Test Labo

Test Labo du LG OLED 48C15LA : petit format et grandes performances

29 avril 2021

Avec son OLED48C15LA, LG propose un téléviseur OLED de taille modeste. Preuve que la technologie n’est pas réservée aux grandes diagonales. Pour quel résultat ? Verdict dans notre test.

En résumé

Note LABOFNAC

Après un excellent OLED48CX6LB, le LG fait encore mieux avec son OLED48C15LA. Poussant tous les compteurs vers le haut, le constructeur propose un téléviseur petit format qui délivre l’une des meilleures qualités d’image du moment. Le tout avec un équipement complet qui bénéficie de toutes les technologies actuelles (HDMI 2.1, assistants vocaux, AirPlay, etc.).

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le taux de contraste et les noirs parfaits
  • Les angles de vision irréprochables
  • Les fonctionnalités
Les moins
  • Une très belle colorimétrie qui peut encore (un peu) progresser

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Succédant à l’excellente gamme CX du constructeur coréen, le LG 48C1 est un téléviseur OLED 4K UHD de 48 pouces. Pour mémoire, cette technologie profite de pixels autoémissifs qui diffusent de la lumière quand on leur applique un courant électrique. Avantage de l’OLED, les noirs sont absolument parfaits, tout comme le taux de contraste. Ajoutez à cela un espace colorimétrique étendu pour des couleurs irréprochables, et vous profiterez du nec plus ultra en matière de technologies d’affichage à date.

LG OLED 48C15LA

© LG

Côté design, le LG OLED48C15LA ressemble comme deux gouttes d’eau à l’OLED48CX6LB de génération précédente. Son profil extrêmement fin s’épaissit en descendant vers la base afin de loger l’électronique et la connectique. Le téléviseur repose sur un pied unique relativement large, et qui bénéficie d’une élégante finition brossée. Il sera possible de poser le LG OLED48C15LA sur un petit meuble, ou de l’accrocher à un mur.

LG OLED 48C15LA

© LG

Pas de changement non plus en matière de connectique, la génération précédente proposait déjà tout le nécessaire avec 4 entrées HDMI 2.1 (dont une eARC), 3 ports USB, un port Ethernet, une sortie optique numérique S/PDIF et des prises antenne. Le téléviseur est également équipé des technologies sans fil avec le Bluetooth 5.0 et le Wi-Fi ac.

LG OLED 48C15LA

© LG

La partie audio profite d’un système de virtualisation en 5.1.2 canaux, car le téléviseur se contente de trois haut-parleurs. Ils affichent une puissance de 40 Watts : 20 W pour le woofer et 10 W par canal. Outre la prise en charge du Dolby Atmos, le LG OLED48C15LA propose des solutions bien connues désormais à l’instar d’AI Sound pour améliorer automatiquement le rendu en fonction du genre, AI Acoustic Tuning qui facilite l’étalonnage des haut-parleurs, ou encore Clear Voice IV pour améliorer la restitution des dialogues. Par ailleurs, le téléviseur décode la plupart des formats actuels : AC4, AC3 (Dolby Digital), EAC3, HE-AAC, AAC, MP2, MP3, PCM, WMA, et aptX.

LG OLED 48C15LA

© LG

LG est toujours le seul constructeur à proposer la télécommande Magic Remote qui offre une interaction originale avec son OLED48C15LA. En effet, plutôt que d’appuyer sur des boutons et sur une flèche directionnelle, celle-ci peut être pointée vers l’écran pour déplacer le curseur. Il faudra peut-être un petit temps d’adaptation pour maîtriser le gyroscope de la télécommande, mais cette solution atypique se montre très efficace. D’autant qu’elle est associée à la nouvelle version du système d’exploitation WebOS 5.0. Plus épurée, l’interface permet d’accéder facilement à toutes les fonctionnalités et aux différentes applications. 

LG OLED48C15LA

© LG

Par ailleurs, WebOS prend également en charge les assistants vocaux avec Alexa d’Amazon et Google Assistant. Il est ainsi possible de commander le téléviseur à la voix pour sélectionner une chaîne ou appliquer le mode Cinéma, par exemple. Enfin, le LG OLED48C15LA est compatible avec les technologies Google Cast et AirPlay 2. Les utilisateurs peuvent ainsi diffuser du contenu sans fil directement depuis un smartphone Android ou un iPhone/iPad/Mac.

Les contrastes

Sans surprise, le LG OLED48C15LA affiche un taux de contraste et des noirs irréprochables grâce à la technologie OLED. Il obtient donc aisément la note maximale à nos tests dédiés. Notez toutefois que sa luminosité est moindre qu’avec le LG OLED48CX6LB de génération précédente : 145 cd/m2 contre 242 cd/m2 au centre de sa dalle de 48 pouces.

Contraste
10

La progressivité

Nous évaluons la progressivité du téléviseur par le biais d’un relevé du niveau de lumière qu’il émet en fonction du niveau de pilotage de la dalle (le gamma). Ce qui se traduit plus simplement par la comparaison de la courbe gamma du signal vidéo en sortie du téléviseur par rapport à celle correspondant au signal en entrée. Sur le graphique ci-dessous, on voit clairement que la linéarité est respectée, malgré un décalage difficilement perceptible à l’œil nu, entre 6 et 75 % de niveau de lumière envoyée au téléviseur.

LG OLED 48C15LA

© LaboFnac

Nous effectuons ensuite des mesures de progressivité sous cinq angles d’observation, comme si vous changiez de place pour regarder la télévision. Grâce à sa dalle OLED, le LG OLED48C15LA offre de larges angles de vue, avec une luminosité qui reste constante à 145 cd/m2, quelle que soit la position du téléspectateur.

Progressivité
8.8

La directivité

Lors du test de directivité, nous évaluons la dérive en couleur en fonction du point d’observation. Le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes. Un test qui, s’il fait sens pour les téléviseurs LED, n’a plus trop d’intérêt ici. En effet, pour afficher du noir, la dalle OLED éteint tout simplement les pixels. Ainsi, le niveau de noir reste toujours à 0 cd/m2, quelle que soit la position du téléspectateur. De la même façon, le taux de contraste reste identique, quel que soit l’angle de vision, et toujours aussi irréprochable.

LG OLED 48C15LA

© LaboFnac

Directivité
9.3

La colorimétrie

L’OLED a aussi l’avantage de délivrer des couleurs riches et fidèles à la réalité. Si le LG OLED48C15LA couvre le triangle de référence DCI-P3 le plus exigeant dans pratiquement son intégralité, on note qu’il reste une petite marge de progression dans les rouges. En revanche, il n’y a aucune dérive à déplorer.

LG OLED 48C15LA

© LaboFnac

Couleur
6.6
Richesse des couleurs
8.8

L’uniformité

Par ailleurs, le LG OLED48C15LA continue d’en mettre plein la vue avec un test d’uniformité qui finit de confirmer ses excellentes performances en matière de qualité d’image. Avec un écart d’uniformité de luminance de seulement 7 %, c’est l’un des modèles les plus performants dans ce domaine. La luminosité atteint un maximum de 120 cd/m2 dans plusieurs zones de la dalle de 48 pouces, tandis que le minimum de 113 cd/m2 est atteint dans le coin supérieur gauche.

LG OLED 48C15LA

© LaboFnac

Enfin, si l’écart d’uniformité de chrominance du LG OLED48CX6LB était très moyen (delta U’V’ de 0,0068), le LG OLED48C15LA change complètement la donne. En effet, nous avons mesuré un delta U’V’ de 0,0046 seulement (plus ce chiffre est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles sur toute la surface de la dalle).

Conclusion

Note LABOFNAC

Après un excellent OLED48CX6LB, le LG fait encore mieux avec son OLED48C15LA. Poussant tous les compteurs vers le haut, le constructeur propose un téléviseur petit format qui délivre l’une des meilleures qualités d’image du moment. Le tout avec un équipement complet qui bénéficie de toutes les technologies actuelles (HDMI 2.1, assistants vocaux, AirPlay, etc.).

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin