Actu

Meta mise sur des magasins physiques pour son metaverse

08 novembre 2021
Par Kesso Diallo
Des magasins physiques avant un monde virtuel.
Des magasins physiques avant un monde virtuel. ©Meta

Le groupe californien aurait pour projet d’ouvrir des magasins physiques dans le monde entier afin de présenter des appareils comme ses casques de réalité virtuelle.

Des magasins réels servant de passerelles vers le metaverse. Meta aurait pour ambition de construire des magasins, affirme le New York Times, après avoir consulté des documents de l’entreprise et discuté avec des personnes disposant d’informations sur le sujet. L’objectif du projet serait de rendre le monde « plus ouvert et connecté », de susciter des émotions comme « la curiosité, l’intimité » et le sentiment d’être « le bienvenu » tout en expérimentant un « voyage sans jugement » grâce aux casques de réalité mixte.

Ces boutiques physiques serviraient ainsi à présenter les appareils conçus par la division Reality Labs de Meta dédiée à la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Si elles deviennent réalité, on y trouverait notamment les écrans connectés Portal et les casques Oculus Quest, renommés Meta Quest dès l’année prochaine, à la suite du récent changement de nom de l’entreprise. Les lunettes connectées développées avec Ray-Ban pourraient également y figurer, tout comme la Meta Watch, qui pourrait bientôt être lancée. Pour le moment, le projet n’a pas été confirmé par la société.

Facebook Store, futur nom des magasins de Meta

Le nom de Meta ne serait pas accolé aux magasins. Les sources du New York Times ont en effet expliqué que les discussions autour de ce projet ont commencé plusieurs mois avant le changement de nom. Le géant américain se serait ainsi mis d’accord sur « Facebook Store », après avoir envisagé « Facebook Hub », « Facebook Innovations » ou encore « Facebook Reality Store ». Enfin, le premier magasin pourrait être installé à Burlingame, en Californie, où se trouve d’ailleurs un bureau pour les employés de Reality Labs.

Depuis quelques semaines, Meta multiplie les annonces concernant le metaverse, un monde virtuel accessible grâce aux réalités virtuelle et augmentée et raison pour laquelle la société a récemment changé de nom. Elles interviennent alors que l’entreprise est au cœur d’un scandale depuis les révélations de la lanceuse d’alerte Frances Haugen. L’ancienne employée sera d’ailleurs entendue par le Parlement européen ce 8 novembre et par l’Assemblée nationale deux jours après. Le projet de metaverse de Meta inquiète également certaines personnalités de l’univers de la tech, à l’image d’Eric Schmidt, ancien PDG de Google qui estime que ce ne serait pas forcément la meilleure chose que l’on puisse souhaiter à la société humaine.

Lire aussi

Article rédigé par
Kesso Diallo
Kesso Diallo
Journaliste