Test Labo

Test Labo du Sony KD-55XE7096 : une dalle UHD abordable et efficace

15 décembre 2017
SONY KD-55XE7096 ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Également testé dans son équivalent 49 pouces, avec là aussi une définition UHD et le support du HDR, le KD-55XE7096, au format 55 pouces donc, s’en tire tout de même un peu mieux, notamment en matière de contraste. Une bonne chose puisque c’était le principal point faible du petit modèle. Là encore, les fuites de lumière dans les noirs sont contenues alors que le taux de contraste se révèle meilleur sur l’ensemble de la dalle. Les écarts de luminance sont d’ailleurs aussi limités si l’on compare les mesures effectuées sur différentes zones. Avec en plus un bon gamma, une palette de couleurs bien maîtrisée, bien que peu étendue, et une directivité plutôt faible, ce KD-55XE7096 de Sony fait un choix intéressant pour qui cherche à passer à l’ultra haute définition sans trop se ruiner. Les amateurs de cinéma d’action et de sport risquent néanmoins d’être un peu déçus, le traitement Motionflow XR 400 Hz ne suffisant pas à faire oublier son taux de rafraîchissement natif de 50 Hz. L’absence d’Android TV, que l’on trouve pourtant sur la plupart des Smart TV de la marque, pourra également décevoir. Le système basé sur Linux qui le remplace offre bien moins de fonctions et applications, même si l’essentiel est là. La simplicité d’utilisation qui en résulte pourra par ailleurs plaire à d’autres, alors que la simplicité du design de ce KD-55XE7096, qui dispose en outre d’un ingénieux système pour cacher les câbles, devrait lui permettre de se fondre dans tous les intérieurs.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Courbe de gamma proche de la perfection
  • Design discret et élégant
  • Contraste et luminosité constants sur l'ensemble de la dalle
  • Colorimétrie plus que correcte
Les moins
  • OS limité
  • Gamut peu étendu

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Article rédigé par
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Pour aller plus loin