Test Labo

Test Labo du LG 70UK6950 : du grand spectacle et de petits défauts

11 octobre 2018

À côté de ses excellents téléviseurs OLED, LG propose également des modèles LED plus classiques. Nous nous sommes intéressés au LG 70UK6950PLH, qui affiche un rapport taille/prix intéressant. Faut-il craquer pour autant ?

En résumé

Note LABOFNAC

Commercialisé à moins de 1500 euros, le LG 70UK6950 représente une bonne affaire pour qui veut s’équiper d’un téléviseur 4K UHD de grande taille. À condition toutefois de faire quelques concessions. En effet, s’il est capable d’afficher un excellent taux de contraste, le téléviseur est néanmoins sujet à une directivité marquée. Sa colorimétrie est par ailleurs perfectible.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le rapport taille/prix
  • Le taux de contraste
  • Le système WebOS
Les moins
  • La richesse des couleurs
  • L’uniformité de la dalle de 70 pouces

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Si LG s’est imposé comme l’une des références en matière de téléviseur OLED, le constructeur coréen n’abandonne pas le marché des modèles LED pour autant. La gamme UK6950 se décline dans cinq tailles d’écran du petit 43 pouces à l’imposant 70 pouces. C’est ce dernier que nous avons soumis aux tests de notre Labo.

LG 70UK6950

© LG

Le design fait dans la sobriété, à défaut d’offrir des bords ultra-fins qui restent réservés aux modèles OLED haut de gamme du constructeur. Le téléviseur repose sur un pied unique plutôt réussi et qui permet de le poser sur pratiquement n’importe quel meuble. En revanche, de par sa forme incurvée et sa hauteur limitée, il faudra bien choisir sa barre son si on décide d’en installer une devant le LG 70UK6950.

LG 70UK6950

© LG

La face arrière habillée de noir accueille l’essentiel de la connectique. Une partie est également intégrée dans un renfoncement sur le côté pour une installation du téléviseur contre un mur. On recense quatre entrées HDMI 2.0 (HDCP2.2), dont une compatible ARC et deux sur le côté, une entrée composite/composante, deux ports USB (dont un sur le côté), une sortie audio numérique, les prises antenne RF/Sat, sans oublier un port Ci+ 1.4 et le port Ethernet RJ45. Les connexions sans fil sont assurées par le Bluetooth version 4.2 (avec prise en charge de l’apt-X), et le Wi-Fi.

LG 70UK6950

© LG

La partie audio est assurée par deux haut-parleurs d’une puissance totale de 20 W. Le LG 70UK6950 prend en charge le format DTS Virtual:X et il dispose des technologies Clear Voice III pour renforcer les dialogues, et ASC (Adaptative Sound Control) pour régler automatiquement le mode sonore.

LG 70UK6950

© LG

À l’instar des téléviseurs OLED de la marque, on retrouve le système d’exploitation WebOS pour notre plus grand plaisir. Celui-ci est simple à maîtriser, d’autant qu’un système d’assistance contextuelle vient aider l’utilisateur en indiquant à quoi correspondent les rubriques affichées. WebOS se présente sous la forme d’un bandeau en surimpression de l’image qui donne accès aux principales fonctionnalités du téléviseur, et notamment aux applications et aux plateformes de VOD telles que Netflix. L’ensemble se contrôle aisément à l’aide de la télécommande Magic Remote qui dispose d’un gyroscope. Il suffit de la pointer vers le téléviseur pour déplacer le curseur à l’écran.

Les contrastes

Le LG 70UK6950 est un téléviseur LED de 70 pouces (177 cm) de diagonale en 4K UHD (3 840 x 2 160 pixels). Il est compatible HDR-10 et HLG, mais pas avec les technologies Dolby Vision et Advanced HDR by Technicolor, contrairement aux modèles OLED du Coréen. En mode standard, nous avons relevé une luminosité de 378 cd/m2 au centre de la dalle du LG 70UK6950. Le niveau de noir est très correct : nous l’avons mesuré à 0,075 cd/m2 dans l’axe.

LG 70UK6950

© LaboFnac

Les fuites de lumières sont bien gérées, à l’exception du bas de la dalle. Le niveau de noir s’établit à 0,089 cd/m2 en haut de l’image, 0,041 cd/m2 à droite, 0,028 cd/m2 à gauche et enfin 0,139 cd/m2 en bas. Au final, le taux de contraste du LG 70UK6950 est très bon à 5040 dans l’axe.

Contraste
8

La progressivité

L’analyse de la courbe de gamma permet de relever le niveau de lumière émis par la dalle en fonction de son niveau de pilotage. Plus simplement, nous comparons le signal d’entrée avec le signal de sortie ce qui se traduit par les deux courbes ci-dessous. La courbe de gamma du LG 70UK6950 est proche de la courbe de référence. Le téléviseur affiche une bonne dynamique en limitant les pertes.

LG 70UK6950

© LaboFnac

Nous avons ensuite réalisé plusieurs relevés sur cinq zones d’observation avec un angle variant de 45 degrés. Nous simulons ainsi les différentes positions d’observation du téléviseur (assis en face, sur les côtés ou allongé devant). Le LG 70UK6950 perd des points lors de cet exercice avec une luminosité qui passe de 378 cd/m2 dans l’axe, à 152 cd/m2 à gauche et même 127 cd/m2 à droite.

Progressivité
7.4

La directivité

Lors de ce test, nous réglons la luminosité du téléviseur sur la valeur maximale en sortie. Puis nous réalisons un balayage sur plusieurs points en adoptant des positions d’observation différentes afin d’évaluer la dérive des couleurs.

LG 70UK6950

© LaboFnac

Comme on l’a vu plus haut, le niveau de noir est de 0,075 cd/m2 dans l’axe du LG 70UK6950, et de 0,264 cd/m2 à gauche et 0,241 cd/m2 à droite. Le taux de contraste chute également drastiquement sur les côtés passant de 5040 dans l’axe à 576 à gauche et 527 à droite. Il est donc important de rester dans l’axe pour profiter de la meilleure qualité d’image possible.

Directivité
6.4

La colorimétrie

La colorimétrie du LG 70UK6950 se contente d’être moyenne. En effet, le téléviseur couvre à peine l’espace EBU de référence et la richesse des couleurs s’en ressent, notamment dans le rouge. De plus, la dérive des couleurs est également marquée dans le bleu.

LG 70UK6950

© LaboFnac

Couleur
5.5
Richesse des couleurs
5.9

L’uniformité

Les grandes tailles d’écran peinent généralement à offrir une restitution uniforme sur toute la dalle. Et si le LG 70UK6950 se débrouille plutôt bien avec un écart d’uniformité de luminance de 29 % seulement. Il fait toutefois nettement moins bien en matière de chrominance, avec un Delta U’V’ de 0,0086.

LG 70UK6950

© LaboFnac

Dernier test réalisé au Labo, nous divisons la dalle en 35 zones de taille identique afin d’identifier celle où la luminosité est maximale et celle où elle est la plus faible. Le maximum se situe en plein centre de la dalle. Nous y avons relevé une valeur de 372 cd/m2. Le minimum a été noté sur le bord supérieur droit, à 265 cd/m2. Il est pratiquement à égalité avec le bord supérieur gauche, évalué à 268 cd/m2.

Conclusion

Note LABOFNAC

Commercialisé à moins de 1500 euros, le LG 70UK6950 représente une bonne affaire pour qui veut s’équiper d’un téléviseur 4K UHD de grande taille. À condition toutefois de faire quelques concessions. En effet, s’il est capable d’afficher un excellent taux de contraste, le téléviseur est néanmoins sujet à une directivité marquée. Sa colorimétrie est par ailleurs perfectible.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin