Test Labo

Test Labo du Philips 55PUS6272 : l’Ambilight abordable

30 octobre 2017
PHILIPS 55PUS6272 ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Philips reste fidèle à son système Ambilight exclusif. Grâce à des LED qui sont disposées sur trois côtés à l’arrière, le téléviseur diffuse de la lumière dont les couleurs varient en fonction de l’action à l’écran. Une manière d’agrandir artificiellement l’image et d’offrir une plus grande immersion. Alors que Philips déploie Android TV sur la plupart de ses Smart TV, le 55PUS6272 s’en voit toutefois privé. De plus, difficile de s’extasier lors de son passage dans notre Labo. Ainsi, au-delà de la directivité qui permet de profiter d’un rendu homogène, quelle que soit la position du téléspectateur, le contraste et la colorimétrie sont tout juste moyens. On se consolera néanmoins avec un prix très agressif pour un modèle de 55 pouces.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le système Ambilight
  • La directivité de la dalle
Les moins
  • La colorimétrie
  • Pas d'Android TV

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Article rédigé par
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans