Test Labo

Test Labo du Xiaomi 13 Ultra : probablement le meilleur smartphone conçu par Xiaomi

31 août 2023
Par Jean-Charles Frelier, La rédaction, Georges Prat
XIAOMI 13 Ultra
XIAOMI 13 Ultra ©Xiaomi

Le Xiaomi 13 Ultra est l’ultra premium de la marque chinoise, qui s’offre là une vitrine séduisante dotée notamment d’un sous-système photo ultracomplet. Le design et les finitions sont à l’avenant avec une mécanique véloce et un bel écran.

En résumé

Note LABOFNAC

Le Xiaomi 13 Ultra est un smartphone d’exception. Luxueux de pied en cap et vendu 1500 €, le smartphone du fabricant chinois excelle dans tous les domaines ou presque. En effet si les protocoles de test du Labo saluent la qualité de la réception réseau, l’excellence de l’écran, l’autonomie de 12 h 30 ou encore les performances indétrônables offertes par le Snapdragon 8 Gen 2, le bilan photographique se révèle plus tiède que prévu. Configuré avec des lentilles conçues par Leica, le smartphone est parfois trop agressif dans son traitement numérique, qui empêche la pleine appréciation de ses qualités dans le cadre du protocole Labo. Il est en revanche difficile de ne pas reconnaître sa grande polyvalence : le smartphone sait tout faire. Et à ce prix, ce n’est que tout naturel.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le luxe fait smartphone
  • Écran somptueux
  • Performances explosives
  • Bonne autonomie
  • Polyvalence en photo…
Les moins
  • … même si traitement numérique parfois excessif
  • Prix peu compétitif

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Capteur principal (arrière)
Capteur frontal (selfie)
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
À partir de
909€
En stock vendeur partenaire
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

Après s’être fait connaître par l’impressionnant rapport prix-prestations de ses smartphones, Xiaomi entend désormais conquérir plus le cœur des consommateurs que leur raison avec des mobiles de plus en plus premium et techniquement à la pointe. Pour démontrer tout son savoir-faire, la marque chinoise a lancé ses versions Ultra, dont nous vous proposons de découvrir la dernière itération : le Xiaomi 13 Ultra. Ce modèle est proposé en une seule configuration mémoire, soit 12 Go de RAM et 512 Go de stockage et en deux couleurs (noir et vert foncé). Son prix élevé donne le ton, puisqu’il est de 1 499,90 €, soit environ 60 € de plus que le Samsung Galaxy S23 Ultra dans la même configuration mémoire.

Nous avons pu utiliser plusieurs semaines un exemplaire prêté par marque, tandis qu’en parallèle le Labo passait au crible un produit du commerce. Voici notre verdict.

Xiaomi 13 Ultra
©L’Éclaireur

Général

Taille écran
6.7 "
OS
Android
Version OS
13
Mémoire vive
12 Go
Mémoire occupée
29 Go
Emplacement carte mémoire
Non

Dimensions & poids

Largeur
75 mm
Hauteur
163 mm
Epaisseur
9 mm
Poids
227 g

Design et ergonomie

Le Xiaomi 13 Ultra n’est pas un modèle développé de zéro. Il s’agit d’une version ++ du 13 Pro, dont vous pouvez retrouver notre test détaillé ici.

Xiaomi 13 Ultra
©L’Éclaireur

Il présente ainsi une façade identique, avec donc un écran incurvé de même taille, soit 6,73 pouces. Rappelons que le S23 Ultra a, lui, une dalle de 6,8 pouces contre 6,6 pouces pour le S23+. Le taux d’occupation est excellent puisqu’il tutoie la barre des 90 %. On retrouve intégrés à cet écran la caméra frontale et un lecteur d’empreinte digitale particulièrement efficace.

Vous l’aurez compris, il faut retourner le smartphone pour voir du neuf. Et là, on peut dire que tout change par rapport au Xiaomi 13 Pro. Le bloc photo abandonne son dessin carré au profit d’une organisation circulaire. Il abrite désormais quatre caméras au lieu de trois. Le verre glissant et sensible aux traces de doigt du 13 Pro cède ici sa place à un revêtement en cuir vegan. Il s’agit selon la fiche technique du smartphone de cuir de silicone. Dans tous les cas, la prise en main est plus agréable et le tout résiste très bien aux traces de doigts. Notons que la marque fournit une coque de protection en plastique texturé.

Xiaomi 13 Ultra
Le 13 Ultra est fourni avec une coque de belle facture.©L’Éclaireur

Pour le reste, les flancs en aluminium ne changent pas avec l’ensemble des boutons rassemblés à droite. Les commandes tombent naturellement sous les doigts, ce qui n’était pas forcément gagné avec un mobile de grande taille. Sans surprise, le Xiaomi 13 Ultra se passe de prise casque et d’emplacement pour une carte mémoire microSD. Il bénéficie de la norme IP68 et de la protection du verre Gorilla Glass Victus.

Ce modèle est moins encombrant que le Samsung Galaxy S23 Ultra. C’est surtout le cas en largeur, avec 74,6 mm contre 78,1 mm en raison d’un ratio d’écran différent soit 20/9e contre 19,3/9e pour son concurrent coréen. Avec 229 g sur la balance, il est également un tout petit peu moins lourd, mais reste un beau bébé aux finitions exemplaires.

©L’Éclaireur

L’écran

Écran
8.3
Densite des pixels
10
Définition de l’écran
1440 x 3200
Densité de l’écran
520 ppp
Contraste et progressivité
7
Taux de contraste (:5)
404
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
8.2
Directivité
9
Perte de lumière à 30° (en %)
28 %
Perte de lumière à 45° (en %)
58 %

L’écran de la version Ultra est identique à celui du Pro. Nous retrouvons donc une dalle AMOLED capable d’atteindre une résolution de 1 400×3 200 pixels, soit une densité de 520 ppp. Une excellente finesse d’affichage donc, même s’il faut savoir que le smartphone arrive par défaut avec une résolution FHD+ soit 1 080×2 400 pixels.

©L’Éclaireur

Vous pourrez donc passer manuellement dans la pleine résolution de l’écran ou, troisième possibilité, opter pour un mode dynamique qui va passer d’un réglage à l’autre en fonction des usages. La fréquence de rafraîchissement maximale est de 120 Hz avec des modes fixes (60 ou 120 Hz) et un réglage dynamique. Xiaomi annonce une luminosité maximale de 1 200 nits, chiffre qui peut même atteindre les 1 900 nits en pic pour tirer le meilleur de contenus HDR. En pratique, nous avons apprécié cet écran, mais qu’en dit le Labo ?

©L’Éclaireur

Logiquement, les mesures sont très proches de celles du Xiaomi 13 Pro. Le taux de contraste est correct, avec 404:5, tout comme la progressivité. En revanche avec les réglages par défaut, la fidélité des couleurs est légèrement moins bonne que sur le 13 Ultra, mais c’est une question de paramétrages et tous les outils sont proposés pour améliorer ce paramètre. Les sondes ont estimé la perte de luminosité à 28 % avec un angle de 30° et à 58 % avec un angle de 45°. Des chiffres respectables qui rendent cet écran lisible dans la plupart des circonstances.

Qualité audio

Qualité audio
7.4
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
82 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Le Xiaomi 13 Ultra offre deux haut-parleurs bénéficiant de la technologie Dolby Atmos, qui se montrent particulièrement puissants à l’écoute. Une impression confirmée par les mesures du Labo qui aboutissent à une puissance maximale de 82 dB contre 73 dB pour le 13 Pro ou 65 dB pour le S23 Ultra de Samsung. Voilà qui place notre smartphone du jour parmi les meilleurs du moment. En revanche, pas de miracle en matière de musicalité, même si on perçoit quelques graves dans le transducteur du bas. On retrouve des hauts médiums bien représentés et surtout des haut-parleurs qui ne saturent pas trop à haut volume.

©L’Éclaireur

Performances et interface

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
9.5
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
10
Performance usage complexe
9
Performance usage extrême
6
Performances graphiques
9

Là aussi, nous sommes en terrain connu puisque le Xiaomi 13 Ultra embarque exactement la même mécanique que la version pro, soit la puissante puce Qualcomm Snapdragon 8 Gen 2, accompagnée de 12 Go de RAM. En pratique, rien à redire : l’expérience offerte est d’une fluidité exemplaire et toutes les applications (et les jeux aussi) affichent une réactivité impressionnante. La chauffe nous a semblé un peu moins présente, mais le cuir synthétique filtre sans doute un peu la perception de la montée en température.

L’éprouvant test de performance réalisé par le Labo aboutit à la virgule près exactement aux mêmes résultats entre les deux haut de gamme de Xiaomi dotés de la même mécanique. D’excellents résultats calqués également sur ceux du Samsung Galaxy S23 Ultra. Le test assimilé à des usages extrêmes est le seul qui mettra à mal le processeur Qualcomm, mais c’est le cas de tous les smartphones à l’exception des iPhone.

©L’Éclaireur

Le Xiaomi 13 Ultra combine Android 13 et la surcouche maison MIUI 14. Celle-ci offre un bon équilibre entre simplicité et richesse fonctionnelle. Il y a encore un peu trop de bloatwares à notre goût même s’il s’agit d’applications très courantes que nous installons quasiment tous sur nos mobiles.

Communication

Communication
8.1
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
8.1
Note 3G
8.1
Note 4G
7.8
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
8
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac, ax, be.
Bluetooth
8
Norme Bluetooth
5.3
NFC
Oui

La partie radio est fournie par Qualcomm puisqu’elle fait désormais intégralement partie de la plateforme Snapdragon. Pour autant, des différences de comportement demeurent entre les marques de smartphones, mais aussi entre terminaux très proches de la même marque. Des différences rarement perceptibles en pratique, mais qui sont mesurées par les sondes ultraprécises du Labo.

Ainsi, le Xiaomi 13 Ultra se montre sensiblement moins performant en 2G que le 13 Pro, mais il lui repasse devant en 4G. Le Bluetooth est un peu en retrait par ailleurs. Le smartphone propose le wifi 7, qui n’est pas franchement utile aujourd’hui.

Xiaomi 13 Ultra
©L’Éclaireur

Photo

Photo
7.2


Capteur principal (arrière)

Qualité photo globale
6.4
Qualité optique
9.8
Colorimétrie
4.3
Sensibilité
4
Basse lumière
5
Définition
7
Grand Angle
6.4
Focale standard
6.5
Téléobjectif
6.4


Capteur frontal (selfie)

Qualité photo globale
8.3
Qualité optique
10
Colorimétrie
8
Sensibilité
5
Basse lumière
7
Définition
9
Grand Angle
8.3

Passons maintenant au morceau de bravoure de ce smartphone : la photo, que Xiaomi place au centre de sa proposition avec comme point d’orgue sa collaboration avec Leica.

L’équipement se compose de la manière suivante :

  • Un capteur principal de 1 pouce Sony IMX989 de 50,3 mégapixels, identique à celui du 13 Pro, mais couplé à une nouvelle optique (23 mm avec double ouverture f/1,9 et f/4,0).
  • Un téléobjectif x3,2 (75 mm) ouvrant à f/1,8 (f/2,0 pour le Xiaomi 13 Pro) avec le même capteur de 50 mégapixels.
  • Un second téléobjectif x5 (120 mm) de type périscopique (f/3,0) toujours en 50 mégapixels.
  • Un ultra grand-angle 50 mégapixels (12 mm f/1,8).

Les quatre capteurs de 50 mégapixels mettent en œuvre la technologie du pixels binning qui regroupe les pixels par groupes de quatre pour optimiser le comportement des caméras en basse luminosité.

Xiaomi 13 Ultra
©L’Éclaireur

Sur le papier, cette fiche technique est impressionnante, mais la caméra principale grand-angle n’a pas franchement convaincu les experts du Labo. Elle obtient une note inférieure à celle du 13 Pro, doté pourtant du même capteur. Faut-il y voir l’impact négatif de la nouvelle optique à double ouverture ? Ou une question de gestion logicielle ?

En pratique, vous ne serez cependant pas vraiment déçus dans la plupart des cas. Les images produites sont détaillées et dynamiques. Les couleurs sont plutôt vives. Les deux téléobjectifs affichent une réelle efficacité et permettent de prendre des clichés surprenants pour un smartphone. L’ultra grand-angle nous a en revanche laissés un peu sur notre faim.

À l’avant, les fans de selfies pourront compter sur un solide capteur de 32 mégapixels dont la qualité a été saluée par le Labo.

Le smartphone peut filmer en 8K à 24 images par seconde. Une option pas réellement utile, d’autant plus que les vidéos réalisées en 4K regorgent déjà de détails. En optant pour la 4K à 60 fps, vous obtiendrez de superbes résultats, surtout que la stabilisation fonctionne très bien.

Autonomie

Autonomie
9
Durée autonomie
12:29:30
Temps de charge
00:59:00

Pour sa version Ultra, Xiaomi a réussi à glisser une batterie de 5 000 mAh contre 4 820 mAh pour le 13 Pro. Le protocole du Labo a mesuré une autonomie de 12 h 29, soit 83 minutes de plus que son très proche cousin. Un gain fort appréciable, qui permet par ailleurs au Xiaomi 13 Ultra de surclasser le S23 Ultra de Samsung, qui dépasse à peine les 11 heures selon les mesures du Labo. En pratique, nous avons pu utiliser ce smartphone une grosse journée de travail suivie d’un dîner.

Xiaomi 13 Ultra
Le téléobjectif x5 est une vraie bonne surprise.©L’Éclaireur Fnac

Pour la recharge, Xiaomi fournit un bloc secteur de 90 W (120 W pour la version Pro). L’exigeant test des experts du Labo marque une nette différence entre les deux smartphones. L’Ultra réclame ainsi 59 minutes pour une pleine charge contre 30 minutes pour le Pro. C’est un peu décevant, même si le Samsung est relégué à plusieurs longueurs avec un temps de charge de 1 h 42. Notons la présence de la recharge sans fil qui peut délivrer une puissance maximale de 50 W à condition d’utiliser le socle de la marque.

À lire aussi

Conclusion

Note LABOFNAC

Le Xiaomi 13 Ultra est un smartphone d’exception. Luxueux de pied en cap et vendu 1500 €, le smartphone du fabricant chinois excelle dans tous les domaines ou presque. En effet si les protocoles de test du Labo saluent la qualité de la réception réseau, l’excellence de l’écran, l’autonomie de 12 h 30 ou encore les performances indétrônables offertes par le Snapdragon 8 Gen 2, le bilan photographique se révèle plus tiède que prévu. Configuré avec des lentilles conçues par Leica, le smartphone est parfois trop agressif dans son traitement numérique, qui empêche la pleine appréciation de ses qualités dans le cadre du protocole Labo. Il est en revanche difficile de ne pas reconnaître sa grande polyvalence : le smartphone sait tout faire. Et à ce prix, ce n’est que tout naturel.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Photo
Capteur principal (arrière)
Capteur frontal (selfie)
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (2 avis)
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Pour aller plus loin