Test Labo

Test Labo du Philips 48OLED806 : l’excellence de l’OLED en 48 pouces

28 septembre 2021

Philips améliore ses téléviseurs OLED d’année en année. Avec le Philips 48OLED806, le constructeur ambitionne de proposer un modèle de 48 pouces qui bénéficie de la plupart des technologies récentes. Pour quel résultat ?

En résumé

Note LABOFNAC

TP Vision propose une fois de plus un téléviseur OLED de haute tenue avec le Philips 48OLED806. Très bien équipé, avec notamment le système Ambilight exclusif et ses quatre entrées HDMI 2.1, il délivre une excellente qualité d’image.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le taux de contraste
  • Les angles de vision
  • L’Ambilight quatre côtés
Les moins
  • La colorimétrie encore perfectible

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

TP Vision, qui commercialise ses téléviseurs sous la marque Philips, s’est illustrée avec des fonctionnalités inédites en matière de téléviseurs OLED. Et pas seulement pour ses modèles de grande taille ! La preuve avec le Philips 48OLED806 qui nous intéresse ici.

Au premier abord, on pourrait croire qu’il s’agit d’une ancienne référence tant le design n’a pas évolué depuis la série 803, à l’instar du Philips 65OLED803 par exemple, que nous avions testé en… 2018 ! On retrouve donc le même design épuré et soigné, ce qui n’est pas un problème dans la mesure où il est réussi et toujours actuel. Le Philips 48OLED806 bénéficie d’un cadre aux bords extrêmement fins, le tout reposant sur des pieds minimalistes en métal.

Le gabarit du Philips 48OLED806 permet de l’installer sur n’importe quel meuble, mais attention si vous comptez lui adjoindre une barre de son ! Le bas de la dalle de 48 pouces n’est qu’à quelques centimètres du socle et le bas de l’image sera occulté. Dans ce cas, il sera préférable d’installer le téléviseur sur un mur.

Marque de fabrique de Philips, le système Ambilight exclusif est bien entendu disponible sur le Philips 48OLED806, avec non pas trois rangées de LED sur les côtés et à l’arrière du téléviseur (comme sur la série 803 que nous avons mentionnée plus haut), mais quatre. Elles diffusent de la lumière sur le mur pour donner l’impression que l’image déborde de l’écran. L’Ambilight peut être configuré pour synchroniser la lumière et les couleurs à l’image ou au son, par exemple. De plus, le système est compatible avec les solutions d’éclairage Philips Hue. Il est donc possible de les associer à l’Ambilight pour renforcer l’effet dans toute la pièce. Le cas échéant, un bouton dédié est intégré en haut de la télécommande pour désactiver l’Ambilight.

Malgré sa dalle de 48 pouces, le Philips 48OLED806 n’a rien à envier à ses grands frères de 55 et 65 pouces côté connectique. Celle-ci regroupe pas moins de quatre entrées HDMI 2.1, toutes compatibles ARC pour brancher une barre de son ou un ampli Home Cinéma. Et ce n’est pas tout : une des entrées HDMI est compatible eArc et deux sont 4K 120 Hz. À cela s’ajoutent trois ports USB, une sortie audio numérique optique, une prise casque, un port CI et les connecteurs antenne-satellite. L’accès à Internet peut se faire en filaire via le port Ethernet, ou en Wifi ac. Le Bluetooth 5.0 vient compléter le tout.

La partie audio est assurée par un système 2.1 canaux avec une puissance de 50 W (deux haut-parleurs de 10 W et un caisson de graves de 30 W). Le Philips 48OLED806 prend en charge les formats Dolby Atmos et DTS-HD, et plusieurs solutions d’amélioration du son sont proposées pour améliorer le rendu des dialogues, renforcer les basses, ainsi qu’un mode nuit.

La télécommande est riche mais très chargée en boutons. Elle permet de piloter le système Android TV, qu’on ne présente plus avec ses nombreuses fonctionnalités et applications (dont Netflix, Disney+, Prime Video et Apple TV+ par exemple). L’interface devra néanmoins être domptée par les novices, qui pourront la personnaliser. Le cas échéant, le Philips 48OLED806 intègre l’assistant vocal Google Assistant pour obtenir de l’aide ou pour le piloter à la voix, au même titre que les objets connectés de la maison.

Les contrastes

Les téléviseurs OLED de Philips se sont toujours illustrés lors de nos tests au Labo, et le Philips 48OLED806 ne déroge pas à la règle. Pour commencer, nous avons évalué le contraste du téléviseur avec des mesures d’homogénéité et de zonage à l’aide d’une mire à damier. Nous avons relevé une luminosité de 145 cd/m2 au centre de la dalle, une valeur relativement faible face aux téléviseurs QLED qui affichent souvent plus du double, mais qui n’a rien de bien étonnant s’agissant de la technologie OLED. Quoi qu’il en soit, cela ne pose aucun problème pour regarder la télévision en pleine journée dans un salon baigné de soleil.

Quant aux noirs, ils sont parfaits, les pixels étant complètement éteints de sorte à faire fi des fuites de lumière qui caractérisent les téléviseurs LED. Le contraste du Philips 48OLED806 est irréprochable et le téléviseur obtient sans surprise la note maximale dans ce domaine.

Contraste
10

La progressivité

Pour évaluer la progressivité des téléviseurs et donc leur  fidélité, nous comparons la courbe de gamma du signal vidéo de référence en entrée à celle du signal en sortie du téléviseur. Les deux courbes doivent être aussi linéaires que possible. Comme on peut le voir ci-dessous, le Philips 48OLED806 affiche une légère bosse, avec une luminosité un peu plus élevée que le signal d’origine.

Nous nous intéressons ensuite à la directivité du téléviseur, évaluée à partir de cinq zones d’observation, avec un angle qui varie de 45 degrés. L’idée est ici de représenter les différentes positions d’observation du téléviseur, qu’on soit assis en face ou sur le côté. L’OLED a le gros avantage d’afficher une luminosité homogène où que soit assis le téléspectateur. Le niveau de blanc reste donc stable à 145 cd/m2, aussi bien dans l’axe que sur les côtés.

Progressivité
7.7

La directivité

Le test suivant permet d’évaluer l’éventuelle dérive des couleurs, qui dépend là aussi du point d’observation. Pour ce faire, nous réglons la luminosité au maximum tout en effectuant les mesures sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes.

Là encore, la technologie OLED permet d’afficher des noirs parfaits où que l’on soit assis. Nous avons relevé une valeur de 0,0001 cd/m2, soit la limite de notre sonde. De la même façon, les téléspectateurs profitent d’un taux de contraste irréprochable où qu’ils se trouvent dans la pièce.

Directivité
9.3

La colorimétrie

Autre avantage de la technologie OLED, les couleurs sont généralement très riches et fidèles. D’ailleurs, le Philips 48OLED806 couvrant très largement le triangle de référence EBU, nous nous intéressons plutôt à l’espace colorimétrique DCI-P3, autrement plus exigeant. S’il affiche d’excellents résultats, le Philips 48OLED806 pourrait encore mieux faire en matière de richesse des couleurs, notamment dans les rouges. Ceci étant, bien malin qui pourra s’en rendre compte à l’œil nu. La dérive des couleurs est inexistante.

Couleur
6.7
Richesse des couleurs
8.6

L’uniformité

Avec ses 48 pouces de diagonale, le Philips 48OLED806 se joue de nos tests d’uniformité, ou presque. L’écart d’uniformité de luminance est probablement le plus bas que nous ayons mesuré, avec seulement 4 % de différence entre le point le plus lumineux et le point le moins lumineux. En divisant la dalle en 35 zones de taille égale, nous pouvons les localiser plus facilement. Ainsi, la luminosité du Philips 48OLED806 est à son maximum dans une large zone autour du centre (68 cd/m2). Le minium de 65 cd/m2 est atteint dans le coin inférieur droit et en haut au centre.

En revanche, alors que l’écart d’uniformité de luminance est inexistant, le Philips 48OLED806 affiche un écart d’uniformité de chrominance un brin plus marqué. La preuve avec un delta U’V’ de 0,0068 qui est plutôt moyen. Mais, dans l’ensemble, le téléviseur se montre encore une fois extrêmement performant au quotidien.

Conclusion

Note LABOFNAC

TP Vision propose une fois de plus un téléviseur OLED de haute tenue avec le Philips 48OLED806. Très bien équipé, avec notamment le système Ambilight exclusif et ses quatre entrées HDMI 2.1, il délivre une excellente qualité d’image.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste