Article

Noël : 9 livres photographiques à (s’)offrir sous le sapin

05 décembre 2021
Par Costanza Spina
<i>Eye to Eye : Portraits of lesbians</i>, Outpost
Eye to Eye : Portraits of lesbians, Outpost ©Joan E. Biren

Des enjeux géopolitiques internationaux aux luttes pour l’égalité sociale, voici notre sélection des livres photographiques à glisser sous le sapin.

Une histoire mondiale des femmes photographes, de Luce Lebart et Marie Robert

©Pushpamala N.

Cette formidable somme collective illustrée de 450 images présente les œuvres de 300 femmes photographes du monde entier, de l’invention du médium jusqu’à l’aube du XXIe siècle. Si rares sont celles dont les noms sont parvenus jusqu’à nous, c’est que l’effacement des femmes de l’histoire de la photographie résulte d’une longue tradition de discrédit. Créatrices originales et autonomes, elles n’ont pourtant cessé de documenter, d’interroger et de transfigurer le monde, démontrant que l’appareil photo peut être un fantastique outil d’émancipation. Pour restituer la diversité des parcours de ces femmes photographes, Luce Lebart et Marie Robert ont invité 160 autrices à nourrir cet ouvrage-manifeste.

Une histoire mondiale des femmes photographes, de Luce Lebart et Marie Robert, Textuel, 25 x 28,8 cm, 504 p., 69 €.

Japan 1900, une beauté intemporelle, de Sebastian Dobson et Sabine Arqué

Prêtre bouddhiste et son acolyte, Kinbei Kusakabe, 1890

Au fil de ses 536 pages, ce livre dévoile plus de 700 photos du Japon de l’époque successive à l’empereur Meiji, accompagnées des textes d’un spécialiste de la photographie japonaise et de commentaires approfondis. Ses sections thématiques explorent des traditions aussi variées que le thé, la soie et le bouddhisme ; et ses itinéraires traversent cinq régions. Au siècle dernier, alors que le Japon en finissait avec le féodalisme et s’ouvrait au monde, il devenait la destination préférée des photographes et des voyageurs du monde entier : une histoire à la découverte des plus beaux paysages du Pays du Soleil Levant.

Japan 1900, une beauté intemporelle, de Sebastian Dobson et Sabine Arqué, Taschen, 29 x 39,5 cm, 536 p., 150 €.

Revoir Paris, de Henri Cartier-Bresson

Promeneurs, quai des Tuileries, avant la voie express.©Fondation Henri Cartier-Bresson, Magnum Photo

Le musée Carnavalet (Paris) a organisé cette année l’une des expositions les plus marquantes de 2021 : un regard croisé sur Paris par deux photographes iconiques, Eugène Atget et Henri Cartier-Bresson. Œil absolu du siècle dernier, voyageur au long cours, ayant imposé une géométrie poétique de Paris, Cartier-Bresson a en effet illustré l’histoire de sa ville pendant près de 60 ans. Publié en collaboration avec la Fondation Henri Cartier-Bresson pour accompagner l’exposition inaugurale du musée rénové, ce livre est le fruit de plusieurs années de recherche sur l’œuvre parisienne du photographe.

Revoir Paris, de Henri Cartier-Bresson, Paris-Musées, 24 x 29cm, 40 €.

Nature Humaine. Le futur de l’environnement à travers l’objectif de 12 photographes de National Geographic

Ce livre monumental réunit entre ses pages les photographies de certains des reporters les plus emblématiques de notre temps. Photographes de nature passionnés, toujours prêts et prêtes à prendre des risques, ils ont exploré notre planète en long et en large à la recherche des liens entre les civilisations humaines et le royaume de la flore et de la faune. Un livre qui livre aussi un témoignage important des défis qui nous attendent, montrant sans filtres l’horreur rationalisée des élevages américains capturée par George Steinmetz, tout comme les irréversibles cicatrices que nos industries infligent encore aux écosystèmes dévoilées par Henry Fair. Un volume iconique et urgent, duquel on ne ressort pas indemnes.

Nature Humaine. Le futur de l’environnement à travers l’objectif de 12 photographes de National Geographic, Collectif, Les Éditions du Chêne, 225 x 286 mm, 300 p., 39,90 €.

Reaching for Dawn, d’Elliott Verdier

©Elliott Verdier

Lauréat du Prix HiP 2021 catégorie « Livre de l’année », le photographe Elliott Verdier délivre un témoignage des mécanismes de résilience de l’après-guerre civile au Libéria, un pays où le traumatisme latent de la population reste largement ignoré. À travers des portraits suspendus, entre onirisme et mélancolie, il transforme la nuit intérieure qui habite ses sujets en projection optimiste, poétique et résiliente.

Reaching for Dawn, d’Elliott Verdier, Dunes éditions, 24 x 31 cm, 152 p., 65 €.

Beirut, de Serge Najjar

©Serge Najjar

À travers ses photographies d’architecture, mélangeant géométries, lumières, couleurs, Serge Najjar se saisit de l’âme présente de la ville. Loin de nous présenter un vague souvenir d’enfance fait de photos de « vieilles pierres », il préfère nous dévoiler le Beyrouth chantier de la reconstruction. Pour le photographe, il y a eu le Beyrouth des rêves d’enfant à l’intérieur des abris anti-bombes, puis la ville qu’il a fuie à cause des combats, et enfin, la ville actuelle. La découverte de celle-ci va fonder son besoin d’écrire avec la lumière et de triompher des ténèbres.

Beirut de Serge Najjar, Kahl éditions, 26 x 26 cm, 124 p., 48 €.

Dads, de Bart Heynen

©Bart Heynen

Bart Heynen présente son ouvrage Dads, entièrement consacré aux néo-papas gays. Un livre qui bouscule les représentations de la famille et renouvelle nos imaginaires. Dads est ainsi un voyage dans la paternité gay aux États-Unis. Plus de 40 familles sont représentées par le photographe belge. Depuis 2015, date à laquelle le mariage homosexuel est devenu légal dans tous les États-Unis, nous avons assisté à un baby-boom dans la communauté gay. De New-York à l’Utah, tous ces pères sont au tout début d’une nouvelle ère pour les hommes gays. Grâce à l’adoption ou à l’aide de mères porteuses et de donneuses d’ovules, ils sont en mesure de réaliser leur rêve et de fonder une famille à eux.

Dads, de Bart Heynen, powerHouse Books, 11.3 x 9.6 cm, 152 p., 44,62 €.

Eye to Eye : Portraits of lesbians, de Joan E. Biren

©Joan E. Biren

En 1979, la photographe Joan E. Biren publiait son premier livre, Eye to Eye : Portraits of lesbians, ouvrage révolutionnaire qui immortalisait des femmes lesbiennes dans leur vie quotidienne. Les photographies sont accompagnées d’écrits d’autrices renommées telles que Audre Lorde, Adrienne Rich, ou encore Joan Nestle. Plusieurs femmes photographiées dans le livre ont également partagé leur histoire personnelle. Le 23 mars 2021 le livre a connu une réédition qui comprend des essais supplémentaires de l’artiste et écrivaine Tee Corinne, de l’ancienne joueuse de la Coupe du monde de football Lori Lindsey et de la photographe Lola Flash.

Eye to Eye : Portraits of lesbians, de Joan E.Biren, Outpost, 14.69 €.

Wonderland, d’Annie Leibovitz

La carrière d’Annie Leibovitz a débuté dans les années 1970 pour le magazine Rolling Stone. Elle a aussi travaillé pour Vanity Fair et Vogue, photographiant, au fil des ans, les plus grandes stars du monde. Ce livre permet à la photographe de légende, dans les textes qui accompagnent chaque image, de revenir sur les coulisses de ses shootings. La plupart des 350 photographies présentées sont inédites, et on y retrouve, entre autres, Serena Williams, Pina Bausch, RuPaul, Cate Blanchett, Lady Gaga, Kate Moss, Natalia Vodianova, Rihanna, ou encore Karl Lagerfeld.

Wonderland, d’Annie Leibovitz, Phaidon, 448 p.

Article rédigé par
Costanza Spina
Costanza Spina
Journaliste