Article

10 expositions à voir en famille pendant les fêtes

09 décembre 2021
Par Costanza Spina
Paul Klee, <i>L'Ile engloutie</i>, 1923.
Paul Klee, L'Ile engloutie, 1923.

Des châteaux féeriques aux expositions les plus loufoques, des grands maîtres aux contes des fées, les fêtes sont l’occasion de faire un tour en famille dans les expositions les plus marquantes du moment. Voici notre sélection d’événements à ne pas rater !

Fantaisies pour un palais au château de Rambouillet

Fantaisies pour un palais, Château de Rambouillet.©David Blondin

Du 11 novembre 2021 au 6 mars 2022, l’exposition Fantaisies pour un palais nous transporte dans un monde féerique inspiré des contes merveilleux du XVIIIe siècle. Végétation, lumières et décors rococos envahissent ainsi les salles du château de Rambouillet pour former un parcours dépaysant et magique. De Hansel et Gretel à la Belle et la bête, les contes prennent vie dans les salles du château pour donner vie à un monde envoûtant dans lequel chacun pourra se reconnaître.

Le Banquet à la Cité des sciences et de l’industrie

Le Banquet, Cité des sciences et de l’industrie.©R.P. Ribière

Du 16 novembre 2021 au 7 août 2022 la Cité des sciences et de l’industrie nous fait voyager dans l’univers des saveurs avec Le Banquet. Stimulant tous les sens, cette exposition nous fait découvrir les secrets de la gastronomie et les qualités des aliments, en s’adressant aux grands et aux petits. Un parcours convivial et ludique, au cours duquel les visiteurs mettent leurs sens à l’épreuve. Car dans un bon repas, le goût est aussi important que la texture, l’apparence, l’odeur ou même le bruit !

Billetterie par ici.

L’Odyssée sensorielle au Muséum national d’Histoire naturelle

Muséum National d’Histoire Naturelle, L’Odyssée sensorielle.

Du 23 octobre 2021 au 4 juillet 2022, plongez dans L’Odyssée sensorielle, ce parcours immersif qui propose non seulement de regarder des œuvres mais aussi de les toucher, de les sentir, et de les entendre. Une balade dans le monde du vivant qui nous emmène aux quatre coins de la Terre, à la découverte des océans, des déserts, des forêts profondes ou des plaines ensoleillées.

À lire aussi

Ultime combat. Arts martiaux d’Asie au quai Branly – Jacques Chirac

©Concord Production Inc./Golden Harvest

L’exposition Ultime combat. Arts martiaux d’Asie présentée jusqu’au 16 janvier 2022 au musée du quai Branly – Jacques Chirac invite à découvrir l’univers, les origines et l’histoire des arts martiaux asiatiques. Une découverte qui s’appuie sur plus de 300 œuvres anciennes et contemporaines et qui met à l’honneur des personnages historiques tels que les moines shaolin et les samouraïs, des héros de fiction emblématiques et des figures de films de kungfu, à l’instar de Bruce Lee. Des dispositifs multimédias s’ajoutent au parcours de l’exposition.

Billetterie par ici.

Signac collectionneur au Musée d’Orsay

Signac collectionneur, Musée d’Orsay.

Du 12 octobre 2021 au 13 février 2022, le Musée d’Orsay propose de découvrir l’incroyable collection du peintre Signac initiée avec l’acquisition d’un paysage de Paul Cézanne. Signac réunit au cours de sa vie des œuvres importantes, ce qui lui vaudra le poste de président du Salon des artistes indépendants en 1908. S’il privilégie souvent les œuvres de ses amis néo-impressionnistes, celles de Georges Seurat, de Camille Pissarro, de Maximilien Luce ou d’Henri-Edmond Cross en particulier, il s’intéresse aussi à celles des Nabis, Pierre Bonnard, Edouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel, Maurice Denis et Félix Vallotton. Parmi la génération suivante, sa passion de la couleur le conduit à aimer les fauves et à se situer toujours à la croisée de plusieurs chemins créatifs et esthétiques.

Billetterie par ici.

Vogue Paris 1920-2020 + Une histoire de la mode au Musée Galliera

Vogue Paris 1920-2020.

Jusqu’au 30 janvier 2022, le Palais Galliera présente une exposition d’envergure inédite qui célèbre les 100 ans du magazine Vogue Paris. Miroir de son époque, défenseur de la création, Vogue Paris est un acteur majeur de la mode, questionnant les notions de goût, de beauté et d’élégance. L’exposition témoigne de la capacité de création, d’adaptation et d’anticipation qui, pendant 100 ans, a caractérisé le magazine. Vogue Paris 1920-2020 retrace l’histoire du magazine à travers les rédactrices et rédacteurs en chef qui l’ont façonné par leurs choix éditoriaux et artistiques, de Michel de Brunhoff à Emmanuelle Alt, en passant par Edmonde Charles-Roux, Francine Crescent et Carine Roitfeld.

Billetterie par ici.

Napoléon 1er. Pour le meilleur et pour l’Empire à la Monnaie de Paris

Sur les pas de Napoléon 1er.

Dans le cadre du bicentenaire de la mort de l’Empereur Napoléon Bonaparte, la Monnaie de Paris présente l’exposition Sur les pas de Napoléon 1er. Pour le meilleur et pour l’Empire. Elle offre un éclairage sur le rôle des médailles et des symboles dans la construction de la légende napoléonienne et sur la naissance du Franc Germinal en 1803.

Eva Jospin. De Rome à Giverny au musée de Giverny

Pour la première ouverture hivernale de son histoire et jusqu’au 16 janvier, le musée des impressionnismes de Giverny présente l’exposition Eva Jospin. De Rome à Giverny, un dialogue inédit entre sa collection permanente et l’œuvre de l’artiste, dont deux sculptures, Edera et Bois des nymphes, ornent déjà le jardin du musée. Aux côtés des œuvres de Caillebotte, Monet, Bonnard et Denis, sélectionnées par Eva Jospin dans la collection du musée, ses forêts de carton, ses dessins intriqués et un pan de sa monumentale broderie Chambre de soie composent un parcours où la nature et le rêve règnent en maîtres.

Alexej Von Jawlensky à la Piscine de Roubaix

Alexej von Jawlensky, Autoportrait avec haut de forme, 1904.

Du 6 novembre 2021 au 6 février 2022, dans l’un des plus beaux musées de France, la Piscine de Roubaix, se tient l’exposition dédiée au peintre russe Alexej Von Jawlensky, artiste majeur de la première moitié du XXe siècle, véritable icône en Allemagne, en Suisse ou aux États-Unis mais encore méconnu en France. Obsédé par les visages, il dépeint des selfies avant l’heure. Pour mieux prendre la mesure du caractère visionnaire de ses œuvres, l’exposition nous offre un face à face saisissant avec les artistes de son temps : Matisse, Rouault, Delaunay, Kandinsky, van Dongen ou Paul Klee. Un parcours insolite qui permettra à toute la famille de redécouvrir l’un des centres d’art les plus atypiques de France.

Paul Klee. Entre deux mondes au Musée d’art moderne de Lille

Paul Klee, L’Ile engloutie, 1923.

Jusqu’au 27 février, les grands et les petits visiteurs pourront découvrir au Musée d’art moderne de Lille l’œuvre du grand maître Paul Klee. Le peintre a consacré toute sa carrière à essayer de dire quelle était la source de l’art. Son amour pour les arts des prémisses s’exprime dans un univers onirique et enfantin. Et c’est bien cette question des « origines de l’art » que le musée veut mettre à l’honneur dans cette exposition incontournable. À travers un parcours rythmé en quatre grands chapitres, l’exposition revient sur la façon dont les arts extra-occidentaux, les productions asilaires, les dessins d’enfants et l’art de la Préhistoire ont influencé Klee et lui ont permis de repenser son art.

Billetterie par ici.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Costanza Spina
Costanza Spina
Journaliste