mal à prévenir l’apparition de bruit dans l’image. Enfin, en autonomie, le S24 Ultra s’en sort avec les honneurs en autorisant plus de 11 heures d’usage en une seule charge. Ajoutons à cela une tonne de fonctionnalités inédites alimentées par IA et un support logiciel de sept ans, et on obtient le meilleur smartphone de ce début d’année 2024.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Photo
Capteur principal (arrière)
Capteur frontal (selfie)
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (29 avis)
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste