Actu

iOS 18 : un modèle de langage natif plutôt qu’une solution cloud ?

22 avril 2024
Par Pierre Crochart
iOS 18 : un modèle de langage natif plutôt qu'une solution cloud ?
© Funstock/Shutterstock

L’inévitable lever de rideau sur l’intelligence artificielle qui prendra bientôt place au sein des iPhone se rapproche, et les informations arrivent au compte-gouttes.

La dernière newsletter du journaliste Mark Gurman est à ce titre très enrichissante, en cela qu’Apple pourrait choisir de griller quelques étapes. Là où la plupart des marques ayant fait le choix de l’IA reposent d’abord sur des solutions en ligne (dites cloud based), la firme de Cupertino préférerait opter directement pour un modèle de langage (LLM) local.

À partir de
609€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

Une manière de respecter ses engagements

Il ne faut pas s’y tromper : les IA génératives tournant localement ne sont pas forcément la panacée. En l’occurrence, leurs capacités ne sont pas aussi variées que celles, comme ChatGPT, qui fonctionnent sur des serveurs distants. En revanche, parmi leurs avantages, on notera la vitesse d’exécution – largement supérieure aux solutions cloud based – et aussi la confidentialité, l’un des chevaux de bataille d’Apple.

En effet, la marque s’est drapée depuis quelques années des atours d’un chevalier blanc qui, contrairement à la concurrence, ne ferait pas commerce des données des utilisateurs et utilisatrices qui lui font confiance. En vertu de cette promesse, beaucoup avaient du mal à imaginer comment Apple pourrait bien prendre le virage de l’IA tout en ne se dédisant pas. Un modèle de langage local, non connecté à des serveurs externes, peut être une solution.

Cependant, tout n’est pas encore très clair. Le calendrier d’Apple est serré (la WWDC aura lieu mi-juin), et iOS 18 (qui doit apporter toutes ces nouveautés) est attendu en septembre. Conséquence : d’après Gurman, Apple pourrait « combler les trous [en termes de fonctionnalités de son IA] » en faisant appel à des technologies conçues par Google ou d’autres géants de l’IA.

À quoi pourra bien servir l’IA d’Apple ?

On a rarement vu Apple se précipiter pour répondre aux tendances, et c’est un peu l’impression que donne cette course à l’IA. Aussi, peut-être vaudrait-il mieux se montrer prudents et raisonnables quant à nos attentes concernant le premier modèle de langage qui trouvera sa place dans les iPhone (par ailleurs, on ne sait pas encore lesquels).

Mark Gurman estime que la stratégie d’Apple se concentrera sur comment l’IA peut se rendre utile à tout un chacun au jour le jour. La marque ne chercherait pas à développer l’IA la plus puissante qui soit, mais celle qui se montrera la plus volontaire pour nous rendre service. On comprend bien que tout cela passera donc essentiellement par une intégration profonde dans iOS – beaucoup pensent d’ailleurs à un remplacement pur et simple de l’assistant vocal Siri.

Quoi qu’il en soit, les prochains mois s’annoncent pour le moins excitants pour Apple et les fans de la marque. Reste à savoir si la précipitation de la marque à vouloir prendre le train en marche ne lui sera pas dommageable.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste