Décryptage

Guide d’achat : comment choisir son casque audio ?

07 juillet 2022
Par Labo Fnac Conseils
Guide d'achat : comment choisir son casque audio ?
©dr

Casques filaires ou Bluetooth, fermés ou ouverts, avec ou sans réduction de bruit, circum ou supra aural, comment déterminer lequel est le plus adapté à vos besoins ? Cet article a pour but de vous éclairer

Un objet devenu iconique

Le nombre de marques et de références de casques a littéralement explosé ces dernières années, et ce qui n’était qu’un outil pour écouter sa musique est devenu un véritable accessoire de mode, un moyen d’affirmer son appartenance à une « tribu« , et surtout un objet de désir à part entière qui mérite qu’on y investisse parfois jusqu’à plusieurs centaines d’euros. Nous allons essayer de vous guider dans le choix de votre prochain casque.

Il existe 2 grandes familles de casques sur le marché, les casques sédentaires et les casques nomades. Ils ne répondent pas du tout aux mêmes besoins. Les premiers privilégient le confort d’écoute et la qualité sonore, souvent au détriment du « look » et de la compacité. Les seconds se doivent d’être légers, confortables, bien isolés, compacts et, depuis quelques années donc, d’avoir une identité visuelle forte.

guide_d'achat_casque_audio_3

Les casques sédentaires

Ils s’adressent, comme l’indique leur nom, aux auditeurs en quête d’une solution d’écoute de salon -filaire la plupart du temps- privilégiant la qualité sonore. On distingue 2 types de casques dans cette catégorie: les casques fermés et les casques ouverts. Rappelons qu’un casque fermé est hermétique et isole le son, l’empêchant de se propager à l’extérieur alors que le casque ouvert laisse passer une partie du message sonore, souvent par une grille visible sur la coque de l’écouteur.

 – Les casques fermés ont l’avantage de proposer un grave étendu et une isolation optimale. Vous êtes dans une bulle, coupé du monde extérieur, pour une meilleure immersion dans la musique. Ils offrent aussi en général une restitution plus riche en basses, parfois jusqu’à la caricature avec certaines marques. Ils ont aussi davantage tendance à chauffer lors des écoutes prolongées.

– Les casques ouverts, moins isolants, permettent en revanche une ouverture de la restitution, avec pour résultat un grave moins présent mais souvent plus tendu et plus varié, et surtout une « libération » de l’interprétation, qui parait plus aérée et plus neutre. Inconvénient, le son est perceptible de l’extérieur, ce qui peut créer une gêne pour l’entourage. 

woman-using-smart-phone-picture-id466336928

Les casques UHF (aussi dit casques TV) sont des casques sédentaires bien particuliers et dédiés à l’écoute intimiste de votre téléviseur. Particuliers parce qu’ils sont d’un usage sédentaire mais fonctionnent en mode sans fil, reliés -en liaison Ultra Haute Fréquence, d’où leur nom- à un récepteur branché à votre téléviseur. Ils ne visent pas réellement une qualité de restitution haute-fidélité. Certains constructeurs, comme Sennheiser, proposent cependant des casques UHF très compatibles avec une écoute musicale.

Les casques nomades

Tirés par le triomphe des smartphones et l’explosion de la musique dématérialisée, ils ont clairement le vent en poupe actuellement. On distingue 2 grandes familles dans cette catégorie: les casques filaires et les casques sans fil.


– Les casques filaires sont en perte de vitesse, dépassés par le succès du sans fil. Ils conservent pourtant certains atouts. Tout d’abord, un casque filaire reste moins cher que son équivalent en sans fil. Tout simplement parce qu’ajouter un émetteur Bluetooth ainsi qu’une batterie, une interface de commandes -qu’elles soient tactiles ou physiques- sur un casque induit un cout supplémentaire qui se retrouve forcément sur le tarif du casque.

L’autre avantage est que malgré les gros progrès accomplis ces dernières années par les fabricants, la liaison filaire reste optimale en termes de performance musicale pure. Un autre point en leur faveur est qu’il reste toujours possible de le brancher – parfois en utilisant un simple adaptateur – sur votre bonne vieille chaine hifi. Ce n’est pas le cas des casques sans fil si votre chaine n’est pas compatible Bluetooth. 


– Les casques Bluetooth sont de loin les plus vendus aujourd’hui. Pratiques, légers et avec une qualité sonore en net progrès, les casques Bluetooth sont une alternative intéressante aux casques filaires depuis l’émergence du smartphone. Il faut tout de même garder à l’esprit que ce confort accru se paie par une légère perte de définition et une bande passante réduite aux extrémités. A privilégier, les casques compatibles avec les codecs audiophiles comme le  Bluetooth A-PTX ou le LDAC, censés s’approcher, pour peu que la source soit également compatible, de la qualité audio du CD.

L’autre tendance forte du moment, ce sont les casques Bluetooth proposant en plus une fonction de réduction active du bruit, aussi appelée ANC (Pour Active Noise Cancelling). Ils vous permettent de vous isoler du bruit dans les transports ou au travail, ou dans tout autre environnement bruyant. De plus en plus efficaces au niveau de la réduction, ils ont aussi beaucoup progressé au niveau du rendu sonore, notamment sous la houlette du leader Bose et de marques comme Sony et Jabra. On trouve aujourd’hui des modèles très performants, comme le démontre notre guide d’achat des casques à réduction de bruit

 guide_d'achat_casque_audio_1

Circum ou supra aural c’est quoi ?

Les casques à arceau sont de deux types différents, circum ou supra aural. Qu’est-ce que cela signifie ?

     – Sur un casque supra aural, l’oreillette vient se positionner sur l’oreille mais ne la recouvre pas.

Avantages : plus confortable et chauffe moins les oreilles, souvent plus léger.

Inconvénients : isolation phonique passive moins efficace, son plus centré

     – Sur un casque circum aural, l’oreillette englobe l’oreille totalement.

Avantages : une isolation passive plus efficace, les bruits extérieurs sont mieux filtrés et une scène sonore plus large

Inconvénients : Un son plus « fermé », moins aéré, et une sensation d’échauffement lors des écoutes prolongées.

guide_d'achat_casque_audio_2

Tout pour le style !

Avant, les casques audio se devaient d’être discrets. Mais ça, c’était avant ! Aujourd’hui, au contraire, ce sont des accessoires de mode à part entière, faits pour être vus. On parle alors de casques tendance. Les constructeurs rivalisent d’ingéniosité dans les formes et les couleurs, pour un résultat parfois hasardeux, mais avec aussi de très belles réussites esthétiques, notamment chez Bowers & Wilkins ou encore chez Bang & Olufsen

Cette quête du design à tout prix se fait hélas parfois au détriment de la qualité sonore, ce qui est un comble pour un casque … audio ! Attention donc à ne pas choisir un casque uniquement pour son style et à oublier au passage qu’il est censé restituer de la meilleure façon possible votre musique. Après tout, toutes les modes sont faites pour passer…


guide_d'achat_casque_audio_4

Bon alors, on choisit quoi au final ?

Pour synthétiser, si vous recherchez un casque nomade, un casque fermé me parait la solution la plus adaptée et la plus qualitative musicalement parlant. Le Bluetooth sera un choix privilégié pour son aspect pratique, tout comme la réduction active du bruit si utile dans les transports, mais au prix de menues concessions sur la qualité sonore. Pour un usage exclusivement nomade et/ou une pratique sportive, des écouteurs sans fil, très en vogue actuellement, seront un choix plus judicieux. Je vous invite d’ailleurs à consulter notre guide d’achat des écouteurs True Wireless pour vous aider à choisir dans une gamme pléthorique.

A noter, pour les mélomanes, que si les produits nomades filaires sont pour leur grande majorité également équipés d’une télécommande et d’un micro pour la prise de communication, ils sont souvent livrés avec un deuxième câble « nu », censé offrir une meilleure qualité audio. 

Pour une utilisation à la maison, je recommande un casque fermé pour écouter des musiques dynamiques, et un casque ouvert si vous êtes audiophile et/ou si vous écoutez plus particulièrement du jazz, de la musique classique ou de la musique acoustique. Des constructeurs comme SENNHEISER ou AKG s’en sont fait une spécialité. J’attire votre attention sur le fait qu’il ne faut pas oublier de vérifier la cohérence entre l’impédance du casque choisi et l’usage auquel il est destiné.

Un dernier conseil, prenez le temps de faire plusieurs écoutes, un casque très démonstratif lors de la première écoute pourra devenir lassant au fil du temps. Les basses c’est bien, mais trop de boum-boum dans les oreilles vous lassera vite. Alors qu’à contrario un casque à la restitution plus neutre et équilibrée et donc plus discrète vous apportera de longues heures de plaisir et sera plus polyvalent sur la durée. Autre remarque, aussi étonnant que cela puisse paraitre, certains casques nécessitent un temps de « rodage » et se bonifient au fil du temps. Ne jugez donc pas trop vite un casque sorti de son emballage si vous ne retrouvez pas exactement la sonorité qui vous avait plu en magasin.

Je termine en vous rappelant une vérité incontournable : vos oreilles sont uniques ! Ce n’est pas parce que tout le monde vous dit qu’un casque est bon qu’il vous conviendra, et inversement. Faites confiance à vos gouts, vous êtes seul(e) juge de ce que vous aimez 

Bonne écoute.

Retrouvez tous les casques sur Fnac.com

logo Conseils Labo

» Tous nos conseils Labo Fnac

Article rédigé par
Sélection de produits