Test Labo

Test Labo du NIKON Z8 : un capteur qui manque de sensibilité

01 juillet 2024
Par La rédaction
NIKON Z8
NIKON Z8 ©Labo Fnac

En résumé

Note LABOFNAC

C’est sûr, le Nikon Z8, c’est du lourd. Un appareil photo hybride haut de gamme, qui propose une définition presque indécente de 45,7 mégapixels et qui saura sublimer n’importe quel sujet. Extrêmement polyvalent, cet appareil ne souffre d’aucun défaut optique (aberrations, vignettage) majeur et affiche des couleurs très naturelles constituant un terreau fertile pour les photographes professionnels en post production. Mais il n’est pas exempt de défaut. En l’occurrence, les mesures du Labo Fnac illustrent de grosses faiblesses en basse lumière. En cause : un capteur trop peu sensible qui, malgré des ISO capables de monter à 25600, ne sont pas bien armés pour contrer le bruit numérique qui s’invite dans l’image.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La qualité optique à s'en décrocher la machoire
  • Des couleurs impeccables
  • La très haute définition du capteur
Les moins
  • Capteur trop peu sensible (bruit)
  • Prestations en basse lumière

Détail des sous notes

Qualité optique
Basse lumière
Sensibilité (Lumière du jour)
Définition
Colorimétrie
4 849€
5 549€
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

Objectif(s)

NIKON – NIKKOR-Z-24-120mm-f-4S

Note
7.2

Usage

Les performances de l’appareil peuvent varier selon l’usage que l’on en fait. La notation se fait selon les conditions de focales correspondantes.
Grand angle (<35 mm)
7.2
Le grand angle est idéal pour capturer des scènes entières, des paysages panoramiques, des bâtiments imposants ou des groupes de personnes. Il permet de saisir une perspective plus large et de donner aux spectateurs un aperçu complet de l’environnement.
Standard (35<69 mm)
7.2
L’usage d’un appareil photo à une focale entre 35 et 69mm est ce qu’on appelle « Standard », c’est-à-dire, ni trop loin, ni trop près du sujet. Il offre certainement la plus grande polyvalence d’utilisation.
Téléobjectif (>70 mm)
7.2
Un usage destiné aux prises photo éloignées du sujet. Dans cet usage, il est souvent nécéssaire d’y adjoindre un trépied ou un bon stabilisateur pour éviter les « flous de mouvements ».

Mesure

Qualité optique
10
Cette note reflète la capacité de l’appareil photo à produire des clichés sans défauts liés à l’optique ou au traitement. Vignettage, Aberration chromatique et autres artefacts parasites sont pris en compte dans cette mesure.
Sensibilité (Lumière du jour)
3
Colorimétrie
9
Basse lumière
2
Définition
10

Caractéristiques

Conclusion

Note LABOFNAC

C’est sûr, le Nikon Z8, c’est du lourd. Un appareil photo hybride haut de gamme, qui propose une définition presque indécente de 45,7 mégapixels et qui saura sublimer n’importe quel sujet. Extrêmement polyvalent, cet appareil ne souffre d’aucun défaut optique (aberrations, vignettage) majeur et affiche des couleurs très naturelles constituant un terreau fertile pour les photographes professionnels en post production. Mais il n’est pas exempt de défaut. En l’occurrence, les mesures du Labo Fnac illustrent de grosses faiblesses en basse lumière. En cause : un capteur trop peu sensible qui, malgré des ISO capables de monter à 25600, ne sont pas bien armés pour contrer le bruit numérique qui s’invite dans l’image.

Note technique

Détail des sous notes

Qualité optique
Basse lumière
Sensibilité (Lumière du jour)
Définition
Colorimétrie
Article rédigé par