Actu

Pourquoi Ghost Rider est un personnage important de l’histoire des comics

28 octobre 2021
Johnny Blaze, Dan Ketch et Robbie Reyes ont été dans les comics possédés par l'esprit du Ghost Rider.
Johnny Blaze, Dan Ketch et Robbie Reyes ont été dans les comics possédés par l'esprit du Ghost Rider. ©Marvel

Dans quelques mois, le biker le plus dangereux de l’univers Marvel fêtera ses 50 ans. L’occasion de revenir sur un personnage méconnu.

C’est un fait : l’année 2020 a été difficile pour les fans de super-héros. Ces derniers n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent en termes de nouveautés, qu’il s’agisse de films, comics ou jeux vidéo. L’année 2021 fait office de relance mais tous les regards sont déjà tournés vers 2022 qui a annoncé un programme séduisant. Le cinéma sera bien gâté avec de nouveaux films Marvel ou The Batman et Black Adam côté DC et le jeu vidéo ne sera pas en reste avec Gotham Knights, Suicide Squad : Kill the Justice League ou encore Marvel : Midnight’s Suns.

2022, année spéciale pour le Ghost Rider

Du côté des comics, une nouvelle saga consacrée aux origines de Batman devrait voir le jour et Marvel a décidé de mettre le paquet pour célébrer un personnage culte de son catalogue : Ghost Rider. Créé par les scénaristes Roy Thomas, Gary Friedrich et le dessinateur Mike Ploog, ce démon reconnaissable par sa tête de squelette enflammée lutte contre la violence urbaine, armé d’une chaîne mystique à bord de sa moto aux roues de feu. Apparu pour la première fois en 1972 dans les pages de Marvel Spotlight #5, cet anti-héros qui a fait un pacte avec le Diable fêtera l’année prochaine ses 50 ans. Si Marvel n’a pas encore communiqué sur la manière dont cet anniversaire sera célébré, la firme a récemment dévoilé un visuel intitulé « The Year of Vengeance ». On peut apercevoir sur celui-ci Johnny Blaze, le Ghost Rider originel, ainsi que plusieurs versions du personnage apparues dans les comics au fil des années.

Bien plus qu’un simple héros torturé

Qu’il s’agisse de Cosmic Ghost Rider, Phantom Rider ou encore Kushala, la Ghost Rider Sorcier Suprême, tous sont présents sur ce visuel forcément enflammé. Et les fans du personnage auront évidemment saisi le sens de la tagline « Year of Vengeance » qui renvoie au surnom classique du personnage Marvel, à savoir le Spirit of Vengeance. Pas aussi « vieux » que d’autres héros de Marvel tels que Hulk ou Captain America, Ghost Rider n’en reste pas moins une figure de cet univers. Outre son look particulier, qui continue de plaire aux fans de cosplay, le personnage représente l’essence même du Bien contre le Mal, de la lutte contre la tentation. Et, s’il est contraint d’exécuter les ordres de Méphisto, il arrive que son humanité reprenne le dessus, lui permettant ainsi de sauver des vies innocentes.

En 2014, Marvel frappe fort en présentant dans les comics un nouveau Ghost Rider, où le personnage principal est un Américano-mexicain du nom de Robbie Reyes. À une époque où la communauté latino est sous-représentée, un membre devient l’incarnation de l’une des plus emblématiques figures de l’univers Marvel. Héros de deux films avec Nicolas Cage en 2007 et 2011, le personnage était brièvement réapparu du côté du petit écran avec l’introduction de Robbie Reyes dans Marvel’s Agents of Shield. Depuis, les fans du MCU attendent désespérément un reboot du personnage pour que celui-ci puisse évoluer aux côtés de Spider-Man ou Captain Marvel. Alors qu’un nouveau film Marvel s’apprête à entrer en production, les 50 ans du personnage pourraient être une bonne occasion d’annoncer le grand retour de Ghost Rider au cinéma.

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin