Décryptage

Comment décrypter la fiche technique… d’un casque audio

01 août 2019
Par Christian Ferreol
Comment décrypter la fiche technique... d'un casque audio
©dr

La fiche technique d’un appareil high-tech donne de précieuses informations sur sa configuration, sur ses possibilités, mais aussi sur sa compatibilité avec votre équipement existant. Encore faut-il pouvoir les interpréter, tant elles sont parfois complexes. Nous vous proposons de vous aider à vous y retrouver. Aujourd’hui, nous nous intéressons aux casques audio

Casque audio Aëdle WK1 Valkyrie sur fnac.com

Type de casque

On distingue 3 grand types de casques : ouvert, fermé, intra-auriculaire.

Un casque ouvert est un casque qui laisse filtrer tout une partie du son vers l’extérieur via une grille acoustiquement transparente. Rarement usitée dans le domaine des casques nomades pour des raisons évidentes, on trouve surtout cette technologie sur les casques sédentaires, singulièrement sur le haut et le très haut de gamme.

A contrario, un casque fermé conserve l’intégralité du son à l’intérieur des écouteurs. On distingue le casque supra-aural (ou supra auriculaire) qui se pose sur l’oreille et offre une isolation variable, et d’autre part le casque circum-aural (ou circum auriculaire) qui englobe l’oreille et offre généralement une meilleure isolation.

Enfin, le casque intra-auriculaire, qui, comme son nom l’indique, se loge dans le pavillon de l’oreille. Ce type de casque a acquis ses lettres de noblesse avec l’explosion des lecteurs nomades puis des smartphones. Les casques intra-auriculaires sont livrés avec plusieurs paires d’embouts qui permettent de parfaitement les adapter à votre morphologie. 

Comment décrypter la fiche technique ... d'un casque audio

Il existe un quatrième type de casque, les oreillettes, mais il est en perte de vitesse. Souvent fournis d’origine avec les smartphones ou les lecteurs nomades, ils pêchent trop souvent par une qualité très moyenne et une ergonomie perfectible. Leur principal atout est un prix en général très accessible.

L’écoute est très différente sur un casque fermé ou sur un casque ouvert. Sur un casque fermé, le son est théoriquement étanche tandis qu’un casque ouvert laisse filtrer le son vers l’extérieur, généralement à travers une grille acoustique. Les premiers proposent une meilleure isolation phonique et un grave souvent plus présent. Les seconds ont pour avantage un son plus ouvert et aéré et un grave plus naturel bien que moins évident. Les casques fermés sont plus adaptés à l’écoute nomade alors que les casques ouverts sont en général destinés à un usage sédentaire .

Impédance

Exprimée en Ohms (Ω), elle mesure la résistance au passage d’un signal électrique. Le son étant véhiculé par un signal électrique, l’impédance nominale du casque influera nécessairement sur son rendu audio. C’est ainsi qu’on trouve des impédances comprises entre 16 et 64 Ω en général sur les casques dédiés aux lecteurs nomades, et jusqu’à plusieurs centaines d’Ohms sur les casques professionnels. Brancher un casque destiné à un usage sédentaire sur un lecteur MP3 risque d’en vider rapidement la batterie. Inversement un casque nomade branché sur l’entrée casque d’un amplificateur hifi donnera un son souffrant de distorsion. Pour plus de détails, retrouvez notre article consacré à l’impédance des casques. Retenez juste qu’un casque de 600 Ohms ne conviendra pas pour un usage nomade, et qu’un casque de 16 Ω d’impédance sera inaudible sur la prise casque d’une chaine hifi.

Comment décrypter la fiche technique ... d'un casque audio sur fnac.com

Réponse en fréquence

Exprimée en Hz pour les basses et en KHz pour les fréquences aigues, elle mesure l’étendue de la bande passante d’un casque. Plus simplement, cette mesure est censée vous dire à quel point le casque descend dans les graves (plus le chiffre en Hz est bas plus il descend bas) et monte dans les aigus (plus le chiffre en KHz est élevé mieux c’est). Dans la réalité, ce chiffre relève davantage de l’argument commercial, un excellent casque pouvant afficher une réponse peu étendue tandis qu’un casque médiocre montera haut et descendra très bas. La musicalité n’est pas qu’une affaire de chiffres ! Sans compter que les fichiers MP3 si souvent utilisés en écoute nomade sont largement limités aux deux extrémités de la bande passante. Qu’on se le dise, ce qui est perdu lors de la compression des fichiers ne pourra jamais être récréé par un casque, fut-il le meilleur du monde. C’est donc une indication technique à prendre en compte mais cela n’augure en rien de la qualité audio du casque.

Sensibilité

Exprimée en décibels (dB), elle est aussi appelée rendement, un terme plus parlant selon moi. En effet, la sensibilité mesure le niveau sonore que l’on peut obtenir pour une puissance donnée. Pour faire simple, à puissance donnée, un casque de sensibilité plus élevée donnera un volume sonore plus élevé. On retrouve ce même principe sur les enceintes haute-fidélité. L’intérêt de cette mesure est qu’un casque à sensibilité élevée sera plus facile à alimenter qu’un casque à sensibilité moyenne ou faible.

Klipsch-s9+

Connecteur

On parle de jack 3,5mm pour la connectique des lecteurs mp3, des smartphones, des tablettes ou des ordinateurs. Pour ce qui est des chaines hifi et des éléments séparés, la connectique jack 6,35 mm, plus grosse, est beaucoup plus utilisée. Il existe des adaptateurs, parfois fournis dans le packaging d’ailleurs, qui permettent de passer d’un usage à l’autre. Autre accessoire parfois fourni dans la boite, l’adaptateur avion qui permet de brancher votre casque sur les prises à double jack présentes sur les sièges d’avion. Inutile de préciser que le rendu sonore des casques du commerce est quasiment toujours supérieur à celui des médiocres casques fournis par les compagnies aériennes. Dernier point, sur les casques nomades, optez de préférence pour un jack coudé, comme celui du visuel ci-dessous. Dans une poche, ils sont moins exposés aux frottements et tractions qu’un jack droit.

câble coudé

Cable

Idéalement, privilégiez les casques dont le câble est amovible. En cas de détérioration, il suffira d’en changer pour continuer à utiliser votre casque. Concernant leur longueur, on tourne souvent autour d’1m10-1m20. Les casques sédentaires sont logiquement fournis avec des câbles plus longs, parfois jusqu’à 3 m. Sur la plupart des casques nomades, on trouve également une télécommande et un micro pour la navigation entre les pistes et pour la prise de communication téléphonique ou encore l’activation d’un assistant vocal. 

Réduction de bruit

Certains casques offrent une fonction de réduction active du bruit. Ce procédé, fort utile pour écouter sa musique en environnement bruyant ou pour s’isoler, consiste à analyser le bruit ambiant et à lui opposer le bruit inverse, les deux s’annulant. Certaines marques, Bose en tête, sont particulièrement en pointe dans ce domaine. Il faut aussi prendre en compte l’autonomie de ces casques, et vérifier que l’écoute restera possible une fois la batterie ou la pile déchargée. Puisqu’on en parle, l’autonomie des casques à réduction a fait de sont, avec les True Wireless, les plus demandés à l’heure actuelle.  

Comment décrypter la fiche technique ... d'un casque audio

Bluetooth

L’écoute sans fil est une autre tendance forte du moment. Les casques Bluetooth offrent maintenant une autonomie confortable qui permet de tenir toute une journée voire plusieurs jours. Gardons cependant à l’esprit que ce confort du sans-fil se paie par une dégradation du son par rapport à l’écoute filaire. Privilégiez, autant que possible, les casques compatibles Bluetooth AptX voire Aptx HD, une norme audiophile plus qualitative et moins destructrice.

Parmi les casques sans fil, on trouve nombre de casques sport. Souvent au format clip d’oreille, ils adoptent des systèmes de fixation qui diffèrent selon le constructeur. Ils doivent rester fermement fixés dans l’effort mais aussi confortables pendant plusieurs heures. La qualité sonore est logiquement souvent en retrait.

Très courus en ce moment, les casques True Wireless font totalement disparaitre les fils, comme leur nom l’indique. Offrant une autonomie comprise entre 3 et 5 heures pour la plupart, ils sont fournis avec des étuis qui font aussi office de support de recharge, ce qui permet de les écouter bien plus longtemps même loin de toute prise électrique. Ils doivent à la fois bien tenir dans l’oreille et assurer une bonne isolation phonique. Et en la matière, il n’y a pas de secret, il faut les essayer.

Dernier type de casque sans fil, les casques UHF. Se rechargeant sur une base reliée au secteur, ces casques servent notamment à profiter de la bande son d’un film ou encore son programme télévisé sans déranger son entourage ou son voisinage, en particulier le soir. Il en existe aussi à vocation audiophile, chez Sennheiser en particulier. 

Comment décrypter la fiche technique ... d'un casque audio sur fnac.com

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech