Actu

Dead By Daylight : Alan Wake rejoint le camp des survivants

11 janvier 2024
Par Quentin Lewis
“Alan Wake II” est sorti le 27 octobre sur PS5, Xbox Series et PC.
“Alan Wake II” est sorti le 27 octobre sur PS5, Xbox Series et PC. ©Epic Games

Après avoir affronté la terrible dark place, le héros de Remedy se retrouve maintenant prisonnier de la brume.

À l’instar de ses infortunés héros, le jeu vidéo horrifique de Behaviour Interactive semble survivre à tout. Le petit monde du titre d’horreur asymétrique continue à faire frissonner les joueurs du monde entier, mais de nombreux développeurs se sont cassé les dents en s’essayant à ce genre précis. Parmi eux : Friday the 13th, The Game (dont l’ignominie résidait davantage dans ses graphismes et dans son gameplay répétitif que dans les méfaits commis par l’ignoble Jason Voorhees) ou encore Evil Dead de Saber Interactive. En dépit d’excellentes critiques, d’un respect irréprochable pour la saga de Sam Raimi et d’un succès populaire très rapide, ce dernier a rapidement été abandonné par ses créateurs. De son côté, Dead By Daylight paraît ragaillardi par huit ans de survie indéfectible.

Quai des brumes

Mais pourquoi Dead By Daylight est-il si indétrônable ? Il ne s’agit pas du premier jeu de ce genre (la première incursion d’innombrables joueurs dans ce monde horrifique asymétrique date du multijoueur de Left 4 Dead), et il n’est pas le premier à l’avoir le plus renouvelé (le jeu Evil Dead proposait de nombreuses nouveautés qui le démarquaient de la concurrence).

Pourtant, DBD est devenu plus qu’une référence. Il est devenu une sorte de thermomètre vidéoludique que les critiques utilisent pour prendre la température de chaque nouveau jeu d’horreur. Il est arrivé pile au bon moment pour revitaliser le genre, devenir une référence incontournable et a un atout qui défie toute concurrence : ses guests.

Les utilisateurs peuvent notamment jouer avec Michael Myers, Freddy Krueger, le Xénomorphe d’Alien, le Ghostface de Scream ou encore le Demogorgon de Stranger Things. Et quand Nicolas Cage ou Ash Williams (campé par l’icône du cinéma bis, Bruce Campbell) font leur apparition dans le jeu, ils sont doublés par leurs interprètes. De quoi relancer la hype autour de ce titre, dès qu’elle commence à se dissiper à chaque annonce, alors que d’autres jeux du même type ont un désavantage de taille : celui d’être limité à leur propre univers.

Ainsi, lorsqu’un jeu tel qu’Alan Wake 2 crée l’événement autour de sa sortie, il n’est pas surprenant de voir débarquer l’écrivain maudit dans l’univers de Dead By Daylight dès le 30 janvier prochain. De quoi faire patienter les amateurs du chef-d’œuvre de Remedy en attendant la sortie des deux prochains DLC qui devraient connecter encore plus le jeu événement à Control.

À lire aussi

Article rédigé par