Test Labo

Test Labo du LG OLED 55G16LA : l’OLED Evo fait mouche

10 juin 2021

En résumé

Note LABOFNAC

Le LG OLED 55G16LA est un choix évident pour qui cherche une qualité d’image irréprochable. Non content d’être l’un des téléviseurs les plus performants testés par notre labo, il profite également d’un équipement très complet. Arborant un design tout en finesse, il trouvera surtout sa place accroché sur un mur.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La finesse du design
  • La qualité d’image pratiquement irréprochable
  • L’équipement complet (HDMI 2.1, HomeKit, AirPlay 2, assistants vocaux)
Les moins
  • Le pic de luminosité toujours en deçà des meilleurs QLED
  • Les pieds en option

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle

Notre test détaillé

Introduction

Armé d’une nouvelle dalle OLED, d’un nouveau processeur et de la dernière version de WebOS, le LG OLED 55G16LA vient asseoir la position du constructeur sur le marché des téléviseurs premium.

L’ergonomie et le design

Du neuf du côté des téléviseurs OLED de LG avec une nouvelle gamme EVO. Celle-ci inaugure une dalle OLED censée être plus lumineuse que les générations précédentes. Une avancée intéressante pour la marque, qui propose des modèles OLED à la qualité d’image exceptionnelle, mais qui pêchent parfois en affichant une luminosité en retrait, notamment face à certains QLED. Autre innovation, l’arrivée d’un processeur Alpha 9 plus puissant, notamment pour analyser les images et tenter de les améliorer à grands coups d’IA (intelligence artificielle).

Côté design, LG joue une fois de plus la carte de la finesse pour une intégration soignée dans n’importe quel intérieur. Plus fin encore que les générations précédentes, le LG OLED 55G16LA peut être littéralement plaqué contre le mur. Pour ce faire, le châssis offre un renfoncement qui accueille le support mural, et un système de guidage des câbles. En contrepartie, toutefois, le téléviseur est livré sans le moindre pied. Les deux pieds, qui peuvent être montés au dos sur les extrémités du LG OLED 55G16LA, sont uniquement disponibles en option. Ils requièrent alors un meuble qui soit suffisamment large pour les accommoder.

Forcément, s’agissant d’un téléviseur haut de gamme, le LG OLED 55G16LA propose tout ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de connectique, à commencer par les quatre entrées HDMI, qui sont toutes en 2.1 pour profiter des avancées de cette norme (4K à 120 images par seconde, VRR, ALLM, Nvidia G-Sync, AMD Freesync Premium et autres Dolby Atmos en True HD). À cela s’ajoutent trois ports USB, une sortie audio numérique optique, une sortie casque, le port CI+ et les connecteurs d’antenne. La connexion à Internet est assurée par le port Ethernet ou le Wifi ac (pas encore de Wifi 6, donc). Enfin, le Bluetooth 5.0 vient compléter le tout, non sans offrir la possibilité de connecter des enceintes surround sans fil pour étoffer la partie audio du LG OLED 55G16LA.

La dernière grosse nouveauté est à chercher du côté du système d’exploitation WebOS, qui connaît une grosse mise à jour. L’interface évolue avec un écran d’accueil qui peut afficher les contenus personnalisés recommandés en haut de page.

Cette dernière regroupe toujours les applications dans un bandeau, mais il n’est plus superposé à l’image. En scrollant vers le bas, on accède au tableau de bord de la maison, avec notamment l’accès aux entrées du téléviseur et aux paramètres. Contrairement à l’interface principale, ceux-ci laissent apparaître l’image de sorte à visualiser l’impact des réglages.

Toujours aussi simple à utiliser, WebOS est bien entendu associé à la télécommande Magic Remote. Unique en son genre, celle-ci évolue aussi en adoptant un design qui facilite la prise en main. Des boutons d’accès direct sont désormais présents, de sorte à accéder rapidement à Netflix, Disney+, Prime Video et Rakuten TV. La Magic Remote conserve son mode de fonctionnement atypique avec son gyroscope qui permet de contrôler le curseur en la pointant vers l’écran.

Enfin, le LG OLED 55G16LA se veut toujours aussi complet que les modèles de générations précédentes en intégrant Apple AirPlay 2 et HomeKit, Google Cast, ou encore les assistants Alexa et Google Assistant.

Les contrastes

Une fois encore, LG en met plein les yeux avec ses téléviseurs OLED. Le gain de luminosité promis par le LG OLED 55G16LA est bien là, avec une mesure de 164 cd/m2 au centre de la dalle. C’est mieux que les 140 cd/m2 du LG OLED55BX6LB par exemple, même si ce dernier ne boxe pas dans la même catégorie, mais toujours en deçà des meilleurs QLED. S’agissant d’une dalle OLED, les noirs sont parfaits, avec des pixels auto-émissifs qui sont totalement éteints pour ce faire. Forcément, il n’y a aucune fuite de lumière et les images sont parfaitement contrastées. Ainsi, le LG OLED 55G16LA obtient la note maximale à nos différents tests de contraste.

Contraste
10

La progressivité

Pour évaluer la progressivité du LG OLED 55G16LA, nous effectuons un relevé du niveau de lumière émis en fonction du niveau de pilotage de la dalle. Dit plus simplement, il s’agit ici de comparer la courbe de gamma du signal vidéo en sortie du téléviseur avec celle du signal vidéo en entrée. Le graphique ci-dessous montre bien que les deux courbes sont relativement parallèles, malgré un très léger écart entre 6 et 80 % de niveau de lumière envoyé au téléviseur.

Nous effectuons ensuite des mesures de progressivité sous cinq angles d’observation. Il s’agit ici de simuler les différents points d’observation du téléspectateur. Grâce à sa dalle OLED, le LG OLED 55G16LA affiche une luminosité uniforme avec 164 cd/m2 aussi bien dans l’axe que dans les angles. Peu importe où vous êtes assis, la qualité sera identique et toujours excellente.

Progressivité
8.8

La directivité

Lors du test de directivité, nous évaluons la dérive en couleurs en fonction du point d’observation. Le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes. Ceci étant dit, ce test a surtout du sens avec un téléviseur LED traditionnel. En effet, avec ses pixels qui sont éteints pour afficher du noir, la dalle OLED affiche toujours 0 cd/m2, quel que soit l’angle de vision. L’image est donc irréprochable où que soit assis le téléspectateur.

Directivité
9.4

La colorimétrie

L’OLED est une technologie qui permet de délivrer des couleurs riches et fidèles. Le LG OLED 55G16LA se joue d’ailleurs du triangle de référence DCI-P3, qu’il couvre aisément, même si les verts sont encore perfectibles. Mais, à moins que vous ayez l’œil aussi fin que notre sonde, il est plus que probable que vous ne vous en rendiez absolument pas compte.

Couleur
6.9
Richesse des couleurs
9.3

L’uniformité

Jusqu’à présent, le LG OLED 55G16LA a montré que son ramage était à la hauteur de son plumage. Mais quid de l’uniformité, qui pose souvent problème avec les téléviseurs de 55 pouces et plus ? C’est là encore presque parfait, avec un écart d’uniformité de luminance négligeable de 10 %. Seul le LG OLED48C15LA avait fait mieux avec 7 %, mais impossible de voir la différence à l’œil nu. La luminosité atteint un maximum de 80 cd/m2 dans plusieurs zones de la dalle de 55 pouces, et un minimum de 72 cd/m2 dans le coin supérieur gauche.

Enfin, le LG OLED 55G16LA prend la première place du podium au niveau de l’écart d’uniformité de chrominance. Son delta U’V’ de 0,0036 est exceptionnel, garantissant que le téléviseur affiche des couleurs fidèles sur toute la surface de la dalle.

Conclusion

Note LABOFNAC

Le LG OLED 55G16LA est un choix évident pour qui cherche une qualité d’image irréprochable. Non content d’être l’un des téléviseurs les plus performants testés par notre labo, il profite également d’un équipement très complet. Arborant un design tout en finesse, il trouvera surtout sa place accroché sur un mur.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin