Test Labo

Test de la Sonos Roam : la plus polyvalente des enceintes sans fil

16 avril 2021
SONOS ROAM
SONOS ROAM ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Compacte, solide et polyvalente, la Sonos Roam ne manque pas d’arguments. Notamment pour les utilisateurs de la marque qui pourront l’intégrer dans leur installation multiroom à la maison, puis l’emporter partout avec eux. Donnant accès à toutes les plateformes de streaming et profitant à la fois du Bluetooth et d’Airplay 2, la Sonos Roam délivre un son équilibré et agréable. A condition de ne pas trop monter le volume au risque d’être confronté à une importante distorsion.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Les fonctionnalités (multiroom, Bluetooth, AirPlay, etc.)
  • La restitution équilibrée
  • La robustesse
Les moins
  • La distorsion à volume élevé
  • Pas de multipoint

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Rapport Puissance/volume
Plus l’enceinte est compacte, et moins il est facile de produire un son puissant de qualité. Cette note est à destination des personnes soucieuses du gain de place
À partir de
199€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Ergonomie / Prise en main

Bien connu pour ses enceintes et autres barres de son multiroom, Sonos s’est déjà essayé à l’enceinte nomade avec la Sonos Move. Le constructeur américain passe néanmoins à la vitesse supérieure avec la Sonos Roam. Un modèle bien plus compact et léger qui trouvera aisément sa place dans une valise ou un petit sac à dos. De fait, la Sonos Roam affiche des dimensions de 168 mm de haut pour 62 mm de large et 60 mm de profondeur, avec un poids de 43 grammes.

Sonos Roam
©l'Éclaireur Fnac

Côté design, la Sonos Roam ne dépareille pas du reste de la gamme avec au choix une robe noire ou blanche épurée, et quelques rares boutons qui sont parfaitement intégrés. Ceux-ci sont physiques et regroupés sur le côté gauche (ou le dessus si elle est posée à la verticale). Outre ceux qui sont destinés au contrôle du volume, l’enceinte dispose d’un bouton pour la lecture/pause et pour (dés)activer l’assistant vocal Google Assistant ou Amazon Alexa. Un interrupteur prend également place au dos.

Sonos Roam
©l'Éclaireur Fnac

L’enceinte bénéficie d’une finition soignée avec des matériaux tels que des plastiques durs pour la coque, une grille en métal pour protéger les haut-parleurs, et du caoutchouc sur les flancs et au niveau des patins. Résistante aux chocs, la marque annonce aussi un indice IP67 pour certifier que l’enceinte peut être immergée dans un mètre d’eau pendant 30 minutes sans dommage aucun.

On l’a mentionné plus haut, la Sonos Roam est dotée de petits patins pour garantir sa stabilité lorsqu’elle est posée sur un support, mais il est également possible de l’utiliser en position verticale. Notamment pour la charger sans fil. En effet, l’enceinte est compatible avec les chargeurs Qi à induction. A ce titre, Sonos vend son propre modèle sur son site mais nous avons aussi pu charger la Sonos Roam sur un modèle de marque tierce. Pratique pour écouter de la musique tout en faisant le plein de la batterie.

Sonos Roam
©l'Éclaireur Fnac

Le cas échéant, un port USB type C est également présent au dos. La marque indique qu’il faudra patienter pendant environ une heure pour retrouver 50 % de capacité en filaire, et le double sans fil. Un voyant d’état est discrètement intégré dans la grille à l’avant de l’enceinte qui indique l’état de la batterie. Avec une capacité de 18 Wh, celle-ci offre théoriquement jusqu’à 10 heure d’écoute. Une valeur qui pourra varier en fonction du volume ou de l’utilisation de l’assistant vocal par exemple.

Pour qui a déjà utilisé une enceinte Sonos, la configuration de la Sonos Roam ne demandera que quelques secondes en l’ajoutant à l’installation multi-room existante via l’application Sonos S2. Les autres n’auront aucun problème non plus avec un assistant qui les accompagne à chaque étape du processus.

Sonos S2
©l'Éclaireur Fnac

L’application offre également quelques réglages avancés comme un égaliseur qui permet de régler le niveau des graves et des aigus et d’activer la fonction Loudness, un limitateur de volume et surtout la fonction Trueplay. Cette dernière calibre automatiquement la Sonos Roam en fonction de l’environnement.

La Sonos Roam suit la tendance actuelle et mise tout sur le sans fil. Elle est dépourvue de la moindre prise jack et le port USB se limite à la charge. L’écoute est donc exclusivement sans fil et l’enceinte ne manque de rien en la matière : Wi-Fi, Bluetooth, Apple AirPlay 2. La Sonos Roam peut même passer du Bluetooth au Wi-Fi en toute transparence.

Outre l’intégration à une installation multi-room, il est possible d’utiliser deux Sonos Roam pour former une paire stéréo. Mais uniquement en Wi-Fi. De plus, l’enceinte n’est pas multipoint pour la connecter à simultanément à deux appareils. Autre limitation pour ceux qui sont déjà équipés avec une barre de son de la marque, une paire de Sonos Roam ne pourra pas faire office d’enceintes surround pour un petit Home Cinéma.

Sonos Roam
©l'Éclaireur Fnac

Enfin, s’il y a un domaine dans lequel les enceintes de Sonos excelle, c’est bien celui des services de streaming compatibles via l’application S2 : Spotifiy, Apple Musuc, Tidal, Qobuz, etc. rien ne manque à l’appel.

Réponse en frequences

Réponse en frequences
9.4
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
©Labo Fnac

La Sonos Roam embarque un tweeter pour les aigus et un mid-woofer pour restituer les médiums et les graves. Sa bande passante est linéaire mais l’enceinte affiche un déficit marqué dans l’extrême grave. Rappelons tout de même que nos désactivons le Loudness lors de nos tests et que l’égaliseur reste sur les réglages usine. La faiblesse en dessous de 100 Hz n’est d’ailleurs pas sans conséquence sur le niveau maximum comme nous le verrons plus loin.

À l’inverse, le médium est irréprochable pour une restitution précise des voix, et les aigus sont solides malgré des creux à 4 kH et 8 kHz sans impact sur la qualité audio.

La Sonos Roam affiche une distorsion importante à volume élevé quelle que soit la fréquence utilisée lors de nos mesures. Nous avons relevé une valeur de 65 dB à 60 Hz pour 10 % de distorsion sur l’harmonique 3, 73 dB à 80 Hz et 83 dB à 100 Hz. Cette saturation ne fera donc pas les affaires des amateurs de musique chargée en basses, comme le Hip-Hop par exemple.

Puissance sonore

Puissance sonore
3.9
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Puissance accoustique à 100 Hz
83 dB
Rapport puissance/volume
7

Autonomie

Durée moyenne autonomie
08:49:00
Fonctionnement sur batterie
Oui

Sonos annonce une autonomie d’environ 10h tout en précisant que différents facteurs peuvet l’impacter. Quoiqu’il en soit, nous avons mesuré 8h49 à 70 dB en bruit rose ce qui reste raisonnable.

Connectiques et fonctionnalités

Prise jack
Non
Wifi
Oui
Bluetooth
Oui
Ethernet
Non
NFC
Non

Dimensions & poids

Volume
0.6 l
Poids
428 g
Dimensions
168x61x62 mm

Conclusion

Note LABOFNAC

Compacte, solide et polyvalente, la Sonos Roam ne manque pas d’arguments. Notamment pour les utilisateurs de la marque qui pourront l’intégrer dans leur installation multiroom à la maison, puis l’emporter partout avec eux. Donnant accès à toutes les plateformes de streaming et profitant à la fois du Bluetooth et d’Airplay 2, la Sonos Roam délivre un son équilibré et agréable. A condition de ne pas trop monter le volume au risque d’être confronté à une importante distorsion.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Rapport Puissance/volume
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste