Article

Les 5 séries à regarder pour se faire peur à Halloween

30 octobre 2021
Par Agathe Renac
“American Horror Stories” est une minisérie en sept épisodes disponible sur Disney +.
“American Horror Stories” est une minisérie en sept épisodes disponible sur Disney +. ©Hulu

Le 31 octobre approche et la saison d’Halloween est officiellement lancée. Old school, gores, paranormales… Cette sélection de séries explore toutes les facettes du genre horrifique. Il n’y a plus qu’à se gaver de sucre, remonter la couverture et lancer le marathon de l’horreur.

The Haunting of Hill House

La série pourrait être une simple (mais excellente) histoire de maison hantée. On y retrouve tous les codes du film d’horreur : une ambiance sombre, des phénomènes paranormaux, des fantômes terrifiants cachés dans le décor… Mais The Haunting of Hill House est bien plus que ça. C’est une vraie pépite. Le genre de série qu’on aimerait ne jamais terminer et qui reste en tête pendant des mois. La création Netflix raconte l’histoire de la famille Crain, qui emménage à Hill House en 1980. La maison est vieille et au milieu de nulle part, mais les parents souhaitent la rénover pour la revendre. Rapidement, les enfants vont assister à des événements étranges. Un soir, ils fuient le manoir avec leur père, laissant leur mère derrière eux. 20 ans plus tard, une nouvelle tragédie les renvoie à Hill House.

Avec cette série, Mike Flanagan a montré sa capacité à intégrer l’émotion et l’intime dans le genre horrifique. Les personnages sont attachants et complexes, l’histoire est touchante et certaines scènes sont vraiment angoissantes. Tantôt ému, tantôt effrayé, le spectateur passe par de nombreuses émotions. The Haunting of Hill House est de loin la meilleure série réalisée par Flanagan, bien que The Haunting of Bly Manor et Sermons de minuit soient de très belles créations.
Où ? Sur Netflix

American Horror Stories

Impossible de parler d’horreur sans évoquer l’une des séries qui a redéfini le genre. Ultrapopulaire sur Netflix, American Horror Story a su se réinventer à chaque saison, surprenant toujours plus les spectateurs, notamment en castant les mêmes acteurs et actrices dans des rôles différents. Sorcières, fantômes, asile psychiatrique, aliens… Les créateurs jouent avec les codes horrifiques et parviennent à nous plonger dans une ambiance sombre, pesante, et parfois malsaine. La psychologie des personnages est travaillée, les histoires complexes et développées, et les acteurs excellents.

Depuis septembre, Disney+ propose American Horror Stories, dernière création de Ryan Murphy et Brad Falchuk. La minisérie de sept épisodes explore les légendes urbaines, des faits divers glauques et le paranormal. Si American Horror Story proposait une histoire par saison, sa petite sœur en raconte une nouvelle à chaque épisode. On retrouve certains éléments de l’originale (les deux premiers volets reviennent dans la maison hantée de la première saison) et certains acteurs (Kaia Gerber, Matt Bomer). Les épisodes durent en moyenne 50 minutes et se dévorent de la même manière que des snacks : de quoi faire des pauses entre les séries pendant le marathon.
Où ? Sur Disney+ (et sur Netflix pour American Horror Story)

Les Maîtres de l’horreur

Créée par Mick Garris et diffusée entre 2005 et 2007, cette anthologie horrifique offre un concept plus qu’attrayant pour les fans du genre. Le principe est simple : proposer aux plus grands maîtres de l’horreur de réaliser des épisodes en leur laissant une liberté totale. Dario Argento, Eli Roth, Rob Zombie, John Carpenter, Joe Dante… Chacun a pu raconter une histoire inédite, les épisodes étant indépendants les uns des autres. Ils devaient cependant respecter des règles précises : dix jours de tournage, un budget identique pour tous, un épisode d’une heure et aucune limite dans la violence graphique.

Si certains ont préféré les Contes de la crypte, Les Maîtres de l’horreur reste une œuvre historique qui rassemble les plus grands noms de l’horreur. Du gore, du paranormal, des sorcières, de la violence physique et psychologique… Ils abordent tous la thématique horrifique d’une manière différente et nous plongent dans leur univers.
Où ? Indisponible sur les plateformes, les épisodes sont cependant disponibles sur YouTube (mais en mauvaise qualité).

Twin Peaks

Cette série culte a marqué le monde de la télévision dans les années 1990. David Lynch propose un programme certes lent, mais captivant, voire hypnotisant. Twin Peaks ne répond pas aux standards de l’horreur, mais il les réinvente. Ici, c’est l’horreur de l’absurde, une création angoissante, parfois amusante, et profondément sombre. L’histoire commence quand une jeune fille, Laura Palmer, est retrouvée morte, nue au bord d’un lac, enveloppée dans du plastique. L’agent spécial du FBI Dale Cooper est alors envoyé dans la petite ville de Twin Peaks pour démasquer le ou la coupable.

C’est un casse-tête qui convoque différents genres et différentes formes horrifiques : le polar, le thriller, le surnaturel… David Lynch plonge le spectateur dans une ambiance pesante et mystérieuse, une menace planant sur la ville et les personnages. Il raconte aussi l’horreur de la vie : celle d’être confronté au deuil, à la violence, à la misère financière… La série est rythmée par une bande originale envoûtante qui accompagne les moments clés de l’intrigue et renforce cette ambiance particulière et étrange. Elle a profondément marqué l’histoire du petit écran et a notamment influencé des programmes comme X-Files, Bates Motel ou encore True Detective.
Où ? Sur MyCanal

Chair de Poule

Celle-ci est pour tous les millenials nostalgiques de leurs premiers frissons. Dans les années 1990, Chair de poule était la référence littéraire des adolescents qui voulaient se faire peur. L’adaptation télévisée a certes vieilli et ne fera pas autant l’unanimité qu’American Horror Story, mais elle reste un classique pour de nombreux fans. Regarder Chair de poule à Halloween tient plus du péché mignon. Le cultissime générique ravive de nombreux souvenirs, les histoires originales ont marqué toute une génération et les thématiques abordées parlent à tous les adeptes du genre horrifique. Voyages temporels, pantins maléfiques, loups-garous, vampires… Tout le monde s’y retrouve. Aujourd’hui, la réalisation et le jeu d’acteur peuvent friser le ridicule, mais il faut plus la considérer comme une madeleine de Proust qu’un chef-d’œuvre audiovisuel. Contrairement aux œuvres précédentes, qui proposent un contenu violent et déconseillé aux plus jeunes, celle-ci est adaptée à tous.

Les adeptes de Chair de poule qui n’arrivent pas à s’y replonger à cause de son côté vieillot devraient apprécier Just Beyond. Inspirée des comics de R. L. Stine, cette collection de récits horrifiques est aussi adaptée au jeune public. Dans chaque épisode, les spectateurs suivent des adolescents dans des mondes peuplés de sorcières, d’extraterrestres ou encore de fantômes. Une sorte de Chair de poule version 2021 avec un casting XXL (notamment McKenna Grace et Nasim Pedrad).
Où ? Sur Netflix pour Chair de poule et Disney+ pour Just Beyond

À lire aussi

Article rédigé par
Agathe Renac
Agathe Renac
Journaliste