Prise en main

Prise en main de l’Oppo Reno8 Pro : un design épatant pour ce smartphone qui semble ne manquer de rien

15 septembre 2022
Par Pierre Crochart
Un miroir, qui sert aussi de smartphone.
Un miroir, qui sert aussi de smartphone. ©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Vrai-faux haut de gamme du nouveau line-up d’Oppo, le Reno8 Pro est un smartphone impressionnant. Mais a-t-il ce qu’il faut pour s’imposer sur un marché saturé ?

En résumé

Le Reno8 Pro se donne des airs de smartphones haut de gamme, mais rate (de peu) certaines marches. Si le smartphone ne manque de rien du côté des performances, de l’autonomie ou de la photo, il demande de faire quelques compromis sur la polyvalence sur ce dernier point. Ultra grand-angle médiocre, absence de téléobjectif… ça commence à faire beaucoup pour 800 €. N’en déplaise, son grand écran est fascinant, même si nous aurions préféré une définition QHD+. Le Reno8 Pro n’en est pas moins un téléphone hautement recommandable pour qui peut se le permettre. De là à dire qu’il offre un bon rapport qualité-prix, nous attendrons les résultats du Labo pour nous prononcer.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Design hors du commun
  • Des performances haut de gamme
  • La qualité des photos au grand-angle
  • Recharge rapide
Les moins
  • IP54 seulement
  • Photo ultra grand-angle décevantes
  • Définition FHD+ seulement

Le Reno8 Pro a été annoncé il y a quelques semaines et représente le sommet de la chaîne alimentaire composée du Reno8 Lite 5G et du Reno8 (que nous avons pris en main). C’est donc logiquement le plus cher de la fratrie, qui s’avance à partir de 799 €. Une addition salée, mais qui n’est pas inhabituelle pour le constructeur chinois, adepte des produits qu’on pourrait qualifier de luxueux. Le présent Reno8 Pro en est une belle illustration : il ne ressemble à aucun autre.

À partir de
799€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Prise en main réalisée sur un smartphone prêté par le constructeur.

Notre prise en main

Design et ergonomie

Le Reno8 Pro est un très grand smartphone. Mais ! Il est aussi l’un des plus fins et les plus légers de sa catégorie. Il faut l’écrire : nous n’avons pas souvenir d’avoir tenu un mobile doté d’un écran 6,7 pouces qui mesure moins de 7,4 mm et pèse 183 grammes seulement. Une légèreté rafraîchissante, qui se conjugue avec un design pour le moins… audacieux.

OPPO Reno8 Pro test
Le Reno8 Pro réserve une très grande place à ses capteurs photo.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Sans aller jusqu’à dire que l’esthétique est réussie, il faut reconnaître que le fabricant n’a pas peur de la démesure. Il est rare que les capteurs photo d’un smartphone occupent autant de place sur la face arrière. À part peut-être le récent vivo X80 Pro. Doté du même design « monobloc » que le très haut de gamme Oppo Find X5 Pro, ce nouveau venu affiche clairement ses ambitions photographiques.

OPPO Reno8 Pro test
Bémol : le revêtement est très sensible aux traces de doigts.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Dommage que le revêtement du smartphone, en verre, soit particulièrement sensible aux traces de doigts. Notons que l’appareil est recouvert d’un Gorilla Glass 5. À ce prix, on aurait apprécié une version plus récente, plus résistante encore aux griffes et éventuels impacts. De même, on regrette que le smartphone soit uniquement certifié IP54 et reste donc sensible à l’immersion accidentelle.

Du reste, le Reno8 Pro dispose d’un capteur d’empreintes digitales placé sous l’écran. Un modèle plutôt réactif, même s’il est placé un peu trop bas sur la dalle pour ne pas avoir à contorsionner son pouce pour l’atteindre.

OPPO Reno8 Pro test
L’écran épouse bien les bords du smartphone.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

L’écran

Oppo mise sur une dalle OLED 10 bits de 6,7 pouces offrant une définition Full HD+. À ce titre, la densité de pixels (394 ppp) n’est pas franchement optimale. Du moins par rapport à la concurrence, qui autorise parfois une définition QHD+. Ceci étant, on ne boude pas notre plaisir à utiliser ce grand écran aux bordures particulièrement fines.

La dalle adopte une fréquence de rafraîchissement maximum de 120 Hz, qui apparaît à nos yeux suffisamment lumineuse. Le Labo rendra son verdict sur ce point à l’aide de mesures techniques. Toujours est-il que nos impressions sont bonnes, y compris du côté de la colorimétrie, qui fait la part belle aux couleurs saturées, généreuses. Reste à voir si elles sont précises.

Côté fonctionnalités, le Reno8 Pro peut décoder des fichiers HDR10+.

OPPO Reno8 Pro test
L’écran est généreux aussi bien en surface qu’en couleurs vives.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Qualité audio

Le Reno8 Pro adopte deux haut-parleurs, l’un placé sur la tranche basse, à côté du port USB-C, et l’autre au niveau de l’écouteur, au sommet de l’écran.

On attendra le rapport du Labo pour se prononcer sur la qualité de ces grilles. Mais, comme souvent, le son a l’air de manquer de superbe ou, du moins, de se concentrer sur les médiums dans la réponse en fréquence. La faute à des transducteurs trop petits, qui peinent à restituer des basses et des aigus de qualité.

OPPO Reno8 Pro test
Le smartphone est d’une finesse qui impressionne.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Performances et interface

C’est assez rare à ce niveau de prix : le Reno8 Pro opte pour une puce MediaTek. Un modèle haut de gamme, baptisé Dimensity 8100 Max, et qui, sur le papier, peut rivaliser avec la Snapdragon 8 Gen 1 de Qualcomm.

Dans l’attente du verdict de nos tests Labo, il faut dire que nous ne remarquons aucune différence fonctionnelle entre ce smartphone et un concurrent sous pavillon adverse. Le téléphone offre une navigation très fluide et peut passer d’une application à une autre sans ciller. Avec son grand écran, le mobile est aussi très adapté au jeu et permet de s’amuser lors de longues sessions d’Apex Legends Mobile. On apprécie notamment que la montée en température soit à ce point maîtrisée par le smartphone.

OPPO Reno8 Pro test
Le Reno8 Pro est très adapté pour le jeu.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Côté interface, le mobile mise sur ColorOS 12.1, basé sur Android 12. Malheureusement grevée de quelques applications préinstallées (dont on se débarrasse facilement), l’UI est fonctionnelle et semble ne manquer de rien. Toutes les options sont exactement là où on les attend et Oppo promet trois ans de mises à jour logicielles et de sécurité. De plus, et c’est nouveau, le constructeur offre une garantie de trois ans sur son mobile. Un excellent point pour la durabilité.

OPPO Reno8 Pro test
L’interface est fonctionnelle et offre de nombreuses options de personnalisation.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Photo

C’était attendu avec une telle emphase sur les capteurs photo : le Reno8 Pro veut s’inscrire dans la famille des photophones de renom. Et il s’en donne les moyens, car, en plus d’un grand-angle de 50 Mpx (1/1,56”, ouverture ƒ/1.8, pixels de 2 µm) et d’un ultra grand-angle de 5 Mpx, le smartphone adopte le NPU (processeur d’images) développé en interne, le MariSilicon X.

OPPO Reno8 Pro test
Les capteurs photo mis à l’épreuve.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Cette puce se substitue à la solution par défaut du SoC. Déjà présente sur les smartphones premium d’Oppo depuis l’an dernier (la gamme Find X), elle permet aux photos Oppo d’avoir une identité propre, un traitement spécifique. Une façon pour le fabricant de garder un contrôle avancé sur l’image développée par ses smartphones et qui, nous allons le voir, lui réussit plutôt bien.

Malheureusement pour le smartphone, il apparaît que seul le module photo principal (le plus grand) s’en sorte correctement dans toutes les situations. C’est un fait : l’ultra grand-angle est médiocre. Ou du moins indigne de se trouver à l’arrière d’un smartphone vendu 800 €. Le mode macro reste par ailleurs anecdotique, mais le capteur avant, de 32 Mpx, est quant à lui efficace pour les autoportraits.

Autonomie

Avec son accumulateur de 4 500 mAh, le Reno8 Pro se positionne dans la moyenne du marché. Et si les tests de notre Labo nous en apprendront davantage sur son efficacité, nous n’avons pas rencontré de problème majeur lors de notre prise en main du mobile. Impossible de craindre de tomber à court d’énergie en une journée.

Côté recharge enfin, le smartphone autorise une puissance maximale de 80 W (chargeur fourni). Dans ces conditions, nous avons relevé un temps de charge complète de 43 minutes. En 30 minutes, le smartphone a déjà récupéré 90% d’autonomie.

Oppo Reno8 Pro test
Le chargeur est fourni avec le Reno8 Pro et permet de charger totalement le smartphone en moins de 45 minutes.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin