Actu

Se sécher les cheveux aux infrarouges ? C’est l’idée de L’Oréal

11 janvier 2024
Par Pierre Crochart
Se sécher les cheveux aux infrarouges ? C'est l'idée de L'Oréal
©L'Oréal

La santé et la beauté connectée ont toujours eu une place particulière au CES, qui se déroule actuellement à Las Vegas. Et, L’Oréal de s’en servir comme plateforme pour s’imposer comme l’un des leaders du marché.

Jamais avare en innovations qui sortent du lot, L’Oréal est bien entendu présent à Las Vegas à l’occasion du CES pour nous présenter ses nouveautés qui feront l’année 2024 de la beauté connectée. Un produit en particulier sort du lot : le AirLight Pro, un sèche-cheveux d’un nouveau genre.

À partir de
399€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Les infrarouges au secours de vos cheveux

Là où les sèches-cheveux traditionnels, y compris le Dyson Supersonic affiché ci-dessus, reposent essentiellement sur la génération de chaleur pour accélérer le séchage, le L’Oréal AirLight Pro ajoute une dose d’infrarouges à la formule.

L’idée n’est pas forcément d’accélérer le processus (qui dépend essentiellement de votre masse capilaire et de la puissance du moteur), mais surtout de préserver les cheveux. En effet, la chaleur n’est pas tout à fait ce qu’ils apprécient le plus.

En partenariat avec Zuvi, une start-up fondée par d’anciens de DJI, L’Oréal est capable avec le AirLight Pro d’éliminer l’eau à la surface du crâne et dans les cheveux, sans assécher le cuir chevelu.

L'Oréal AirLight Pro
© L'Oréal

Adapté à tous les types de cheveux

Les tests menés sur 500 personnes par L’Oréal et Zuvi tendent à démontrer que son AirLight Pro offre des résultats équivalents qu’importe le type de cheveux. Grâce à la combinaison du flux d’air et de lumière infrarouge, les cheveux paraissent plus lisses et hydratés. De plus, ajoute le communiqué de presse, la consommation d’énergie du AirLight Pro est réduite de 31% par rapport aux autres « sèche-cheveux premium » du marché.

On devine de fait que ce produit sera d’abord lancé à destination des professionnels. Aussi, on ignore précisément à combien il sera vendu, et quand il sera officiellement commercialisé. D’après The Verge, la marque vise un tarif inférieur à 400$ et un lancement cette année.

Si d’aventure les promesses de L’Oréal venaient à s’avérer sur le terrain, nul doute que d’autres fabricants suivront le mouvement pour réinventer, pourquoi pas, le sèche-cheveux d’aujourd’hui.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste