Test Labo

Test Labo du Samsung Galaxy S24 : du muscle, de l’IA, mais une partie photo qui n’évolue pas

08 février 2024
Par Georges Prat
SAMSUNG Galaxy S24
SAMSUNG Galaxy S24 ©Labo Fnac

Le Samsung Galaxy S24 est un smartphone qui fera le bonheur des amateurs de téléphones compacts, mais complets et très puissants. Son design très Samsung ne révolutionne certes pas la donne, mais il n’en est pas moins très réussi, offrant au passage un excellent confort en main. Un excellent cru placé sous le signe de l’IA.

En résumé

Note LABOFNAC

Le Samsung Galaxy S24 est une belle évolution du S23 avec sa mécanique dernier cri plus performante et un écran toujours excellent. Seule déception, une partie photo qui ne progresse pas. Mais le morceau de bravoure de cette nouvelle génération se trouve, une fois n’est pas coutume, dans la partie logicielle avec une intelligence artificielle plus présente que jamais pour faciliter le quotidien de tous les utilisateurs. Et cela fonctionne plutôt bien !

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un smartphone compact
  • Finitions au top
  • Fluidité générale
  • Un écran splendide
Les moins
  • Une vitesse de charge moyenne
  • Une autonomie correcte sans plus
  • Pas de chargeur fourni
  • Une partie photo qui n'évolue pas

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
À partir de
899€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Samsung a levé le voile sur sa nouvelle génération de Galaxy S, composée classiquement de trois modèles : le S24, le S24+ et le S24 Ultra. Une famille qui mise cette année sur le logiciel et plus particulièrement sur les fonctions liées à l’intelligence artificielle, regroupées sous la bannière « Galaxy AI », que sur le hardware. Mais nous verrons plus loin que celui-ci n’est pas en reste.

Nous vous proposons de découvrir avec nous le Samsung Galaxy S24, le modèle le plus compact et le plus abordable, pour une prise en main complète et un test mené par le Labo. Le smartphone est proposé avec 8 Go de RAM et 128 ou 256 Go de stockage aux tarifs respectifs de 899 et 959 €. C’est donc une sérieuse baisse de prix par rapport à la génération précédente, qui avait été lancée à 959 et 1 019 €. Évidemment, on ne peut que saluer ce mouvement, également suivi par Apple pour ses derniers iPhone. Au chapitre couleur, quatre teintes sont au programme : indigo, crème, argent et comme l’exemplaire prêté par la marque pour notre prise en main, noir. Le Labo a de son côté utilisé un smartphone du commerce.

Général

Taille écran
6.2 "
OS
Android
Version OS
14
Mémoire vive
8 Go
Mémoire occupée
24.5 Go
Emplacement carte mémoire
Non

Dimensions & poids

Largeur
71 mm
Hauteur
147 mm
Epaisseur
8 mm
Poids
167 g
Samsung Galaxy S24
Le Samsung Galaxy S24 apparaît aujourd’hui comme un smartphone compact malgré son écran de 6,2 pouces.©L’Éclaireur

Design et prise en main

Ne cherchez pas avec le S24 une révolution esthétique par rapport à la précédente génération. Les évolutions se font plutôt subtiles. Après tout, pourquoi bouleverser une recette qui fonctionne très bien ? À l’avant, nous trouvons un écran plat légèrement plus grand, puisqu’il affiche une diagonale de 6,2 pouces contre 6,1 pouces précédemment. Tapis dans la dalle, nous trouvons la caméra frontale et le lecteur d’empreinte digitale. Ce dernier fonctionne parfaitement et surtout vient naturellement sous le pouce.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur


Comme sur le S23, une vitre en verre Gorilla Glass Victus 2 se charge de protéger l’écran des rayures et des (petits) chocs. Logiquement, et malgré un taux d’occupation en progression qui dépasse désormais les 90 %, le nouveau venu est très légèrement plus haut que le S23 (147 mm contre 146,3 mm). L’épaisseur ne change pas, avec toujours 7,6 mm.
On note cependant que Samsung est parvenu à grappiller quelques dixièmes de millimètres en largeur : la prise en main est encore plus sûre et confortable. Le Galaxy S24 se classe dans la catégorie des smartphones compacts, qui conserve encore des aficionados. Il est même un peu plus ramassé que l’iPhone 15 plus haut, plus large, plus épais et plus lourd…

Samsung Galaxy S24
Placé ici aux côtés du S23 FE, le Samsung Galaxy S24 conserve un air de famille évident. ©L’Éclaireur

L’arrière du smartphone reprend le principe d’un trio de caméras séparées les unes des autres et alignées verticalement. Pas de bloc photo regroupant les différents modules, donc, une marque de fabrique plutôt originale aujourd’hui. Le flash LED fait cavalier seul dans une position plus basse que sur le S23. La coque est toujours en verre Gorilla Glass Victus 2.

Samsung Galaxy S24
Le dos en verre satiné retarde très longtemps l’arrivée des traces de doigts.©L’Éclaireur

La finition satinée de notre exemplaire – noir officiellement, mais plutôt anthracite à nos yeux – repousse efficacement les traces de doigt. Les flancs en aluminium semblent un peu moins arrondis, mais ils restent très agréables. Le bouton de mise sous tension est très bien situé, mais c’est un peu moins le cas de celui dédié au réglage du volume.
Il faut sans surprise se passer de prise casque et d’emplacement microSD. La trappe placée dans la tranche inférieure permet simplement de glisser deux nanoSIM. La qualité de fabrication est parfaite et le Samsung Galaxy S24 répond à la norme d’étanchéité IP68.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur

L’écran

Écran
7.7
Densite des pixels
6
Définition de l’écran
1080 x 2340
Densité de l’écran
416 ppp
Contraste et progressivité
7
Taux de contraste (:5)
448
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
9.2
Directivité
9
Perte de lumière à 30° (en %)
27 %
Perte de lumière à 45° (en %)
58 %

Cette nouvelle génération bénéficie comme nous l’avons vu précédemment d’un écran légèrement plus grand, mais Samsung ne s’est pas arrêté là. En effet, la dalle voit débarquer la capacité de faire varier dynamiquement sa fréquence de rafraîchissement entre 1 et 120 Hz alors que celle du S23 le faisait entre 48 et 120 Hz. Voilà qui optimise encore un peu plus la consommation d’énergie de l’écran.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur

Si sa résolution ne change pas avec 1 080×2 340 pixels (soit une densité de 416 ppp), sa luminosité bénéficie d’un véritable boost en atteignant en pic 2 600 nits contre 1 750 nits. La luminosité très élevée fait bonne impression en extérieur et face à des vidéos HDR. Du très bel ouvrage une fois encore chez Samsung.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur

Les experts du Labo Fnac ont passé au crible cet écran. Le taux de contraste décevant du S23, 318:5, progresse nettement sur son successeur, puisqu’il passe à 448:5. Ce n’est pas encore le meilleur du marché sur ce plan, mais l’écart est réel. La fidélité des couleurs reste excellente et le nouveau venu progresse encore dans le domaine de la directivité de son écran. Ainsi, avec un angle de 30°, la perte de lumière n’est que de 27 %, contre 32 % pour le Samsung Galaxy S23 ou 28 % pour l’iPhone 15. Lorsque l’angle de vue passe à 45°, les sondes du Labo ont mesuré une perte de 58 %, là aussi un excellent chiffre, car rare sont les smartphones à passer sous la barre des 60 %.

Qualité audio

Qualité audio
6.6
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
71 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Malgré sa compacité, le Samsung Galaxy S24 met à la disposition de vos oreilles deux haut-parleurs : le premier se partage avec la fonction de téléphonie mains libres et s’exprime par une petite fente placée juste au-dessus de l’écran, tandis que le second, plus puissant, prend place dans la tranche inférieure du mobile.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur

Cette architecture hybride se traduit souvent par un rendu un peu déséquilibré, mais ce déséquilibre nous apparaît ici très léger. La puissance est convaincante à l’usage, ce que confirme le Labo avec une puissance maximale mesurée de 71 dB, soit le même chiffre que son prédécesseur.

Le rendu est classiquement axé sur les médiums, comme nous le montre la courbe de réponse en fréquences établie par le Labo. Les utilisateurs les plus exigeants apprécieront la présence du Dolby Atmos et d’une égalisation complète. Deux technologies complètent le tout : l’Adapt Sound pour adapter le rendu sonore à l’âge de ses oreilles et le convertisseur UHQ qui améliore la netteté du son.

Performances et interface

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
9
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
10
Performance usage complexe
9
Performance usage extrême
8
Performances graphiques
8

Si le Samsung Galaxy S24 Ultra s’appuie sur une mécanique signée Qualcomm, un Snapdragon 8 Gen 3 en l’occurrence, les S24 et S24+ disposent quant à eux du tout nouveau processeur maison, l’Exynos 2400. Cette puce marque un vrai tournant par rapport à l’Exynos 2200 des S22. Si la finesse de gravure est la même, avec 4 Nm, l’architecture change totalement, puisque cette nouvelle génération propose désormais dix cœurs au lieu de huit avec un Cortex-X4 à 3,2 GHz, deux Cortex-A720 à 2,9 GHz, trois Cortex-A720 à 2,6 GHz et quatre Cortex-A520 à 1,95 GHz.

Couplée à 8 Go de RAM, cette mécanique donne toute satisfaction à l’usage. Le Samsung Galaxy S24 est un monstre de réactivité et nous n’avons jamais perçu de ralentissement. Les jeux exigeants fonctionnent avec tous les curseurs poussés au maximum. La chauffe est sensible, mais rien de véritablement gênant.

Face au protocole de tests du Labo, nous sommes de prime abord un peu déçus, car le Samsung Galaxy S24 fait un peu moins bien que son prédécesseur. Mais pas de panique, la différence ne se fait que sur la partie graphique des mesures, l’architecture Qualcomm Snapdragon surpassant l’Exynos de Samsung. Les tests simulant des usages simples à extrêmes placent quant à eux devant la nouvelle génération. L’honneur est donc sauf.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur

Du côté logiciel, le Samsung Galaxy S24 s’appuie sur Android 14 et sur One UI 6.1, l’interface maison saluée depuis plusieurs années maintenant comme l’une des meilleures. Mais, sur la série S24, ce duo est complété par de nombreuses fonctionnalités mues par l’intelligence artificielle et qui viennent profiter de la présence d’un NPU, une puce dédiée à l’IA pour en accélérer la mise en action.

Samsung Galaxy S24
En quelques secondes, le Samsung Galaxy S24 pourra identifier le contenu simplement entouré. ©L’Éclaireur

Difficile ici de vous en faire un tour complet, mais voici un petit florilège des fonctions IA qui nous ont le plus séduits. La recherche directe à partir d’une image ou d’une vidéo simplement en traçant les contours d’un élément est d’une efficacité impressionnante. En quelques secondes, l’élément est identifié par Google. Une voiture dans une vidéo YouTube vous intrigue ? Entourez-la et vous aurez alors son identification et des liens directs vers des pages en parlant.

Samsung Galaxy S24
Résumer une page web ou la traduire : pas de souci pour le Samsung Galaxy S24 et son IA.©L’Éclaireur

Si vous lisez une page web très dense, vous pouvez ainsi en demander un résumé en cliquant dans le bandeau de raccourcis sur l’icône IA (un trio d’étoiles). Il est même possible d’obtenir un résumé plus détaillé si celui produit par défaut vous semble trop succinct. Les résultats sont bluffants avec un contenu chapitré pour aller encore plus vite à l’essentiel de l’information.

Plus fort encore, si la page est dans une langue étrangère, le Samsung Galaxy S24 en propose une traduction plutôt précise et en tout cas toujours compréhensible. La traduction peut aussi intervenir dans une conversation, le smartphone prenant en charge 13 langues au lancement. Il peut également retranscrire ce qui se dit dans une réunion en reconnaissant les différentes voix des intervenants.

Samsung Galaxy S24
Le smartphone peut même, toujours grâce à l’IA, reformuler un SMS en fonction du contexte.©L’Éclaireur

Lors de la rédaction d’un texte, un email ou un SMS par exemple, l’utilisateur a l’opportunité de demander à l’IA de reformater ses propos en leur donnant un ton plus professionnel ou au contraire plus amical. Bon, pour être francs, ici, les formulations nous semblent souvent maladroites.
L’IA intervient aussi dans la galerie photo pour effectuer des manipulations qui nous rapprochent de ce que l’on trouve sur les Pixel de Google. La gomme magique peut supprimer un élément indésiré d’une photo, voire le déplacer. L’IA comble alors l’image en générant des informations.
Samsung affirme enrichir son environnement logiciel très régulièrement. Enfin, difficile de ne pas saluer l’initiative de la marque coréenne en matière de mise à jour. En effet, le Samsung Galaxy S24 bénéficiera de sept années de mise à jour, qu’il s’agisse de version d’Android ou de patchs de sécurité.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur

Communication

Communication
7.9
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
8.1
Note 3G
8.1
Note 4G
7.7
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
8
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac, ax.
Bluetooth
8
Norme Bluetooth
5.3
NFC
Oui

En pratique, ce smartphone – bien entendu compatible avec toutes les dernières évolutions de la 5G – se comporte très bien. Le modem Samsung serait capable d’atteindre un débit maximal de 12,1 Gb/s en download et 3,67 Gb/s en upload, soit bien au-delà des capacités des infrastructures actuelles. Pour le reste, nous retrouvons le Bluetooth 5.3 et le wifi 6e.

Le Labo confirme les bonnes aptitudes de ce smartphone. Il présente le tableau classique des terminaux actuels avec une légère difficulté sur la bande 5 de la 4G. Le wifi et le Bluetooth affichent de très bonnes notes de leur côté.

Photo

Photo
6.4


Capteur principal (arrière)

Qualité photo globale
6.2
Qualité optique
9.4
Colorimétrie
7.3
Sensibilité
1.7
Basse lumière
2
Définition
7
Grand Angle
5.9
Focale standard
6.3
Téléobjectif
6.3


Capteur frontal (selfie)

Qualité photo globale
6.7
Qualité optique
10
Colorimétrie
8
Sensibilité
2
Basse lumière
2
Définition
5
Grand Angle
6.7

En ce qui concerne la photo, le Samsung Galaxy S24 se montre étonnant puisqu’il reprend le même équipement que son prédécesseur… et même que celui du S22 lancé en 2022. Dans le monde des nouvelles technologies où tout change très vite, ce choix se révèle pour le moins étonnant.
Nous trouvons une caméra principale de type grand-angle avec une optique f/1,8 qui équivaut à un 24 mm argentique, derrière laquelle opère un capteur de 50 mégapixels.

La seconde caméra est un ultra grand-angle de 12 mégapixels. L’optique offre un champ de capture de 120° avec une ouverture f/2,2. Enfin, le dernier module est un téléobjectif x3 doté d’un capteur de 10 mégapixels.

La caméra frontale est reprise du S23 avec un capteur de 12 mégapixels. Rien de très impressionnant sur le papier, donc, et les progrès éventuels seront donc à mettre au crédit de l’ISP (Image Signal Processor) et de traitements numériques plus performants. Sans oublier l’intervention de l’IA, plus prégnante que jamais.

Samsung Galaxy S24
Le Samsung Galaxy S24 impressionne dans des environnements difficiles, comme ici une rame de métro. ©L’Éclaireur

Autant dire que l’analyse des experts du Labo est particulièrement attendue. Pour rappel, la précédente génération avait montré un visage cohérent sur les trois modules photo avec des résultats corrects, mais des limites en matière de sensibilité et de comportement en basse lumière.
Qu’en est-il pour le Galaxy S24 ?

Le capteur principal progresse sur le plan de la colorimétrie, mais il est franchement à la peine en ce qui concerne la sensibilité et le comportement en basse lumière. Les défauts de la précédente génération ne sont donc pas corrigés, mais au contraire accentués. Dommage.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur

La caméra ultra grand-angle n’est pas exceptionnelle non plus comme nous le montre sa note qui est là aussi en régression par rapport à celle obtenue par le S23. En pratique, ce module conserve une légère tendance à perdre en netteté en périphérie d’image, mais c’est le cas sur la plupart des caméras de cette zone de focale.

Samsung Galaxy S24
©L’Éclaireur Fnac

Le téléobjectif est plutôt efficace à l’usage, même si ses limites sont facilement mises en exergue par les mesures du Labo.

Samsung Galaxy S24
Le Samsung Galaxy S24 présente une belle netteté sur les clichés pris très près du sujet. ©L’Éclaireur

En vidéo, le S24 conserve la possibilité de filmer en 8K, mais nous avons essentiellement utilisé le smartphone en 4K à 60 images par seconde pour des vidéos de grande qualité.

Samsung Galaxy S24
Le téléobjectif x3 affiche un piqué intéressant, y compris lorsque la lumière diminue. ©L’Éclaireur

Autonomie

Autonomie
7
Durée autonomie
10:36:00
Temps de charge
01:28:00

Le Samsung Galaxy S24 embarque une batterie de 4 000 mAh contre 3 900 mAh pour son prédécesseur et 3 700 mAh pour le S22. Une évolution discrète, mais réelle. Le protocole du Labo avait noté de légers progrès entre le S22 et le S23. Qu’en est-il entre le S23 et le S24 ? La pente positive se poursuit, puisque la nouvelle génération gagne encore 9 minutes d’autonomie en passant de 10 h 27 à 10 h 36. C’est correct, mais sans plus, puisque l’iPhone 15 atteint lui les 13 heures face aux mêmes tests.

En pratique, notre smartphone de test enchaîne sans trop de sueurs froides une journée de travail et un dîner. De quoi rentrer à la maison le soir venu, donc. Pour la recharge, Samsung joue une nouvelle fois une carte timide, puisque le Galaxy S24 se contente toujours d’une puissance de 25 W, le même chiffre que les précédentes générations. Faute de chargeur fourni par la marque, nous avons utilisé un bloc Samsung de 25 W en notre possession.

Pas de miracle, le temps de charge n’est pas exceptionnel : un peu moins de 90 minutes selon les mesures du Labo. C’est deux minutes de plus que le S23. Deux minutes pour les 100 mAh de capacité de batterie supplémentaires ? Samsung annonce que son smartphone peut retrouver 50 % de batterie en 30 minutes, ce qui nous semble proche de la vérité. Le S24 dispose également de la charge sans fil 15 W et de la charge inversée 4,5 W.  

Conclusion

Note LABOFNAC

Le Samsung Galaxy S24 est une belle évolution du S23 avec sa mécanique dernier cri plus performante et un écran toujours excellent. Seule déception, une partie photo qui ne progresse pas. Mais le morceau de bravoure de cette nouvelle génération se trouve, une fois n’est pas coutume, dans la partie logicielle avec une intelligence artificielle plus présente que jamais pour faciliter le quotidien de tous les utilisateurs. Et cela fonctionne plutôt bien !

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Photo
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (2 avis)
Article rédigé par
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste