Test Labo

Test Labo du Xiaomi 14 : un haut de gamme compact sans véritable point faible

08 avril 2024
Par Georges Prat
XIAOMI 14
XIAOMI 14 ©Labo Fnac

Avec cette nouvelle génération, Xiaomi frappe fort en proposant un smartphone très complet et sans véritable point faible. Une belle réussite pour ce modèle pas trop encombrant et particulièrement autonome.

En résumé

Note LABOFNAC

Le Xiaomi 14 est un smartphone très réussi qui rend une copie sans véritable fausse-note. Il réalise à nos yeux un excellent parcours. Son très bel écran permet d’apprécier une interface agréable parfaitement fluide grâce à un processeur Qualcomm en pleine forme. La partie photo est globalement convaincante et l’autonomie plutôt solide.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un format presque compact très agréable
  • Qualité de fabrication
  • Un bel écran
  • Un smartphone très puissant
  • Autonomie convaincante
  • Vitesse charge
  • Un trio de caméras efficace…
Les moins
  • … malgré un ultra grand-angle un léger ton en dessous
  • Une petite tendance à chauffer
  • Un prix désormais dans la norme

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Capteur principal (arrière)
Capteur frontal (selfie)
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
949€
1 099€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Xiaomi a dévoilé sa nouvelle série 14 qui vient couronner la gamme de smartphones de la marque chinoise. Pour l’heure, cette famille se compose de deux modèles : le 14 qui fait l’objet de ce test et le 14 Ultra qui mise encore plus sur la photo pour convaincre. On note donc que le 14 Pro, qui est, peu ou prou, un Xiaomi 14 doté d’un écran plus grand, n’est pas proposé dans nos contrées.

Le Xiaomi 14, en effet, s’apparente, face à la production actuelle, à un modèle relativement compact. Il est proposé en deux configurations mémoire, avec 256 ou 512 Go de stockage interne, les deux versions embarquant 12 Go de RAM. Trois couleurs sont au programme, des classiques blanc et noir au plus original vert. Du point tarifaire, il n’y a pas vraiment de baisse comme chez certains de ses concurrents. La version 256 Go est commercialisée au prix de 999,90 € et il faut ajouter 100 € pour doubler la mémoire interne.

En matière de taille d’écran, le Xiaomi 14 vient se positionner entre les Samsung Galaxy S24 et S24+. Le premier coûte 959 € en 256 Go (mais avec 8 Go de RAM) et le second 1 169 € toujours en 256 Go, mais avec cette fois 12 Go de RAM. La version 512 Go de S24+ est affichée quant à elle à 1 289 €. Les amateurs de smartphones plus compacts peuvent aussi envisager le Sony Xperia 5 V vendu 999 € en 128 Go ou encore le Google Pixel 8 (859 € en 256 Go), sans oublier l’iPhone 15 (1 099 € en 256 Go).

Pour notre prise en main, la marque nous a confié quelques semaines un exemplaire noir en 512 Go. Le Labo Fnac a quant à lui réalisé ses tests sur un modèle du commerce.

Général

Taille écran
6.4 "
OS
Android
Version OS
14
Mémoire vive
12 Go
Mémoire occupée
10 Go
Emplacement carte mémoire
Non

Dimensions & poids

Largeur
72 mm
Hauteur
153 mm
Epaisseur
8 mm
Poids
193 g

Design et prise en main

Même si une diagonale de 6,36 pouces n’est en soi pas si petite que cela, l’écran du Xiaomi 14 peut faire cet effet si vous venez d’un grand smartphone, d’autant plus que la marque a opté pour un format plutôt allongé, le 20/9e en l’occurrence. Ce choix permet d’obtenir un mobile étroit, 71,5 mm, ce qui facilite la prise en main.

Xiaomi 14
Avec son écran de 6,36 pouces, le Xiaomi 14 offre un bon compromis entre surface d’affichage et portabilité. ©L’Éclaireur

La dalle, protégée par du verre Gorilla Glass Victus, occupe 89,3 % de la surface. C’est un peu moins bien que les Samsung Galaxy S24 qui parviennent à dépasser les 90 %, mais mieux qu’un iPhone 15 avec ses 86,4 %. La caméra frontale et le lecteur d’empreinte digitale prennent naturellement place dans l’écran. Nous aurions apprécié que le lecteur soit un peu plus haut, mais force est de constater qu’il fonctionne parfaitement.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur Fnac

La partie arrière est dans un matériau composite sur lequel Xiaomi s’étend peu. Avec sa finition mate, il repousse les traces de doigts de manière efficace et ce matériau, certes pas très prestigieux sur un haut de gamme, est agréable au toucher. Le bloc photo est imposant. Il dépasse assez nettement de la coque et accueille trois caméras. La mention Leica est présente, mais l’ensemble est plutôt sobre.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Les flancs en aluminium optent pour un profil rectiligne. Ils accueillent à droite les boutons pour allumer l’appareil et pour régler le volume, disposés de manière adéquate pour tomber naturellement sous les doigts. Le Xiaomi 14 fait l’impasse sur l’emplacement pour une carte mémoire et sur la prise casque. La partie inférieure accueille la prise USB-C et une trappe pour deux nanoSIM. Le niveau de finition est élevé et le smartphone est IP68 (il peut être immergé 30 minutes jusqu’à une profondeur de 1,5 m). On notera la présence dans la boîte d’une coque de protection en silicone, tandis qu’un film de protection est apposé sur l’écran.

Xiaomi 14
Le Xiaomi 14 revêtu de sa coque de protection en silicone. ©L’Éclaireur

L’écran

Écran
7.2
Densite des pixels
7
Définition de l’écran
1200 x 2670
Densité de l’écran
458 ppp
Contraste et progressivité
6
Taux de contraste (:5)
378
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
8.5
Directivité
8
Perte de lumière à 30° (en %)
30 %
Perte de lumière à 45° (en %)
62 %

Comme la précédente génération, le Xiaomi 14 s’appuie sur une dalle AMOLED de 6,36 pouces. Les différences sont toutefois notables. Tout d’abord, la définition augmente légèrement, puisque l’on passe de 1 080×2 400 pixels à 1 200×2 670 pixels. La densité suit le mouvement et atteint désormais 460 ppp contre 414 ppp.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

La technologie LPTO fait son apparition, avec toujours une fréquence de rafraîchissement maximale de 120 Hz. L’utilisateur peut opter pour deux modes : un mode Dynamique et un mode Fixe (60 ou 120 Hz). Xiaomi fait évoluer la luminosité de l’écran en suivant la tendance et annonce un pic à 3 000 nits. Pour rappel, la précédente génération plafonne à 1 900 nits et le Samsung Galaxy S24 à 2 600 nits.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Mais ces chiffres ne sont atteints que dans des conditions précises : environnement très lumineux, contenu HDR… Dans la « vraie vie », on retient généralement la mesure HBM et, là, l’écran de notre mobile du jour atteint seulement 1 000 nits contre 1 200 nits pour le Xiaomi 13 ou le Samsung Galaxy S24. Dans les faits, cette luminosité sera largement suffisante pour utiliser confortablement le smartphone, y compris en extérieur.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Le smartphone vedette de Xiaomi est bien entendu passé entre les mains des experts du Labo. Leurs mesures mettent en avant un taux de contraste moyen avec un chiffre de 378:5 contre 419:5 pour son prédécesseur. La fidélité des couleurs est bonne, mais là aussi légèrement en retrait par rapport aux Xiaomi 13. Le Xiaomi 14 affiche une perte de luminosité de 30 % avec un angle de 30° et de 62 % avec un angle de 45°. Des chiffres plutôt bons : le Samsung Galaxy S24+, par exemple, fait sensiblement moins bien avec une perte respective de 39 et 67 %. Le Xiaomi 14 s’offre donc un bon écran à défaut d’être exceptionnel.

Qualité audio

Qualité audio
6.6
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
70 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Les deux haut-parleurs permettent d’obtenir un rendu stéréophonique. On retrouve une construction hybride avec deux composants différents. Le Xiaomi 14 embarque la technologie Dolby Atmos ainsi qu’une fonction de son immersif et un égaliseur graphique fort bien réalisé. À l’écoute, le son nous a semblé plutôt équilibré entre les deux transducteurs.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Les mesures du Labo mettent en avant une puissance élevée de 70 dB, mais c’est tout de même 9 dB de perdus par rapport à la précédente génération. La courbe de réponse en fréquences est moins ronde que celle du Xiaomi 13, avec des creux difficiles à expliquer comme celui autour des 250 Hz. Bien entendu, les graves sont peu présents, mais c’est le cas avec quasiment tous les smartphones.

Performance et interface

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
10
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
10
Performance usage complexe
9
Performance usage extrême
9
Performances graphiques
10

Comme la plupart des haut de gamme en 2024, le Xiaomi 14 dispose de la dernière génération de la plateforme mobile de Qualcomm, le Snapdragon 8 Gen 3, dont le cœur le plus véloce est capable d’atteindre la fréquence de 3,3 GHz ! Accompagnée de 12 Go de RAM, cette mécanique donne bien entendu toute satisfaction à l’usage. Les applications les plus exigeantes ne lui posent aucune difficulté, tout comme les jeux.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Attention, cependant, une mécanique aussi puissante dégage logiquement beaucoup de chaleur, surtout sur un smartphone relativement compact ! Au bout de 30 minutes d’un jeu gourmand en ressources, comme Genshin Impact, la coque devient chaude et le smartphone réduit la fréquence de fonctionnement de ses composants, entraînant alors une légère baisse de ses performances. Le protocole de test du Labo permet d’apprécier la capacité du smartphone de faire face aux tâches de plus ou moins grande intensité. Le Snapdragon 8 Gen 3 tient toutes ses promesses et le Xiaomi 14 fait mieux que son prédécesseur notamment face aux usages les plus extrêmes. La partie graphique progresse également. Voici un des Android les plus performants du moment.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Le Xiaomi 14 inaugure la nouvelle surcouche du constructeur, HyperOS 1.0, qui remplace MIUI. Au premier abord, pas de véritable révolution, visuellement en tout cas. Plaquée sur Android 14, cette interface bénéficie toutefois d’un design légèrement revu – on pense notamment au Centre de contrôle –, mais le travail des ingénieurs de la marque a surtout porté sur l’optimisation.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Optimisation pour plus de fluidité, mais aussi pour permettre une utilisation plus aboutie que jamais. Xiaomi annonce par exemple que le temps nécessaire à la création d’une tâche a été réduit de 14 %. Bien entendu, nous retrouvons l’incontournable intelligence artificielle et de nombreuses possibilités de personnalisation. Nous n’avons rencontré aucune instabilité et les différents menus sont bien traduits. Le smartphone bénéficiera des quatre prochaines versions d’Android et de cinq années de mises à jour de sécurité.

Communications

Communication
7.9
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
7.9
Note 3G
8.4
Note 4G
7.5
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
8.1
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac, ax, be.
Bluetooth
8
Norme Bluetooth
5.4
NFC
Oui

Qualcomm procure au Xiaomi 14 des fonctions radio à la pointe des technologies actuelles. Ainsi, le smartphone propose le wifi 7 en sus du Bluetooth 5.4 et d’un modem 5G capable de dépasser allègrement les débits proposés par les opérateurs. Utilisé dans la « vraie vie », le smartphone n’a pas montré de faiblesse à ce niveau. Étudié par les puissants outils du Labo Fnac, le smartphone affiche une belle homogénéité face aux différents réseaux mobiles, avec la traditionnelle faiblesse sur la bande 8 de la 4G. On note une belle amélioration de ses performances en 2G par rapport à son prédécesseur. Le duo wifi et Bluetooth n’appelle pas de commentaire particulier. En somme : ce smartphone ne devrait pas poser de problème.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Photo

Photo
7.1


Capteur principal (arrière)

Qualité photo globale
7
Qualité optique
10
Colorimétrie
6.7
Sensibilité
5
Basse lumière
3.7
Définition
7
Grand Angle
6.7
Focale standard
7.3
Téléobjectif
7


Capteur frontal (selfie)

Qualité photo globale
7.3
Qualité optique
10
Colorimétrie
7
Sensibilité
4
Basse lumière
6
Définition
10
Grand Angle
7.3

En ce qui concerne la photo, Xiaomi sait bien s’entourer, car ce chapitre, ô combien important sur les smartphones modernes, est le fruit d’une étroite collaboration avec Leica. Le Xiaomi 14 dispose de trois caméras : un grand-angle, un ultra grand-angle et un téléobjectif. Le module principal s’appuie sur une optique Leica Vario-Summilux équivalente à un 23 mm argentique. Cette optique composée de sept lentilles affiche une ouverture ƒ/1,6. Elle est couplée à un capteur OmniVision Light Fusion 900 de 50 mégapixels qui produit des images de 12,5 mégapixels avec le pixels binning.

Xiaomi 14
La restitution des textures est impressionnante. ©L’Éclaireur

Sans surprise, nous trouvons ensuite un ultra grand-angle disposant lui aussi d’un capteur de 50 mégapixels. L’optique propose un champ de vision de 115° et se compose de six lentilles. Son ouverture est de ƒ/2,2. Enfin vient l’incontournable téléobjectif qui est ici un x 3,2, soit l’équivalent d’un 75 mm. Ce grossissement est obtenu via une optique à six lentilles ouvrant à ƒ/2,0. Le capteur est de nouveau un 50 mégapixels, le même que l’ultra grand-angle.

Xiaomi 14
©L’Éclaireur

Du beau monde pour un trio plus impressionnant – sur le papier en tout cas – que ce que propose Samsung sur son Galaxy S24. Les spécialistes du Labo ont examiné à la loupe ce petit monde. La caméra principale progresse bien par rapport à celle du Xiaomi 13 : sa colorimétrie est plus précise, tout comme sa sensibilité. Elle a cependant du mal en basse lumière, mais nettement moins que le Samsung Galaxy S24. On notera en revanche que l’ultra grand-angle est un ton en dessous, ses performances baissant même légèrement par rapport à la précédente génération. Ce n’est pas le cas du téléobjectif qui s’améliore nettement.

La caméra frontale et son capteur de 32 mégapixels semblent identiques entre les deux générations, mais les mesures du Labo sont sans appel : le Xiaomi 14 l’exploite moins bien, avec une sensibilité en chute.

Xiaomi 14
Le Xiaomi 14 est très doué face aux scènes nocturnes sous un éclairage artificiel. ©L’Éclaireur

Le smartphone peut filmer en 8K à 24 fps. Il se montre alors efficace, mais un léger ton en dessous des ténors dans ce domaine que sont l’iPhone 15 Pro et le Samsung Galaxy S24 Ultra.

Xiaomi 14
Le téléobjectif x3,2 s’accommode très bien des conditions difficiles, comme ici dans un salon face à la voiture électrique de la marque chinoise. ©L’Éclaireur

Autonomie

Autonomie
8
Durée autonomie
11:04:00
Temps de charge
00:42:30

Après Honor, c’est au tour de Xiaomi d’adopter une nouvelle génération de batterie à base de silicium-carbone. Cela permet notamment d’obtenir une meilleure densité énergétique, mais aussi d’améliorer la fiabilité et la stabilité lorsque la température grimpe. Dans le cas présent, la capacité passe de 4 500 à 4 610 mAh entre le Xiaomi 13 et son successeur, pour un encombrement globalement identique. Pour rappel, un Samsung Galaxy S24 se contente de 4 000 mAh et son grand frère, le S24+, nettement plus encombrant, dispose d’une batterie de 4 900 mAh.

Xiaomi annonce que son smartphone peut résister à 15 heures d’utilisation intensive et nous avons pu en pratique nous passer de recharge une grosse journée. Le Labo aboutit à un temps de fonctionnement de 11 h 04, soit quasiment 30 minutes de mieux que le Xiaomi 13 ou que le Samsung Galaxy S24+. Une autonomie plutôt satisfaisante.

Xiaomi 14
Une photo qui devient rare : le Xiaomi 14 est fourni avec un bloc secteur de 90 W.©L’Éclaireur

Le Xiaomi 14 voit sa puissance de recharge passer de 66 à 90 W par rapport à son prédécesseur. Avec le bloc secteur fourni, il nous a fallu 35 minutes pour atteindre les 100 %. Un temps d’autant plus excellent qu’il faut à peine 15 minutes de charge pour arriver à 50 %. Le protocole du Labo apporte un chronométrage encore plus précis, qui peut se montrer plutôt étonnant. En effet, une pleine charge prend 42 minutes 30, soit cinq minutes de plus que le Xiaomi 13. Cela reste toutefois un temps très satisfaisant. On note la présence de la recharge sans fil rapide (50 W), mais il faut utiliser pour cela la station de la marque. La recharge inversée répond aussi à l’appel avec cette fois une puissance redistribuée de 10 W.

Conclusion

Note LABOFNAC

Le Xiaomi 14 est un smartphone très réussi qui rend une copie sans véritable fausse-note. Il réalise à nos yeux un excellent parcours. Son très bel écran permet d’apprécier une interface agréable parfaitement fluide grâce à un processeur Qualcomm en pleine forme. La partie photo est globalement convaincante et l’autonomie plutôt solide.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Photo
Capteur principal (arrière)
Capteur frontal (selfie)
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 3.5 (3 avis)
Article rédigé par
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste