Article

IFA 2022 : au salon berlinois, les écrans font leur révolution

03 septembre 2022
Par Pierre Crochart
On en a pris plein la vue lors de notre passage sur le stand LG.
On en a pris plein la vue lors de notre passage sur le stand LG. ©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Après deux éditions sacrifiées en raison de la situation sanitaire, l’IFA 2022 est largement accaparé par les fabricants de TV et de moniteurs. Et la frontière entre les deux familles de produits est plus fine que jamais.

Bien sûr, les écrans démesurés, à la définition hors de commun, ont toujours tenu une place particulière dans les allées du Messe de Berlin. Mais, cette année plus que les précédentes, les fabricants prennent acte de l’évolution des usages, et de la porosité qui existe désormais entre un téléviseur traditionnel et un moniteur d’ordinateur.

Les écrans se plient à toutes nos envies

Certes, l’IFA n’est pas le salon de l’exclusivité, de l’inédit. Souvent, il s’agit pour le grand public de découvrir des produits de rupture annoncés plus tôt dans l’année, au CES de Las Vegas. En l’occurrence, l’un des produits les plus impressionnants du salon berlinois avait justement été primé en janvier dernier pour son approche innovante. Quoi de plus naturel ? difficile de rester de marbre face au colossal Samsung Odyssey Ark.

À partir de
2 995,98€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

L’écran, qui sera disponible la semaine prochaine pour la bagatelle de 2 999€, n’est « ni un téléviseur, ni un moniteur », esquive notre interlocutrice sur le stand du constructeur. Sa taille généreuse (55″), quasi inédite pour un moniteur, nous encourage à préférer la première option. Mais, dans les faits, l’Odyssey Ark peut, et veut tout faire.

Samsung Odyssey Ark
On vous l’assure : c’est encore plus impressionnant en vrai.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Sa dalle VA 4K la rend particulièrement alléchante pour les joueurs et joueuses, de même que sa courbure 1000R qui garantit une immersion totale. Mais, lorsqu’on le pivote à la verticale, le Ark cherche à répliquer le confort de vision de trois moniteurs 32 pouces placés les uns au-dessus des autres. Autant dire que les travailleurs et travailleuses avides de productivité sont aussi concernés par ce monstre de 44 kilos.

Samsung Odyssey Ark
À mi-chemin entre le moniteur glorifié et l’écran de télévision, le Odyssey Ark est assurément un produit à part.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Dans un ordre d’idées assez proche, LG n’est pas en reste avec son nouveau téléviseur à écran OLED incurvable. Le LG OLED Flex est en effet un téléviseur 4K de 42″ qui intègre un moteur lui permettant d’être plat, ou d’atteindre une courbure 900R. Vingt paliers sont disponibles pour trouver la configuration qui nous convient le mieux. Et contrairement à la solution présentée par Corsair à la gamescom, le modèle LG est mécanique. Inutile d’ajuster la pliure à la main, et donc de se lever de son siège.

LG OLED Flex
Le nouveau téléviseur LG se plie jsuqu’à 900R©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Des façons innovantes de travailler

Les fabricants ont eu le temps de potasser ces deux dernières années. Et la démocratisation du télétravail ayant créé de nouveaux usages et fait émerger de nouveaux besoins, les marques de se mettre au pas et de proposer des produits adaptés.

LG écran ergonomique IFA 2022
Les fabricants se creusent la tête pour faciliter la vie des télétravailleurs.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Chez LG toujours, la gamme Ergo continue de s’étoffer d’écrans à la fois fins, et performants. L’idée étant d’occuper le moins de place possible sur le bureau (parfois petit) des télétravailleurs, tout en n’imposant aucun compromis technique. En démonstration, le récemment annoncé LG Ultrafine Ergo AI œuvre également à ce que l’on adopte une position plus confortable, et à réduire les risques de troubles musculo-squelettiques – de plus en plus fréquents dans nos professions sédentaires. Grâce à sa caméra, il analyse le visage de l’utilisateur pour adapter automatiquement sa hauteur et son inclinaison pour un confort optimal.

