Test Labo

Test Labo du Samsung QE65QN85AAT, le Neo QLED qui surpasse le QLED

20 mars 2021

En résumé

Note LABOFNAC

Comme les autres téléviseurs Neo QLED que nous avons pu tester jusqu’à présent, le Samsung QE65QN85AAT s’impose comme l’un des meilleurs téléviseurs sur le marché. Plus abordable que les QN90 et QN95, il partage la plupart de leurs fonctionnalités, tout en offrant une excellente qualité d’image.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le design tout en finesse et la finition soignée
  • Les angles de vision
  • Le taux de contraste
  • Les fonctionnalités (HDMI 2.1, assistants vocaux, AirPlay, etc.)
Les moins
  • La dérive des couleurs
  • Pas de décodeur Dolby Atmos

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle

Notre test détaillé

Introduction

Nouveau téléviseur Neo QLED de la gamme 2021 du fabricant, le Samsung QE65QN85AAT promet une qualité d’image améliorée par rapport à la génération précédente. Qu’en est-il dans la pratique ?

L’ergonomie et le design

Annoncée durant l’édition virtuelle du CES 2021, la nouvelle gamme de téléviseurs de Samsung adopte pour la première fois la technologie Mini-LED, sous la nomenclature Neo QLED. Comme précédemment, il est possible d’opter pour un modèle 8K ou 4K, le Samsung QE65QN85AAT appartenant à cette dernière catégorie. Tous sont compatibles HDR10+ (mais pas Adaptative, cette norme étant réservée aux Neo QLED 8K) et HLD, tandis que la connectique est au standard HDMI 2.1, comme nous le verrons plus loin. Pour faire simple, la série Neo QLED 4K comporte trois modèles, déclinés dans différentes diagonales, le QN85A représentant l’entrée de gamme.

Comme ses deux grands frères QN90A et QN95A, il repose sur un pied central qui adopte un look classique à la solide finition en métal. Privé de boîtier One Connect déporté, le Samsung QE65QN85AAT propose néanmoins un système de gestion des câbles pour garder une installation visuellement épurée. Et malgré ses 65 pouces, le téléviseur peut facilement prendre place sur un meuble de taille modeste. La finesse est ici de rigueur, car la technologie Mini-LED a l’avantage de reposer sur des LED qui sont 40 fois plus petites que sur un modèle QLED standard. Le Samsung QE65QN85AAT n’est donc pas très épais et l’accrocher au mur avec la fixation Slim Fit en option permet de renforcer cet effet.

En l’absence de boîtier One Connect, la connectique du Samsung QE65QN85AAT est regroupée à l’arrière. Comme on l’a vu plus haut, les entrées HMDI, au nombre de quatre, sont toutes en 2.1 (dont une eARC pour envoyer un signal audio Dolby Atmos True HD vers une barre de son compatible). Le téléviseur est ainsi compatible avec les jeux vidéo 4K à 120 images/seconde, qui profitent aussi des technologies AMD Freesync Premium Pro et VRR. Deux ports USB sont également intégrés, tout comme une sortie audio optique, un port Ethernet et des connecteurs d’antenne terrestre/câble/satellite. Le Bluetooth 5.2 et le Wifi 5 (pas de Wifi 6 pour le moment sur les modèles 4K) viennent compléter le tout.

La partie audio est plus modeste que sur les modèles supérieurs, le Samsung QE65QN85AAT devant se contenter d’un système 2.2.2 canaux (contre 4.2.2 pour les QN90 et QN95). La puissance est également un peu plus modeste avec 60 W, ce qui suffit néanmoins dans la plupart des cas. Samsung ne propose toujours qu’un simple décodeur Dolby Digital, mais plusieurs technologies audio sont également disponibles. Par exemple, la nouvelle fonction SpaceFit Sound va calibrer le son en fonction de la pièce, mais aussi de l’emplacement du téléviseur, qu’il soit accroché au mur ou posé sur un meuble.

De plus, l’OTS (Object Tracking Sound) retranscrit les mouvements des objets à l’écran de manière dynamique grâce aux différents haut-parleurs du téléviseur. Enfin, l’amplificateur vocal (AVA) détecte les nuisances sonores dans la pièce et augmente automatiquement le volume de la voix. L’ensemble est complété par la fonction Q Symphony qu’on connaissait déjà. Elle permet d’associer les haut-parleurs du Samsung QE65QN85AAT à une barre de son de la gamme Q Series de la marque plutôt que de les couper.

À l’instar des téléviseurs QLED et LED de la marque, les nouveaux Neo QLED profitent du système Tizen de Samsung. Très fluide, il a surtout l’avantage d’offrir une interface simplifiée qui se révèle extrêmement intuitive et très pratique au quotidien. Elle se présente sous la forme d’un bandeau qui s’affiche en surimpression en bas de l’image afin d’accéder à toutes les applications et fonctionnalités du Samsung QE65QN85AAT. L’ensemble se pilote à l’aide d’une petite télécommande qui a la particularité d’embarquer un nombre limité de boutons. Facile à utiliser, elle se montre elle aussi particulièrement efficace au quotidien.

Un mot enfin sur quelques-unes des fonctionnalités avancées du téléviseur. À commencer par le mode Super UltraWide Game View, qui permet d’afficher les jeux vidéo au format 21:9 ou même 32:9. Les gamers sont aussi à l’honneur avec la barre de jeu qui propose un nouveau menu dédié pour accéder directement à tous les paramètres, tels que le format d’affichage, le lag, le mode HDR, ou encore la sortie audio utilisée.

À côté des fonctions pour les gamers, le Samsung QE65QN85AAT bénéficie aussi de Multi View, pour afficher deux sources simultanément, y compris depuis un smartphone, ou encore Tap View, pour répliquer de la vidéo ou écouter de la musique depuis un appareil mobile, simplement en lui faisant toucher le cadre du Samsung QE55QN90AAT.

Enfin, on retrouve les incontournables assistants vocaux (Amazon Alexa, Samsung Bixby et Google Assistant), le mode Ambiant pour mieux intégrer le téléviseur dans votre intérieur, sans oublier Samsung TV Plus qui donne gratuitement accès à plus de 40 chaînes.

Les contrastes

Lors de nos précédents tests des premiers téléviseurs Neo QLED, nous avions constaté que Samsung avait réussi à réduire l’écart avec l’OLED en matière de profondeur des noirs et de taux de contraste. Ce qui se confirme une fois de plus avec le Samsung QE65QN85AAT. Si la luminosité est moins importante que sur le QN90 que nous avons testé en 55 pouces (331 cd/m2), elle reste néanmoins très correcte avec 234 cd/m2. Les fuites de lumière sont très bien gérées avec un niveau de noirs homogène au niveau des quatre bords du cache que nous avons appliqué sur la dalle du Samsung QE65QN85AAT : 0,037 cd/m2 au-dessus, 0,003 cd/m2 à gauche et en dessous, et 0,004 cd/m2 à droite.

Le taux de contraste du Samsung QE65QN85AAT est excellent, avec une valeur très élevée de 117 000.

Contraste
7

La progressivité

Pour évaluer la progressivité des téléviseurs et donc leur fidélité, nous comparons la courbe de gamma du signal vidéo en sortie, à celle du signal de référence en entrée. Comme on peut le voir ci-dessous, la courbe de gamma du Samsung QE65QN85AAT est presque parfaitement en phase avec celle du signal vidéo d’origine.

Nous complétons ce test avec des mesures de directivité à partir de cinq zones d’observation, et un angle qui varie de 45 degrés. Ce faisant, nous pouvons simuler les différentes positions d’observation du téléviseur, comme lorsque le téléspectateur est assis en face ou sur le côté du Samsung QE65QN85AAT. La luminosité passe de 234 cd/m2 au centre de la dalle à 90 cd/m2 dans l’angle gauche, et 96 cd/m2 à droite. La baisse de luminosité est donc conséquente, mais le niveau obtenu dans les angles est similaire à ce que les téléviseurs LED traditionnels affichent dans l’axe. On peut donc s’en satisfaire.

Progressivité
8.5

La directivité

Le test de directivité nous permet d’évaluer la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. Pour ce faire la luminosité est réglée sur la valeur maximale pendant toute la durée du test. Le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes. Dit plus simplement, il s’agit une fois encore d’évaluer les angles de vision du Samsung QE65QN85AAT, en se concentrant sur les noirs.

La technologie Mini-LED est une technologie qui peut enfin rivaliser avec l’OLED. En témoigne le niveau des noirs dans l’axe, mais aussi dans les angles du téléviseur : 0,002 cd/m2 dans l’axe et 0,001 cd/m2 dans les angles. C’est parfait et, peu importe où le téléspectateur est assis, il profitera de la même qualité d’image sur ce point précis. De la même façon, malgré une baisse conséquente dans les angles, le taux de contraste reste excellent et bien supérieur à n’importe quel modèle LED. Nous avons mesuré un taux de 90 000 dans l’angle gauche et 96 000 dans l’angle droit.

Directivité
7.7

La colorimétrie

Les téléviseurs QLED étaient connus pour la qualité de leur colorimétrie et les nouveaux Neo QLED ne sont pas en reste. Le Samsung QE65QN85AAT délivre des couleurs extrêmement riches, couvrant aisément les triangles colorimétriques de référence, aussi bien EBU que DCI-P3.

Une richesse des couleurs qui est néanmoins nuancée par une légère dérive qui empêche le Samsung QE65QN85AAT d’obtenir la note maximale. On vous rassure, la colorimétrie reste très bonne, bien qu’encore perfectible.

Couleur
6.9
Richesse des couleurs
9.4

L’uniformité

Malgré sa dalle de 65 pouces de diagonale, le Samsung QE65QN85AAT affiche une excellente uniformité, tant en matière de luminosité que de couleurs. Nous avons mesuré un écart d’uniformité de luminance de 18 % seulement, soit une valeur négligeable. Nous avons pour habitude de diviser la dalle en 35 zones de tailles égales pour relever la luminosité maximale et minimale. Le maximum est atteint à droite au-dessus du centre de la dalle avec 269 cd/m2. La luminosité est à son minimum dans le coin inférieur droit avec 220 cd/m2 tout de même.

Enfin, on s’attendait à un écart d’uniformité des couleurs plus satisfaisant que le delta U’V’ de 0,0092, surtout après une valeur de 0,0056 sur le Samsung QE55QN90AAT (plus le chiffre est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles). Sur ce dernier point, la montée en gamme fait la différence.

Conclusion

Note LABOFNAC

Comme les autres téléviseurs Neo QLED que nous avons pu tester jusqu’à présent, le Samsung QE65QN85AAT s’impose comme l’un des meilleurs téléviseurs sur le marché. Plus abordable que les QN90 et QN95, il partage la plupart de leurs fonctionnalités, tout en offrant une excellente qualité d’image.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin