Test Labo

Test Labo du Sony KD-49XD8305

17 décembre 2016
SONY KD-49XD8305 ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Doté d’un écran très fin, puisqu’il excède à peine le centimètre d’épaisseur, le Sony KD-49XD8305 embarque, comme la plupart des écrans du Nippon, le système d’exploitation Android TV, ce qui lui ouvre les portes des applications et jeux du Play Store. Le téléviseur, qui affiche une définition Ultra HD, mise sur un bel affichage des couleurs, avec des couleurs riches et des dérives peu marquées. Sa progressivité est également convaincante, et ses angles de vision corrects. Dommage en revanche qu’il se contente d’un contraste en berne et d’une uniformité médiocre en termes de chrominance.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Richesse des couleurs
  • Progressivité convaincante
Les moins
  • Contraste médiocre
  • Uniformité (chrominance) insuffisante

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Pour aller plus loin