LG écran ergonomique IFA 2022
Encore en cours de calibrage, l’UltraFine Ergo AI ajuste sa hauteur en fonction de la position de l’utilisateur.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Asus vise quant à lui les nomades avec son Zenbook 17 Fold OLED. Déjà présenté au CES, il est aujourd’hui en démonstration sur le stand du constructeur. Nous l’avons pris en main, et s’il est encore tôt pour émettre un avis définitif, on se doit de souligner les efforts d’un constructeur qui ne ménage pas ses efforts en matière d’innovation. Plus discret, Lenovo a néanmoins emboîté le pas à son concurrent pour présenter son ThinkPad X1 Fold de seconde génération. Des produits à forte valeur ajoutée, qui se paient évidemment à prix d’or. Mais si le public répond présent, cette nouvelle catégorie de produits pourrait facilement trouver sa place dans le sac à dos des travailleurs qui ont la bougeotte.

Asus Zenbook 17 Fold OLED
Asus présente un ordinateur portable particulièrement innovant.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Option écran total

Peut-être vos parents vous grondaient-ils si vous aviez tendance à vous pencher trop près du téléviseur familial. Le cas échéant, il vaudrait mieux éviter de leur parler des Lenovo Glasses T1. Le concept ? Des lunettes, d’apparence assez classiques, mais qui renferment en réalité deux écrans micro-OLED offrant une définition Full HD.

Mais attention, rien à voir avec des lunettes de réalité-mixte comme prévoit d’en sortir Apple en début d’année prochaine. Il ne faut pas voir dans les Glasses T1 autre chose qu’un écran secondaire qui vient se placer sur le bout du nez. Alimentées par USB-C, elles se contentent de répliquer l’image envoyée par la source, quand les haut-parleurs intégrés permettent d’être immergés dans le contenu.

Une idée empruntée à TCL qui, à Berlin, faisait la démonstration de ses lunettes NXTwear S. Le fabricant n’en est pas à son coup d’essai : il s’agit déjà de sa troisième génération de montures connectées (dont aucune n’a encore été commercialisée en France). Ce modèle autorisera par ailleurs le passage de la 2D à la 3D stéréoscopique, et permet la connexion de consoles nouvelle génération comme la PS5 de Sony. Pratique pour jouer en tout discrétion – et pour ne pas monopoliser la télévision sans sacrifier son plaisir de jeu.

TCL Nxtwear S IFA 2022
Les TCL Nxtwear S ©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Place aux écrans géants

Enfin, les différents constructeurs du marché sont venus les bras chargés de téléviseurs tous plus renversants les uns que les autres. Encore confidentielle, la 8K n’est pas près de se démocratiser. Les références compatibles n’ont pas fait l’objet d’une emphase particulière de la part des fabricants, qui ont préféré miser cette année sur des diagonales impressionnantes et des fonctionnalités notamment adaptées aux gamers.

IFA 2022 Panasonic mode jeux extrêmes
Les nouveaux TV Panasonic intègrent un mode jeu nouvelle génération.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

C’est notamment le cas de Panasonic qui, sur un stand épuré et bien conçu, présentait le mode « Jeux extrêmes », un profil d’images favorisant une réduction de la latence et adoptant une colorimétrie « plus adatée aux jeux vidéo », nous glisse-t-on sur le stand. Tous les téléviseurs de la marque lancés cette année en profite, en plus d’une connectique HDMI 2.1 qui autorise de fait le taux de rafraîchissement variable (VRR), prisé des joueurs et joueuses.

Écrans LG OLED Evo IFA 2022
Les nouveaux écrans LG adoptent une diagonale record de 97″.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Mais si la plus grande référence de Panasonic ne dépasse pas les 65″, LG explose les compteurs avec ses nouveaux téléviseurs G2 OLED evo. Une nouvelle gamme, qui propose une image 4K sur une diagonale de 42, 48, 55, 65, 77, 83, 88 et désormais 97 pouces. Un record.

On trouve néanmoins plus impressionnant encore. À quelques pas seulement, le LG 4K Micro LED étire son image sur 136 pouces. Des produits destinés à en mettre plein les yeux aux visiteurs, et sur lesquels la marque se garde de bien de communiquer un tarif pour le moment. Après tout, c’est pour rêver que l’on arpente les allées de l’IFA.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste