Décryptage

La 5G : c’est quoi, pour quoi et pour quand ?

08 avril 2024
Par Christian Ferreol
La 5G : c'est quoi, pour quoi et pour quand ?
©Bouygues Telecom

Comme le temps passe vite ! Il n’y pas si longtemps, le lancement de la 4G amenait une véritable révolution dans notre façon d’utiliser le smartphone. Et voici maintenant quelques années qu’a débarqué la 5G, qui risque de modifier en profondeur le monde dans lequel nous vivons. Comment ça fonctionne, à où en est le déploiement en France, quels sont les smartphones compatibles… On vous dit tout.

La 5G c’est quoi ?

Petit rappel pour commencer. Pour accéder au réseau et passer des appels téléphoniques avec votre smartphone – ou certaines tablettes tactiles et quelques rares ordinateurs portables – vous utilisez un standard de communication mobile. Pour y accéder, il vous faut souscrire un abonnement auprès d’un opérateur téléphonique. Aujourd’hui, le standard utilisé est la 4G, qui a remplacé la 3G.

Déployée progressivement depuis 2013, elle couvre aujourd’hui 99% de la population française. Cela signifie que 99% de la population a accès à au moins un opérateur assurant un déploiement 4G sur son lieu de vie. Certains habitants ne bénéficient cependant d’aucun accès à la téléphonie mobile car ils résident dans des zones non couvertes, communément appelées « Zones Blanches ». Heureusement, elles sont de plus en plus rares. Autant dire qu’en théorie, quasiment toute la population française est en 4G ou du moins peut y accéder si elle le désire.

5_G

Cela implique, outre les communications téléphoniques, l’accès à l’internet mobile avec des débits très confortables. Pour fixer les choses, avec l’arrivée de la 4G, on est passé d’un débit théorique maximum de 384 kbits/seconde avec la 3G à 100 Mbits /seconde, un autre monde.

Ces chiffres ne signifient pas grand-chose pour vous ? Imaginez alors que vous souhaitiez télécharger une vidéo d’environ 700 Mo. En 3G, il fallait compter en heures pour le temps de téléchargement. Avec la 4G, vous pouvez récupérer votre fichier en moins d’une minute ! L’arrivée de la 4G a permis le développement de pratiques devenues aussi communes pour nous que le streaming, le jeu en ligne sur smartphone ou encore les réseaux sociaux. Et, d’une manière plus générale, elle a fait exploser l’utilisation de l’internet mobile dans la population française comme partout dans le monde, à tel point qu’il a maintenant largement dépassé l’internet fixe dans nos usages.

À lire aussi

smartphones_gamer

L’ambition de la 5G, la nouvelle norme de communication en cours de déploiement, est d’aller encore bien plus loin et de reproduire la révolution de la 4G, mais avec encore bien plus d’impact. Pour cela, elle se base sur des débits démultipliés puisque le 100 Mbits/s de la 4G cédera le pas à … 10 Gigabits /seconde pour la 5G ! Là encore, on se parle de débits théoriques, dans la réalité les débits dépendront de votre opérateur, de votre matériel ou encore de votre abonnement et des conditions de réception, mais le bond en avant n’en reste pas moins énorme.

5gspeed

Par exemple, les heureux possesseurs d’une connexion domestique par fibre, qui bénéficient pourtant du très haut débit, peuvent aujourd’hui patienter jusqu’à quelques dizaines de minutes pour télécharger les jeux récents, qui peuvent occuper entre 30 et 90 Go. Avec la 5G, télécharger ces mêmes jeux prendrait en théorie… quelques secondes ! Et le bond en avant qu’apportera cette innovation ne se limite pas à la vitesse comme le montre ce tableau comparatif des caractéristiques respectives de la 4G et de la 5G :

Norme 4G 5G
Débit crête /seconde 1 Gbit/s 20 Gbit/s
Débit moyen /seconde 10 Mbit/s De 100 Mbit/s à plusieurs Gbit/s
Latence 10 millisecondes Moins d’1 Milliseconde
Objet connectés 105 106
Efficacité énergétique 1X 100X

Comment interpréter ce tableau ?

Débit Crête : C’est le débit maximum offert par chacune des technologies. Comme son nom l’indique il s’agit d’un débit « parfait » qui n’est mesuré qu’en conditions idéales recrées en laboratoire et pendant un laps de temps réduit. Il donne cependant une idée des possibilités de la technologie à un moment donné et dans des circonstances parfaites.

Débit Moyen : plus parlant, il s’agit du débit dont l’utilisateur pourra réellement profiter dans de bonnes conditions. La réalité est souvent un peu moins favorable mais on voit bien que la 5G apportera un gain très confortable.

Latence : elle mesure l’écart de temps entre une instruction donnée par l’utilisateur et son exécution. Si elle présente une importance réelle pour un téléchargement ou pour du jeu vidéo en ligne, on peut imaginer à quel point elle se révèlera cruciale et même vitale pour une pratique appelée à exploser avec la 5G : la médecine – et singulièrement la chirurgie – à distance, aussi dite télémédecine.

Objets connectés/km² : cette mesure donne une idée du nombre d’objets connectés qui pourront être pris en charge simultanément sur une surface d’un km ². De 1 million d’objets gérés en 4G on passe à 10 millions en 5G, de quoi voir venir et démultiplier les possibilités et les interactions !

Efficacité énergétique : On pointe ici l’écart de l’impact en consommation d’énergie des deux technos. Très simplement, la 5G sera 100 fois moins énergivore que la 4G, avec les bénéfices qu’on imagine sur l’autonomie des appareils concernés !

5_G

Quelle utilisation pour la 5G ?

On vient de le voir, la 5G offre des débits de transfert jamais vus jusque-là. Et ça tombe bien, parce que les besoins en la matière n’ont jamais été aussi importants, et cela ne fait que commencer. D’abord parce que notre utilisation du smartphone en particulier et des appareils nomades d’une manière générale n’a jamais été aussi grande. Streaming, jeu vidéo, réseaux sociaux, travail, etc., tout se fait en mobilité, avec des besoins croissants en rapidité, en connectivité et en stabilité. La 4G atteint aujourd’hui ses limites et le besoin d’une norme plus « puissante » se fait sentir.

Mais ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg. Bien d’autres usages font leur apparition, et nécessitent une remise à niveau des infrastructures. On pense à l’émergence de la voiture autonome, qui nécessite une refonte totale du système. Pour pouvoir anticiper les mouvements, gérer le trafic, intervenir rapidement quand une situation le nécessitera, il faut une structure capable de gérer ce flux énorme de données. La 5G répond à ce besoin et permettra l’échange en volume de données pour une sécurité accrue.

5G

Autre technologie qui progresse à grands pas, l’intelligence artificielle (ou AI), elle aussi vorace en ressources et en bande passante. Que ce soit pour des usages civils (domotique, jeu, etc.), professionnels (éducation, médecine, industrie entre autre) ou militaires, les besoins ne font que croître et devraient exploser dans les années à venir. Et que dire des objets connectés, qui prennent une grande place dans notre vie quotidienne ? La 5G leur donnera la possibilité de s’enrichir en possibilités et en efficacité, avec leur besoin exponentiel en données.

Le Cloud Computing a aussi tout à gagner à cette nouvelle norme. Cette tendance, que l’on peut traduire par « informatique dans le nuage », consiste à déporter les ressources sur le réseau plutôt que sur le terminal (l’ordinateur), ce qui permet une meilleure mobilité, plus d’interopérabilité entre les différents intervenants et un partage facilité. Vous connaissez, peut-être sans le savoir, des services qui exploitent le Cloud Computing à destination du grand public, comme Stadia chez Google pour le jeu vidéo, ou encore Netflix pour le streaming vidéo, etc. Plus largement, le Cloud Computing est stratégique pour les entreprises. Il permet de grosses économies en infrastructure et une grande souplesse dans l’utilisation des ressources. Mais pour cela, les serveurs distants doivent être à la fois accessibles par tous, partout et tout le temps et dans des conditions optimales. La norme 5G répond parfaitement à ce besoin.

5_G

C’est pour quand, à quel prix et comment en profiter ?

Les premières expérimentations ont commencé en France en 2019 et L’ARCEP, l’autorité de régulation des télécommunications en France, propose un tableau de suivi des différents acteurs. On y apprend que des intervenants aussi divers que Nokia, France TV, Cisco, Orange ou encore EDF, Siemens et bien d’autres procèdent à des tests et des expérimentations dans de nombreux endroits du territoire. Le calendrier de l’ARCEP prévoit l’attribution des fréquences aux opérateurs sélectionnés en ce début d’année 2020 et des premiers déploiements dans le courant de l’année. Autant dire que la 5G c’est demain, la couverture 5G des principales agglomérations et des axes de transports (gares, aéroports, métro, etc.) étant fixée à 2025.

Pour profiter de la 5G, il vous faut… un appareil 5G, c’est fou non ? Plus sérieusement, tout comme un smartphone compatible 4G était nécessaire lors du déploiement de la 4G, une tablette, un ordinateur ou un smartphone compatible 5G sera incontournable pour profiter des avantages de la 5G. Et sur ce point aussi les choses ont bien avancé puisque tous les principaux smartphones sortis depuis 2 ans sont compatibles 5G, autant les téléphones hauts de gamme que les prix les plus accessibles. Voici une petite sélection des principaux modèles récents : 

Les principaux smartphones 5G du moment

869€
969€
En stock
Acheter sur Fnac.com
À partir de
959€
En stock
Acheter sur Fnac.com
659€
859€
En stock
Acheter sur Fnac.com
479€
519€
En stock
Acheter sur Fnac.com

smartphone-5g

Les principales tablettes 5G du moment

À partir de
1 099,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com
À partir de
609,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com
À partir de
249,95€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com
À partir de
678,86€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com
À partir de
1 369,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech
Sélection de produits