Article

La folle (et triste) histoire du Docteur Maboul

15 décembre 2021
Par Agathe Renac
En 2014, John Spinello a lancé un crowdfunding pour financer son opération.
En 2014, John Spinello a lancé un crowdfunding pour financer son opération. ©Youtube

50 ans après sa création, le titre s’est vendu à des millions d’exemplaires et a connu un succès planétaire. Pourtant, son inventeur n’a touché que 3 700 dollars et n’a pas pu payer sa propre opération.

C’est un classique pour plusieurs générations. Depuis le début des années 1960, Docteur Maboul a suscité autant de rires que d’angoisses auprès des enfants du monde entier. Le but du jeu est simple : récupérer des objets en plastique (et improbables) qui se sont glissés dans le corps d’un malade, à l’aide d’une petite pince. Mais les joueurs doivent faire preuve de minutie et d’agilité car au moindre contact avec le bord d’une cavité, le nez s’allume, devient rouge, et c’est perdu. Si le jeu est connu, son origine et l’injustice qui a suivi son succès le sont beaucoup moins.

Un jeu ambitieux et visionnaire racheté pour 500 dollars

En 1964, John Spinello a 26 ans. Il est étudiant en design industriel à l’université de l’Illinois et l’un de ses professeurs demande à sa classe d’inventer un jeu pour les enfants. Il conçoit alors La vallée de la mort, dont le but est de retirer des petits objets d’un patient avec une tige en métal. Si le joueur touche l’un des bords, le jeu sonne et il perd. Encouragé par ses proches, le créateur propose son titre à Marvin Glass & Associates. L’entreprise spécialisée dans la conception de jeux est emballée et lui propose de lui racheter son invention pour 500 dollars (ce qui équivaut à 3 700 dollars aujourd’hui) ainsi qu’une promesse d’embauche à la fin de ses études.

©Hasbro

John Spinello accepte le deal et tout s’enchaîne : l’entreprise est rachetée par Milton Bradley (plus connu sous le nom de MB) et commercialise le jeu en 1965 en le renommant Operation. Le titre connaît un succès immédiat. Il a rapporté plus de 40 millions de dollars depuis son lancement et a été réédité plusieurs fois (notamment à travers des versions spéciales comme Shrek, les Simpsons ou encore Spider-Man). Cependant, son inventeur n’a pas profité des royalties et la promesse d’embauche n’a pas été tenue.

Un appel aux dons pour payer sa propre opération

En 2014, John Spinello a 77 ans. Il est à la retraite après avoir occupé un poste de concepteur dans l’industrie du jouet. Il doit subir une opération chirurgicale de la bouche mais n’a pas les moyens de la financer. Ses amis lancent un appel aux dons pour l’aider à couvrir les frais de l’intervention (qui s’élèvent à 25 000 dollars selon le Time). Le créateur prévoit aussi de vendre aux enchères le prototype de son jeu avec un prix de départ à 35 000 dollars. Hasbro, qui détient désormais les droits de Docteur Maboul, décide de l’aider. La société lui donne l’autorisation d’utiliser les visuels du jeu pour son crowdfunding (mais ne participe pas à la campagne de financement).

Finalement, l’appel aux dons est un succès et John Spinello récolte plus de 29 000 dollars. Sur le site de l’opération, les internautes publient des messages de soutien et partagent leurs souvenirs autour de ce jeu qui a marqué leur enfance : « Je me suis beaucoup amusé avec quand j’étais jeune, puis avec mes propres enfants. Et maintenant ma fille est devenue médecin. Merci pour votre invention ! », commente l’un des anciens joueurs. John Spinello a eu droit à sa happy end mais son parcours et l’injustice qu’il a connue avec son jeu rappellent la sombre histoire de Elizabeth Magie et son Monopoly.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Agathe Renac
Agathe Renac
Journaliste