Prise en main

Prise en main de l’Apple iPhone 15 : un peu plus pro des étoiles

03 octobre 2023
Par Georges Prat
Prise en main de l’Apple iPhone 15 : un peu plus pro des étoiles
©Apple

Avec son iPhone 15, Apple poursuit le développement d’une gamme cohérente suivant le processus assez classique dans cette industrie : la démocratisation de technologies. En effet, il intègre Dynamic Island et la puce A16 des iPhone Pro du précédent millésime. Mais cela sera-t-il suffisant pour convaincre ?

En résumé

L’iPhone 14 était une belle réussite et son successeur s’inscrit dans la même veine, tout en se montrant un petit peu moins cher. En attendant son passage au Labo, cette nouvelle génération semble progresser sur tous les plans avec un design peaufiné encore plus exceptionnel. Compact, l’iPhone 15 n’en est pas moins puissant et doué en photo. Au chapitre des regrets, nous citerons l’absence du bouton Action, un écran figé aux 60 Hz standard ou encore une vitesse de charge en stagnation.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un design plus abouti que jamais
  • Des finitions exceptionnelles
  • Un smartphone ultrafluide
  • Un grand-angle très convaincant
  • Des tarifs contenus
  • Passage à l’USB-C
  • Un bel écran…
Les moins
  • … mais toujours à 60 Hz
  • Tendance à la chauffe
  • Vitesse de charge limitée
  • Pas de bouton Action
  • Ultra grand-angle un peu décevant

Notre prise en main détaillée

Si naturellement la plupart des yeux se tournent vers les iPhone 15 Pro (retrouvez notre prise en main du 15 Pro ici et celle du 15 Pro Max là), l’iPhone 15 et son grand frère le 15 Plus ne manquent pas d’intérêt, comme nous le verrons dans les lignes qui suivent. Cette nouvelle génération apporte son lot d’innovations et l’idée générale est d’adapter certaines technologies des iPhone 14 de l’année dernière sur ces iPhone 15.

L’iPhone 15 est proposé en pas moins de cinq coloris : noir, bleu, rose, jaune et vert. Des tons plutôt pastel et originaux. Le smartphone se voit par ailleurs décliné en 128 Go, 256 Go et 512 Go pour respectivement 969 €, 1 099 € et 1 349 €. Même si Apple a consenti à une légère baisse des prix – l’iPhone 14 avait été lancé à 1 020, 1 150 et 1 410 euros dans les trois mêmes capacités mémoire –, cela reste cher, plus cher en tout cas que la concurrence. Ainsi, le Samsung Galaxy S23 est vendu au prix de 849 € en 128 Go et 909 € en 256 Go, soit 120 et 190 € de moins que l’iPhone 15.

Pour notre prise en main, Apple nous a prêté un modèle vert embarquant 512 Go de mémoire. En attendant les résultats des différents tests du Labo, voici nos impressions.

Apple iPhone 15
L’iPhone 15, au centre, entouré du 15 Pro à gauche et du 15 Plus à droite.©L’Éclaireur

Design et ergonomie

La nouvelle génération d’iPhone ne marque pas un énorme tournant stylistique par rapport à l’iPhone 14 ni même à l’iPhone 13. La silhouette et les mensurations (147,6×71,6×7,8 mm contre 146,7×71,5×7,8 mm) restent très proches, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il n’y ait pas de différences. Commençons par la façade. Si la diagonale de l’écran est toujours fixée à 6,1 pouces, l’iPhone 15 abandonne l’encoche pour adopter Dynamic Island, inauguré par les iPhone 14 Pro. Cette « gélule » percée au cœur de la dalle accueille la caméra frontale et les autres éléments liés à la reconnaissance faciale Face ID. Le taux d’occupation progresse légèrement au passage, passant de 86 à 86,4 %.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

En retournant le smartphone, nous sommes en terrain connu. Le bloc photo carré semble identique, avec toujours deux caméras disposées en diagonale. Le reste de la coque s’appuie sur un nouveau procédé de fabrication : la couleur est appliquée au cœur même du verre, qui présente une finition mate et un toucher doux très agréable. Cerise sur le gâteau, le tout résiste très bien aux traces de doigt : le dos de notre iPhone 15 est resté impeccable pendant 15 jours d’utilisation soutenue !

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

Les flancs sont en aluminium de qualité aérospatiale, le titane étant réservé aux versions Pro. Ils affichent en revanche, comme celles-ci, des bords adoucis pour améliorer le confort de la prise en main. Et c’est bien le cas : un format compact et des formes étudiées font de l’iPhone 15 un des smartphones les plus agréables à prendre en main. Petite déception en revanche puisque cette version n’a pas l’honneur d’accueillir le nouveau bouton Action. Il faut donc se contenter du classique bouton mécanique qui ne permet que de basculer en mode silencieux. Dommage.

Apple iPhone 15
L’iPhone 15 ne bénéficie pas du nouveau bouton Action réservé cette années aux modèles Pro.©L’Éclaireur

En bas, on découvre la petite révolution de l’iPhone 15 : l’abandon de la prise propriétaire Lightning au profit d’un connecteur au standard USB-C. Notons au passage que cette prise ne permet pas un débit aussi rapide que sur les iPhone 15 Pro, mais elle ne devrait être utilisée dans la plupart des cas que pour la recharge.

Apple iPhone 15
Et l’USB-C arriva…©L’Éclaireur

L’iPhone 15 est certifié IP68 et présente des finitions parfaites. Fidèle à son habitude, Apple ne fournit pas de bloc secteur ni d’écouteurs. On ne retrouve dans la minuscule boîte qu’un câble USB-C tressé d’une longueur d’un mètre environ.

L’écran

L’iPhone 15 emploie une dalle AMOLED toujours protégée par une vitre Ceramic Shield, présentée comme ce qu’il y a de plus solide aujourd’hui par Apple. Dynamic Island est donc de mise : un petit plus, mais qui n’est pas pour autant la révolution annoncée. La résolution passe de 1 170×2 532 pixels à 1 179×2 556 pixels avec une densité qui dépasse les 460 ppp. Une différence qui ne résulte certainement que de la disparition de l’encoche.

Malheureusement, l’écran de l’iPhone 15 doit toujours se contenter d’une fréquence de rafraîchissement standard, de 60 Hz en l’occurrence. Dommage, surtout lorsque l’on sait que le 120 Hz est aujourd’hui largement diffusé dans le monde Android, y compris sur des terminaux facturés moins de 400 €. En revanche, sa dalle OLED voit sa luminosité boostée par rapport à celle utilisée par l’iPhone 14. Sa luminosité maximale passe de 800 à 1 000 nits et 1 200 à 2 000 nits en pic. De quoi tirer profit de certification HDR10.

Apple iPhone 15
Très lumineux, l’écran de l’iPhone 15 est exploitable au soleil.©L’Éclaireur

Le Labo ne manquera d’effectuer sa batterie de tests habituelle pour tout nous dire sur cet écran. En attendant, nos impressions sont plutôt positives, avec effectivement un écran très lumineux qui conserve une bonne lisibilité au soleil. Les couleurs sont agréables et naturelles. La technologie True Tone est toujours là, tout comme Nighshift pour protéger vos rétines. iOS 17 n’offre aucune possibilité d’ajustement de la température des couleurs.

Apple iPhone 15
Ne cherchez pas de réglages pointus du rendu de l’écran.©L’Éclaireur

Qualité audio & communication

L’iPhone 15 propose deux haut-parleurs. Le premier s’exprime au travers d’une minuscule fente placée entre le haut de l’écran et la bordure en aluminium. Le second est placé dans la tranche inférieure du smartphone. Cette disposition adoptée aujourd’hui par la plupart des marques se traduit par un léger déséquilibre, mais, dans l’ensemble, le son est puissant et ne sature pas à haut volume. Les experts du Labo nous en diront plus, notamment en matière de réponse en fréquence. Pour rappel, l’iPhone 14 s’était montré un peu décevant sur ce point, surtout en ce qui concerne sa puissance, avec seulement 61 dB.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

Le système est compatible avec l’Audio spatial d’Apple et avec le Dolby Atmos. Pour l’écoute au casque, le Bluetooth semble privilégié, bien qu’il soit possible d’utiliser des écouteurs USB-C, expérience que nous avons tentée avec succès. En revanche, nous ne sommes pas parvenus à utiliser un adaptateur USB-C vers Jack fourni avec un smartphone Android.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

La partie communication est directement reprise des iPhone 14 Pro. Au menu, donc, une 5G largement à la hauteur pour tirer le meilleur du réseau actuel, le wifi 6 et le Bluetooth 5.3. Apple intègre par ailleurs la seconde génération de sa puce Ultra Wideband qui affiche une portée multipliée par trois et qui se montre encore plus précise. À l’usage, nous n’avons rien trouvé à redire, tout fonctionne bien, mais nous attendons les mesures du Labo pour en savoir, notamment sur les performances sur les différentes bandes de fréquences utilisées par les réseaux mobiles.

Performances et interface

L’iPhone 15 hérite de la plateforme A16 Bionic des iPhone 14 Pro. Par rapport au A15, qui équipe l’iPhone 14, la finesse de gravure passe de 5 à 4 Nm, ce qui devrait entraîner une plus grande efficacité énergétique. L’architecture est basée sur deux cœurs hautes performances et quatre cœurs à haute efficacité, avec des fréquences qui montent d’un cran, passant ainsi à 3,46 GHz pour les premiers et 2,02 GHz pour les seconds. Apple ne communique pas vraiment sur la question, mais on sait à présent que la quantité de RAM ne change pas, soit 6 Go.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

Difficile en l’état de juger le gain de performances de cette nouvelle génération d’iPhone, car son prédécesseur est toujours un modèle de fluidité. Apple est maître d’un savoir-faire bluffant en matière d’optimisation. Le protocole du Labo nous en apprendra davantage sur l’évolution des performances face à des scénarios plus ou moins intensifs. Pour la partie graphique, il en va sensiblement de même, sachant que tous les jeux que nous avons essayés ont fonctionné sans difficulté. Attention, cependant, le dos de l’iPhone 15 chauffe de manière sensible lorsque le smartphone est fortement sollicité, par un jeu 3D par exemple. C’est encore plus vrai si le mobile charge en même temps.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

Comme tous les nouveaux iPhone, le 15 débarque avec iOS 17 à bord. Cette version n’est pas une révolution, mais les nouveautés sont bien là… Enfin pour la plupart, car certaines devraient arriver d’ici quelques semaines ou mois au gré de mises à jour. En l’état, l’OS est stable et réactif avec un design léché très agréable.

Photo et vidéo

Si comme son prédécesseur, l’iPhone 15 intègre deux caméras et se passe donc toujours de téléobjectif, mais il adopte un tout nouveau grand-angle. Celui-ci s’appuie désormais sur un capteur de 48 mégapixels, contre 12 pour l’iPhone 14. Mais il ne s’agit pas pour autant du même composant que les iPhone 14 Pro et 15 Pro. Ce capteur présente des photosites de 1 µm et il est associé à un capteur f/1,6 qui équivaut à un 26 mm argentique. L’iPhone 15 prend par défaut des photos de 24 mégapixels, mais on peut opter pour du 12 ou du 48 mégapixels en fouillant un peu dans les menus.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

La seconde caméra est un ultra grand-angle de 12 mégapixels qui semble identique sur le papier à celui de l’iPhone 14. Bien entendu, tout ce petit monde bénéficie d’une optimisation des traitements numériques et d’une IA plus puissante. Nous sommes impatients de découvrir le verdict des experts du Labo, mais, en attendant, nous avons profité des beaux jours pour prendre quelques photos avec ce nouvel iPhone.

Apple iPhone 15
Le piqué est bien là sur les photos prises par défaut en 24 mégapixels.©L’Éclaireur

En journée, le grand-angle est très en forme et les 24 mégapixels permettent d’apprécier un excellent piqué. La dynamique est importante. Pour le rendu chromatique, Apple a choisi une nouvelle fois le naturel et c’est plutôt réussi. En passant en 12 mégapixels, on gagne évidemment un peu de poids sur les fichiers, mais c’est au prix de quelques détails qui disparaissent. Nous pensons que rester en 24 mégapixels est le meilleur choix. Le passage en 48 mégapixels n’est intéressant que pour les utilisateurs avancés qui vont développer les fichiers RAW.

En basse luminosité, cette caméra est réellement impressionnante. Les sources lumineuses artificielles sont particulièrement bien gérées avec un flare limité. Apple propose un zoom numérique qui vient prendre le centre du capteur 48 mégapixels pour produire une image en 12 mégapixels. Le résultat est la plupart du temps très bon, en journée tout du moins, car cet artifice logiciel avoue ses limites la nuit.

 L’ultra grand-angle n’est pas autant à la fête, y compris en journée. Les clichés réalisés ne sont pas catastrophiques, entendons-nous bien, mais on croise aujourd’hui des smartphones Android plus performants sur ce plan. On note un piqué moyen et des difficultés en basse luminosité.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

La caméra frontale de 12 mégapixels est reprise de la précédente génération. Elle fait un bon travail. En vidéo, l’iPhone 15 peut filmer en 4K à 60 images par seconde. Sa stabilisation est ultra-efficace et les vidéos produites regorgent de détails. L’autofocus assure une excellente netteté et l’ensemble est particulièrement dynamique.

Autonomie

Apple n’annonce pas officiellement la capacité des batteries de ses iPhone. Pourtant, l’information parvient très rapidement à nos oreilles. L’iPhone 15 s’appuie donc sur une batterie de 3 349 mAh contre 3 279 mAh pour son prédécesseur. Une différence minime. Mais, avec l’arrivée d’une nouvelle mécanique, est-ce que l’autonomie sera en amélioration ? Nous avons hâte de connaître le résultat du protocole de tests du Labo, qui avait porté aux nues l’iPhone 14 lorsqu’il avait atteint l’excellente autonomie de 13 h 18. En pratique, nous avons pu nous passer de recharge une grosse journée, avec même une petite marge. C’est nettement mieux que le Samsung Galaxy S23.

Apple iPhone 15
©L’Éclaireur

Le passage à l’USB-C n’est malheureusement pas synonyme de recharge plus rapide, avec une puissance en entrée toujours limitée à 20 W. Pour notre test, nous avons utilisé un chargeur compatible PowerDelivery d’une puissance de 30 W. Une charge complète nous a pris 1 h 40 environ. Les mesures du Labo seront plus précises, encore un peu de patience. L’iPhone 15 n’évolue pas plus en ce qui concerne la recharge sans fil : 15 W avec le MagSafe de la marque et moitié moins avec un socle au standard Qi.

À lire aussi

Article rédigé par
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Pour aller plus loin