Actu

Amazfit coiffe Samsung au poteau avec sa première bague connectée en France

19 juin 2024
Par Pierre Crochart
Amazfit coiffe Samsung au poteau avec sa première bague connectée en France
©Amazfit

Le spécialiste des objets connectés dédiés aux sportifs prend les devants dans l’Hexagone et investit un marché naissant.

Elle n’est certes pas nouvelle, mais c’est en tout cas la première bague connectée que lancera Amazfit en France. Un marché, nous l’avons dit, naissant, dans lequel les fabricants de smartphones comme Samsung et Honor ont déjà annoncé vouloir investir dans les prochains mois.

À partir de
142,90€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Une surveillance continue pour les sportifs (et les moins sportifs)

Vendue 299 €, tout de même, l’Amazfit Helio Ring – de son nom complet – est une bague connectée au look plutôt sobre, et dont la sortie dans l’Hexagone est attendue ce 20 juin en taille 10. Une déclinaison en taille 12 est prévue au mois de juillet, nous informe la marque.

Une bague connectée est supposée s’intégrer dans la routine de suivi de la santé connectée, en particulier pour les sportifs. Pas étonnant, dès lors, que l’Helio Ring affiche toute une ribambelle de capteurs et un écosystème d’applications capables d’en récupérer les données pour dresser différents constats sur les performances de son porteur.

L’Helio Ring est aussi très adaptée pour le suivi du sommeil. Elle est capable d’analyser la qualité de votre sommeil à l’aide de différents indicateurs, mais aussi d’apprécier la qualité de votre respiration pendant la nuit ou les siestes.

Quel intérêt par rapport à une montre connectée ?

Une question, légitime, se pose alors pour les personnes qui suivent déjà tous ces indicateurs avec une montre connectée, par exemple. Certes, une bague connectée est dépourvue d’écran permettant, notamment, de consulter ses notifications, mais elle dispose surtout d’une autonomie bien supérieure. Celle de l’Amazfit Helio Ring est annoncée à cinq jours.

L’autre avantage indéniable de ce type de produits est bien sûr leur discrétion. Portée simplement au doigt, la bague fonctionne sans que l’utilisateur ou l’utilisatrice ne s’en rende compte. Toutes les données sont ensuite accessibles quasiment en temps réel sur l’application dédiée du smartphone.

Ainsi, il faut voir les bagues connectées non comme des remplaçantes de montres qui auraient fait leur temps, mais simplement comme une alternative pour celles et ceux qui n’apprécient guère de porter un appareil au poignet toute la journée (et la nuit). D’après les récentes analyses, le marché des bagues connectées est en plein boom : en 2023, il pesait environ 6,1 millions de dollars. D’ici à 2030, il pourrait, selon certaines estimations, atteindre les 23 millions de dollars.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin