Prise en main

Prise en main du Honor Magic6 Pro : encore plus près des étoiles

26 février 2024
Par Georges Prat
Prise en main du Honor Magic6 Pro : encore plus près des étoiles
©Honor

Avec son Magic6 Pro, Honor confirme son appartenance au monde des fabricants de smartphones très haut de gamme. Ce mobile au design affirmé rend coup pour coup aux stars du marché avec une débauche de technologies notamment pour la photo et pour sa batterie.

En résumé

Le Honor Magic6 Pro est un très beau smartphone aux lignes sophistiquées qui dissimulent de solides arguments techniques. Sa partie photo est pour le moins convaincante avec notamment un téléobjectif unique et un grand-angle pour le moins impressionnant. L’écran géant est ultralumineux et le Snapdragon 8 Gen 3 assure des performances exceptionnelles à ce smartphone ultrapremium. Ajoutons à cela une autonomie solide et une charge accélérée pour finir en beauté.

Conclusion

Les points positifs

– Qualité de fabrication

– Un écran aussi éclatant que solide

– Une autonomie solide

– Une partie photo polyvalente et efficace

– Vitesse de charge

Les points négatifs

– Un smartphone grand et lourd

– Partie logicielle en retrait, mais une mise à jour arrive

– Les limites du numérique pour les forts grossissements

1 099,90€
1 299,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Notre prise en main détaillée

Honor poursuit son offensive en misant plus que jamais sur l’innovation et l’originalité. Le nouveau porte-étendard de la marque, le Magic6 Pro, ne déroge pas à la règle et vient se positionner tout naturellement face aux stars du marché, à commencer par les Samsung Galaxy S24.

Le Honor Magic6 Pro débarque ainsi sur le marché au prix de 1 299,90 € avec 12 Go de RAM et 512 Go de stockage. Le smartphone est proposé en noir, mais aussi dans une finition moins largement diffusée basée sur un cuir artificiel vert, comme l’exemplaire prêté par la marque pour notre prise en main. Ce mobile vient se positionner quasiment au même prix que le Samsung Galaxy S24+ en 512 Go et quasiment 300 € de moins que le S24 Ultra dans la même configuration mémoire. Il s’agit d’un prix élevé, mais justifié au regard de la concurrence, même si Samsung conserve une longueur d’avance en matière d’image de marque.

Honor Magic 6 Pro 1

Le Magic6 Pro aux cotés de son prédécesseur.

Design et ergonomie

Le design général est finalement assez proche de celui de son prédécesseur. À l’avant, nous retrouvons un écran de belle taille, 6,8 pouces, et incurvé. Il occupe quasiment 92 % de la surface pour une immersion au top. En revanche, cela rend la prise en main un peu fuyante. La prudence est donc recommandée. L’écran arbore dans sa partie supérieure une découpe en forme de gélule dans laquelle viennent se glisser la caméra frontale et un module TOF 3D.

Honor Magic 6 Pro 2

Pour le déverrouillage, l’incontournable lecteur d’empreinte digitale est bien entendu présent. Il fonctionne parfaitement, mais il est placé à notre sens un peu trop bas pour une utilisation 100 % naturelle. Honor a décidé de jouer une carte spéciale en développant son propre verre pour la protection de cet écran. Il s’agit d’un verre nanocristal particulièrement solide, puisque la marque annonce qu’il peut résister à une chute de 1,6 mètre sur du béton contre 0,8 mètre pour du verre Corning Gorilla Glass Victus 2 ! Difficile bien entendu pour nous de vérifier cette affirmation.

Honor Magic 6 Pro 3

À l’arrière, le Magic6 Pro reprend les principes du design de son prédécesseur avec un bloc photo circulaire plutôt imposant qui accueille trois caméras. Honor a peaufiné cet élément central pour lui donner un aspect plus sophistiqué, plus travaillé. Notre exemplaire présente une coque en cuir végan nommé officiellement cuir de silicone. Et nous comprenons pourquoi, car, au toucher, cela peut évoquer le silicone avec une surface antidérapante dont la texture ressemble moins à du cuir que sur le Magic V2 de la marque. L’ensemble résiste très bien aux traces de doigts.

Honor Magic 6 Pro 4

Les flancs en aluminium sont très fins et les boutons de mise sous tension et de réglage du volume sont placés sur la droite. Le pouce – nous sommes droitiers – vient naturellement se positionner sur le premier. Le volume est un peu compliqué à monter, comme c’est souvent le cas sur les modèles dotés d’un très grand écran. Le Honor Magic6 Pro est en effet un grand smartphone mesurant 162,5×75,8×8,9 mm.

La marque est tout de même parvenue à grapiller quelques millimètres en hauteur et surtout en largeur par rapport à la précédente génération. Le S24 Ultra est légèrement moins haut (162,3 mm), mais nettement plus large (79 mm). Côté poids, le smartphone est donné pour 225 grammes, soit sensiblement la même chose que la concurrence. La qualité de fabrication est bien entendu au rendez-vous.

Honor Magic 6 Pro 5

Le Magic6 Pro dispose d’une prise USB-C, d’une trappe pour glisser potentiellement deux nanoSIM et enfin d’un port infrarouge pour se transformer, grâce à l’application Télécommande Intelligente préinstallée, en télécommande universelle. La norme IP68 est respectée.

L’écran

Le grand écran est a priori très proche de celui du Magic5 Pro : même diagonale, même format 19,5/9e et même fréquence de rafraîchissement maximale de 120 Hz. La dalle OLED affiche une résolution de 1 280×2 800 pixels pour une densité de 453 ppp. Le S24 Ultra fait un peu mieux avec ses 1 440×3 120 pixels et ses 505 ppp. Toutefois, l’œil humain aura beaucoup de mal à percevoir la différence à l’usage. La technologie LPTO permet la présence d’un mode dynamique pour la fréquence de rafraîchissement qui pourra varier entre 1 et 120 Hz.

Honor Magic 6 Pro résolution écran

On notera aussi que, pour améliorer l’autonomie de son smartphone, l’utilisateur aura la possibilité d’abaisser la résolution de l’écran. Mais passons au morceau de bravoure de ce smartphone : la luminosité de son écran. Celle peut atteindre 5 000 nits en pic, soit quasiment le double du S24 Ultra, tandis que le Magic5 Pro plafonne, entre guillemets, à 1 800 nits.

Mais les choses restent un peu floues quant à la réalité de ce chiffre qui pourrait, en pratique, n’être jamais atteint. La luminosité maximale HBM est de 1 600 nits, se rapprochant ainsi nettement de la concurrence et des 1 500 nits du Samsung précédemment évoqué, par exemple.

Honor Magic 6 Pro température

En attendant les différentes mesures du Labo Fnac, nous avons apprécié l’écran du Honor Magic6 Pro. Les couleurs sont resplendissantes avec plusieurs modes et des possibilités de réglages avancés. Il sera donc possible d’obtenir un rendu qui convient à l’utilisateur. La luminosité est évidemment très élevée et le smartphone s’utilise sans problème à l’extérieur. Le contraste est logiquement très important grâce à la technologie OLED.

Honor Magic 6 Pro 6

Qualité audio et communications

Le smartphone dispose de deux haut-parleurs que le Labo ne manquera pas de soumettre à son protocole. En attendant, ils ne nous ont pas semblé particulièrement puissants. Ils ne sont pas atones, mais disons qu’ils ne feront pas trembler les murs. Leur rendu est correct, avec un centre du spectre bien rempli, mais des graves limités. Une fois n’est pas coutume, nous ne retrouvons pas le Dolby Atmos. Honor accorde sa confiance à son concurrent, le DTS:X Ultra, qui n’est actif que lors d’une écoute avec des écouteurs. Il faudra donc en passer par un casque Bluetooth, car le smartphone n’a pas de prise Jack.

Honor Magic 6 Pro réglage son

Le Honor Magic6 Pro embarque ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de technologies de communication, grâce à l’intégration de la dernière génération de composants Qualcomm. Le programme est copieux, avec notamment le wifi 7 en plus d’une 5G ultrarapide. Le smartphone s’est parfaitement comporté au cours de notre test, mais seules les mesures du Labo permettront d’estimer précisément sa capacité à accrocher les différents réseaux et à conserver une connexion fiable.

Honor Magic 6 Pro 7

Performance et interface

Fermement décidé à se hisser parmi les meilleurs smartphones Android de ce début d’année, le Magic6 Pro est animé par la mécanique la plus puissante du moment, la Qualcomm Snapdragon 8 Gen3. Cette puce gravée en 4 Nm comme sa devancière intègre huit cœurs avec une fréquence maximale de 3,39 GHz. Associée à 12 Go de RAM, elle propulse sans mal le Honor Magic6 Pro dans le top des modèles les plus réactifs que nous ayons croisés.

Le smartphone ne s’essouffle pas, y compris face à des jeux particulièrement exigeants. En effet, sa gestion thermique nous a semblé très efficace. Il faut dire que les ingénieurs de la marque n’ont pas lésiné sur les technologies embarquées, avec notamment 19 capteurs de température placés stratégiquement pour permettre la gestion la plus fine possible des fréquences de fonctionnement du processeur et du circuit graphique. Les tests du Labo feront office de juge de paix pour voir où le Magic6 Pro se situe face aux ténors du marché.

Honor Magic 6 Pro accueil

Les super-dossiers permettent de regrouper des applications de manière lisible.

La partie logicielle est plus complexe, car ce smartphone ne prendra sa véritable dimension que d’ici quelques semaines, avec l’arrivée d’une mise à jour majeure qui apportera de nombreuses fonctionnalités supplémentaires. Il s’agit de MagicOS 8.1 qui se caractérise par l’arrivée en force de l’IA, mais aussi de quelques raffinements tels que Magic Capsule. Cette fonction s’apparente au Dynamic Island apparu sur les iPhone 14 Pro. Il s’agit d’exploiter le large poinçon de la caméra frontale pour offrir une nouvelle série d’interactions : contrôle de la musique, gestion des appels…

Honor Magic 6 Pro 8

En attendant, le smartphone s’appuie sur MagicOS 8.0 et Android 14. L’ensemble n’étonne pas vraiment et affiche une interface brouillonne, mais riche en fonctionnalités. On trouve encore quelques bloatwares, mais il faut reconnaître qu’il s’agit pour la plupart d’applications installées par la plupart des utilisateurs de toute façon : Netflix, Facebook ou encore TikTok.  Nous n’avons pas croisé d’erreurs de traduction et l’ensemble affiche une belle stabilité.

Honor Magic 6 Pro 9

Photo

La photo est certainement l’élément qui différencie les smartphones très haut de gamme du reste de la production. Un secteur au centre des préoccupations des consommateurs – prêts à débourser plus de 1 000 € pour leur mobile –, que Honor n’a pas négligé, loin de là.

Le trio de caméras est regroupé sous la bannière Falcon Capture 2.0. La caméra principale est un grand-angle s’appuyant sur le capteur 50 mégapixels Super Dynamic Falcon Camera H9000 HDR. La marque mise beaucoup sur sa vitesse d’exécution et la dynamique des photos réalisées par défaut en 12 mégapixels suite à l’action du pixels binning.

L’optique adopte une ouverture variable avec deux focales : ƒ/1,4 et ƒ/2,0. Le smartphone choisit automatiquement le réglage le plus adapté, à moins de basculer en mode Pro où l’utilisateur avancé pourra choisir entre les deux focales. Contrairement à certains smartphones Huawei, par exemple, la focale n’est pas ajustable en continu entre les deux valeurs.

Honor Magic 6 Pro photo 1

L’IA donne ici des couleurs plus boostées.

La deuxième caméra est tout aussi impressionnante du point de vue technique. En effet, il s’agit d’un téléobjectif x2,5 qui peut compter sur un énorme capteur de 180 mégapixels ! Cela permet de mettre en œuvre un pixels binning performant et d’effectuer des recadrages dans les photos pour obtenir des zooms plus puissants en numérique, jusqu’au x100. L’optique s’appuie sur une architecture périscopique. Elle est particulièrement lumineuse avec une focale de ƒ/2,6 contre ƒ/3,4 par exemple pour celle du S24 Ultra.

Enfin, le trio est complété par un ultra grand-angle issu a priori de la précédente génération. Cette caméra combine un capteur de 50 mégapixels et une optique ƒ/2,2 capable de capter une scène sur 122°. Le pixels binning est également présent.

Honor Magic 6 Pro photo 2

On remarque sur l’arbre en arrière-plan des textures peu naturelles.

Autant dire que, face à cette débauche technologique, les spécialistes du Labo fourbissent leurs armes, ou plutôt leurs mires et leurs sondes. En attendant leur compte-rendu, nous avons mis à l’épreuve les caméras du smartphone sous une météo tourmentée. Le grand-angle produit de très belles photos avec des couleurs accentuées, surtout en activant l’IA, mais elles ne tombent pas dans la caricature et conservent un naturel agréable. L’autofocus est véloce et procure une excellente netteté.

Seul défaut, certaines textures complexes peuvent sembler un peu brouillonnes lorsque l’on grossit l’image. Les deux focales apportent un petit plus pour les passionnés, en tout cas. La capture de sujets en mouvement, qui met en œuvre l’IA, est plutôt impressionnante. En basse luminosité, le grand-angle fait aussi preuve d’une belle efficacité en parvenant à trouver des détails dans des zones sombres. La balance des blancs est précise, pour un rendu conservant un certain réalisme.

Honor Magic 6 Pro photo 3

Le Honor Magic6 Pro s’en sort très bien la nuit.

Le téléobjectif nous a particulièrement séduits en x2,5 et même en x5. Les photos réalisées offrent un rendu très proche de celles prises avec la caméra principale. Logiquement, du bruit apparaît et la précision générale chute au-delà du x5. C’est encore acceptable en x10, mais ensuite il faut vraiment s’appliquer pour obtenir un cliché exploitable sur grand écran. En étant raisonnable en matière de grossissement, le téléobjectif se montre convaincant la nuit.

Honor Magic 6 Pro photo 4

Grand-angle.

Honor Magic 6 Pro photo 5

Zoom x2,5.

Honor Magic 6 Pro photo 6

Zoom x5.

Honor Magic 6 Pro photo 7

Zoom x10.

L’ultra grand-angle affiche lui aussi une belle homogénéité avec les deux autres caméras. On note cependant une netteté moindre en périphérie, malgré la présence d’un autofocus. Le soir venu, ce module demeure efficace.

Honor photo grand angle 1

Le grand-angle.

Honor photo ultra grand angle

Grand-angle et ultra grand-angle affichent un rendu homogène.

Le Honor Magic6 Pro peut filmer jusqu’en 4K à 60 fps, un exercice dans lequel il se montre très à l’aise.

Honor Magic 6 Pro photo 8

La caméra frontale déçoit un peu malgré la présence d’un capteur de 50 mégapixels qui permet, en croppant dans l’image, de proposer un mode normal et ultra grand-angle pour réaliser des selfies de groupe. Le piqué est moyen avec des textures de peau peu précises.

Autonomie

Honor est à la pointe en matière de technologie de batterie, puisque c’est la seule marque à notre connaissance utilisant le silicium carbone. Cette chimie innovante permet d’atteindre une grande densité énergétique. En clair, si la batterie du Magic6 Pro n’est pas plus imposante que celle de ses concurrents, elle affiche une plus grande capacité, soit 5 600 mAh contre 5 000 mAh pour le S24 Ultra ou 5 100 mAh pour le Magic5 Pro. Des chiffres impressionnants, mais est-ce que cela se traduira par une autonomie exceptionnelle face au protocole de tests du Labo ? La suite au prochain épisode avec le résultat.

Honor Magic 6 Pro 10

En pratique, nous avons pu utiliser sans crainte le Magic6 Pro une grosse journée (une journée de travail et une soirée festive avec donc un certain nombre de photos capturées). Le smartphone propose plusieurs réglages pour gagner quelques heures de fonctionnement.

Pour la recharge, le Magic6 Pro pousse un peu plus loin les curseurs par rapport à son prédécesseur, mais il faut malheureusement désormais se passer de bloc secteur. En filaire, le smartphone accepte 80 W contre 66 W précédemment, tandis qu’en sans fil nous passons de 50 à 66 W. Avec un bloc de 100 W prêté par la marque, nous avons obtenu une pleine charge en 35 minutes environ, mais la mesure du Labo se montre bien plus précise et nous l’attendrons donc pour nous forger un avis définitif.

1 099,90€
1 299,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Article rédigé par
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Sélection de produits