Actu

Ça sent le sapin pour le PS VR2

24 juin 2024
Par Pierre Crochart
Le PS VR2 et ses manettes Sense VR.
Le PS VR2 et ses manettes Sense VR. ©Pierre Crochart/L'Éclaireur

S’il s’apprête à connaître une deuxième vie grâce à sa future compatibilité PC, le PS VR2 a clairement du plomb dans l’aile.

D’après les sources du site Android Central, seuls deux jeux vidéo seraient actuellement en développement chez Sony pour son casque de réalité virtuelle exclusif à la PS5.

À partir de
69,99€
Voir sur Fnac.com

Le PS VR2, bientôt discrètement mis sur la touche ?

Nous n’avons pas attendu les confessions des sources d’Android Central pour émettre de sérieux doutes quant à la volonté de Sony de soutenir son casque, lancé en février 2023, sur la durée. Depuis sa sortie, à peine une poignée de jeux compatibles ont été lancés et, pour la plupart, il s’agissait de portages VR de titres préexistants (Resident Evil Village, Resident Evil 4…).

Après des rumeurs concernant l’arrêt de la production du PS VR2 plus tôt cette année, des personnes proches du dossier semblent aujourd’hui affirmer au site américain que deux jeux seulement sont au programme du casque VR de Sony. Cela exclut bien sûr d’éventuels jeux développés par des studios tiers. Mais, si cela s’avérait, ces faibles investissements en disent long sur la vision à long terme de la marque concernant son périphérique.

Un périphérique qui, on l’a dit, pourra éventuellement se trouver une seconde jeunesse sur PC à partir du mois d’août. En effet, Sony vient d’annoncer la mise en vente d’un accessoire permettant de rendre son casque compatible avec les jeux SteamVR, agrandissant considérablement sa ludothèque… mais privant de fait le casque de certaines fonctionnalités phares.

Une industrie plus frileuse

L’adoption de la réalité virtuelle a toujours été un sujet très délicat. Parfois présentée comme le futur du jeu vidéo, la VR n’en reste pas moins une niche, réservée à la fois aux plus technophiles et aux plus aisés. Le PS VR2 coûte en effet plus cher qu’une PlayStation 5.

Il faut par ailleurs garder en tête que l’industrie du jeu vidéo vit actuellement une crise. Depuis le début de l’année 2024, plus de 10 800 personnes ont perdu leur emploi dans le secteur d’après le décompte de Games Industry Layoffs. Des suppressions de postes, licenciements et fermetures de studio en cascade, motivés par des résultats financiers moins bons qu’attendu après les projections faramineuses post-Covid, qui n’encouragent pas vraiment les grands groupes à miser sur des chevaux aussi capricieux que la réalité virtuelle.

Au final, tout le monde y perd. Les studios qui, comme Firesprite, auteur de l’excellent Horizon Call of the Mountain, ont perdu de nombreux talents et ont vu leurs budgets fondre comme neige au soleil, les enthousiastes qui s’étaient rués sur le PS VR2 à sa sortie, et Sony, qui se retrouve probablement avec des cargaisons entières de casques de VR impossibles à écouler faute de jeux alléchants.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin