Test Labo

Test Labo du Philips 49PUH6101/88 : un téléviseur familial avant tout

28 janvier 2017
PHILIPS 49PUH6101/88 ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Le téléviseur Philips 49PUH6101/88 se connecte à internet en Wi-Fi et affiche des images 4K/UHD sur une dalle à la diagonale confortable de 123 cm, mais cela ne lui suffit pas à convaincre totalement. S’il est également possible de l’apprécier pour sa maîtrise de l’échelle des gris et sa directivité peu marquée qui permettra à tous d’en profiter dans le salon, les faibles performances révélées par nos tests de contraste, et plus particulièrement celui du zonage, ainsi que l’uniformité perfectible des couleurs sur la surface d’affichage font chuter la note globale. Du côté de la colorimétrie, enfin, le 49PUH6101/88 se montre précis, mais peu généreux. Des performances là encore moyennes donc, et qui le destinent avant tout aux familles cherchant un téléviseur doté des dernières technologies pour ne pas avoir à réinvestir de sitôt.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Directivité peu marquée
  • Progressivité maîtrisée
Les moins
  • Contrastes moyens
  • Palette de couleurs un peu pauvre

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Pour aller plus loin