Actu

Fête de la musique : 3 séries à binger pour se mettre dans l’ambiance

19 juin 2024
”Daisy Jones and The Six” est disponible depuis mars 2023 sur Prime Video.
”Daisy Jones and The Six” est disponible depuis mars 2023 sur Prime Video. ©Prime Video

À l’occasion de cette symphonie populaire et joyeuse, l’Éclaireur vous propose trois séries pour les amateurs de musique.

3 Vinyl

Production de bien trop courte durée, ce show de Martin Scorsese et Mick Jagger plongeait les spectateurs dans le monde rugissant et tumultueux de l’industrie musicale des années 1970. Cette ode vibrante et brute à une époque où le rock ‘n’ roll était en pleine transformation, et où les règles étaient faites pour être brisées, nous présente plusieurs personnes réelles. Ainsi, David Bowie, Elvis Presley, John Lennon, Little Richard ou encore Bob Marley font partie des protagonistes de la série.

Dans le détail, Vinyl nous propulse dans le quotidien de Richie (incarné par Bobby Cannavale, qui a joué dans The Watcher), un producteur en pleine crise existentielle qui tente de remettre son label à flot. Il est accompagné de son épouse tourmentée (Olivia Wilde, connue pour son rôle dans Dr House), de son bras droit (Ray Romano, que l’on a vu dans la sitcom Tout le monde aime Raymond), mais aussi d’une assistante particulièrement ambitieuse (Juno Temple, géniale dans Ted Lasso). Bien avant l’excellente série Pistols de Danny Boyle, cette création HBO nous transportait dans un moment charnière du rock : l’avènement de la musique punk.

2 Daisy Jones and the Six

Si notre suggestion précédente nous faisait voyager dans un monde où la réalité et le fictif s’entremêlent, celle-ci nous conduit de l’autre côté du miroir, celui de la fiction pure. S’inspirant du best-seller éponyme de Taylor Jenkins Reid, cette création Prime Video nous aspire dans le tourbillon de Daisy Jones (incarnée par la petite fille d’Elvis dans la vraie vie, la talentueuse Riley Keough) et son groupe The Six.

Entre sa relation amour-haine avec l’autre chanteur du groupe, Billy Dunne (joué par Sam Claflin, que l’on a vu dans la dramédie romantique Avant toi), les concerts déchaînés et les salles d’enregistrement enfumées où la drogue est omniprésente, cette mini-série en 10 épisodes tente de répondre à une question simple : qu’est-il arrivé au groupe le plus célèbre des années 1970 ?  

1 Flight of the Conchords

Après le sexe, la drogue et le rock ‘n’ roll de la scène musicale américaine, focalisons-nous sur un groupe néo-zélandais hermétique à la plupart de ces trois caractéristiques. Cette comédie absurde de 2007 nous fait découvrir le quotidien d’un groupe peu chanceux, pour qui le succès ne semble pas véritablement à portée de main : les Flight of the Conchords.

Ce duo musical composé de Jemaine Clement (What We Do in the Shadows, Legion) et Bret McKenzie (Le Seigneur des Anneaux : le retour du roi, Le Hobbit : Un voyage inattendu) enchaîne les galères les plus incongrues tout en essayant de percer dans l’industrie. Et ce n’est pas leur manager Murray (incarné par Rhys Darby, qui a récemment joué le pirate Stede Bonnet dans la sitcom Our Flag Means Death) qui va les aider.

À la manière de Tenacious D et le médiator du Destin, cette série en deux saisons suit une version fictionnelle d’un groupe réel qui se livre à l’auto-parodie. Les amateurs de comédies néo-zélandaises seront ravis de retrouver le groupe d’acteur qui gravite habituellement autour de Taika Waititi (ce dernier faisant ici une petite apparition devant la caméra, et a également réalisé et scénarisé plusieurs épisodes).

À lire aussi