Actu

Ray-Ban Stories : Facebook lance ses lunettes connectées avec Ray-Ban

10 septembre 2021
Par Thomas Estimbre

Attendues depuis plusieurs années, les premières lunettes connectées de Facebook sont officielles. Conçues en partenariat avec Ray-Ban, elles reprennent le concept des Spectacles de Snapchat et sont capables de prendre des photos et des vidéos. Il faudra patienter avant de les découvrir en France.

Mark Zuckerberg avait annoncé en août dernier la sortie d’une paire de lunettes connectées en partenariat avec Ray-Ban. Une décision importante pour le réseau social, alors que le sujet a fait couler beaucoup d’encre depuis 2019, qui prend forme en ce mois de septembre. Facebook vient d’officialiser l’arrivée des Ray-Ban Stories, une première paire de lunettes connectées équipée de deux caméras. Extérieurement, ces lunettes ressemblent pourtant à de banales lunettes de soleil ou de vue ornées du logo Ray-Ban.

 © Facebook/Ray-Ban
© Facebook/Ray-Ban

La marque, ou plutôt sa maison-mère franco-italienne EssilorLuxotticca, a collaboré avec Facebook pour imaginer une nouvelle paire et livrer un premier aperçu des ambitions du géant américain pour les années à venir. Les Ray-Ban Stories embarquent deux capteurs de 5 mégapixels “offrant une nouvelle façon de capturer des photos et des vidéos”. Il est possible de prendre des photos d’une définition de 2 592×1 944 pixels ou des vidéos de minimum 1 184×1 184 pixels à 30 images par seconde. Un bouton est dédié à la prise de vue, mais il est également possible d’utiliser un assistant pour prendre une photo ou une courte vidéo à la voix. Il faudra en effet se contenter d’un clip vidéo de 30 secondes, soit des contenus adaptés aux réseaux sociaux.

Une LED est présente pour signifier aux personnes à proximité qu’une photo ou vidéo a été prise à l’aide des lunettes. Une présence salutaire qui ne devrait toutefois pas empêcher le débat autour de la vie privée, compte tenu du passif de Facebook dans ce domaine. En attendant, la firme tenter de rassurer avec un microsite dédié au respect de la vie privée des utilisateurs.

 © Facebook
© Facebook

Les lunettes disposent également de haut-parleurs et de trois microphones pour capter la voix de l’utilisateur. Outre la possibilité d’interagir avec l’assistant intégré, les Ray-Ban Stories proposent de passer des appels audio ou vidéos. Facebook évoque la présence qu’une technologie de focalisation des faisceaux et un algorithme de suppression du bruit de fond. Sur son site, Ray-Ban évoque la possibilité de capturer une trentaine de vidéos de 30 secondes ou environ 500 photos avant de remplir la mémoire intégrée.

Les Stories sont accompagnées de l’application dédiée Facebook View. Disponible sur iOS et Android, elle est pensée pour aider les utilisateurs à importer, modifier et partager le contenu capturé avec les lunettes sur les réseaux sociaux. La firme de Mark Zuckerberg évoque notamment une compatibilité avec Facebook, Instagram, WhatsApp, Messenger, mais aussi des concurrents tels que Twitter, TikTok ou Snapchat. Il est possible d’enregistrer du contenu directement dans la galerie de son smartphone et d’utiliser ce dernier pour partager ses photos et vidéos. Notez que des connectivités Bluetooth et Wifi 5 (802.11ac) sont utilisées pour communiquer.

 © Facebook
© Facebook

Un design Ray-Ban, la technologie Facebook et un air de Spectacles

Lors de sa prise de parole, Mark Zuckerberg évoquait sa volonté de développer un “metaverse”. Cette paire de lunettes s’inscrit dans cet univers parallèle où réel et virtuel finissent par se confondre, mais la firme se contente pour l’heure d’un petit pas. Le patron de Facebook fonde de grands espoirs sur la capacité des lunettes connectées à bousculer notre quotidien, comme l’ordinateur de bureau, le Web ou le smartphone ont pu le faire. Son entreprise n’est toutefois pas encore prête à lancer de véritables lunettes de réalité augmentée, comme les Google Glass en leur temps. Facebook se contente pour l’heure d’une paire de lunettes proches des Spectacles de Snapchat, avec l’appui de Ray-Ban pour séduire le grand public. Contrairement aux lunettes de Snap, elles font également l’impasse sur la 3D.

 © Facebook/Ray-Ban
© Facebook/Ray-Ban

La première étape d’un défi immense

Pour Facebook, l’essentiel est ailleurs et cette première tentative doit lui permettre d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. Le géant américain et son partenaire veulent préparer les utilisateurs à l’avenir avec la volonté d’intégrer en douceur les technologies de demain. L’objectif avoué est de proposer des lunettes de réalité augmentée qui ne dépendront plus du smartphone, objet aujourd’hui indispensable pour accompagner les Stories. La présence de la marque Ray-Ban pourrait également aider Facebook à transformer l’essai. Les lunettes sont disponibles en 20 variantes et bénéficient des designs classiques de Ray-Ban (Wayfarer, Wayfarer Large, Round et Meteor). Cinq couleurs sont évoquées avec différents types de verres (transparents, solaires, dégradés ou sur-mesure).

Les Ray-Ban Stories sont commercialisés à partir de 299 dollars ou 329 dollars aux États-Unis, en Australie, au Canada, en Irlande, en Italie et au Royaume-Uni. La France ne fait, pour l’instant, pas partie des pays concernés par ce lancement.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste