Article

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager dans l’air du temps et qui cartonne

27 mars 2024
Par Alexandra Bellamy
Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager dans l'air du temps et qui cartonne
©Twinsterphoto/Shutterstock

L’Airfryer, ou friteuse sans huile, c’est l’appareil que tout le monde s’arrache : en 2023, le chiffre d’affaires généré par ces équipements a été multiplié par trois. Pourquoi un tel engouement ? Et faut-il y succomber ?

Toutes les occasions semblent bonnes pour céder à la tendance de l’Airfryer : avant l’été pour préparer son summer body, avant les fêtes de fin d’année ou pendant celles-ci pour faciliter la préparation des repas, comme cadeau…

L’Airfryer n’a pas de saison et les Français se le sont arraché toute l’année. Et il semblerait que cet engouement ne soit pas près de se tarir. Car, malgré les ventes qui sont au beau fixe, seulement 14 % de foyers français en seraient équipés (étude Trajectoires, le baromètre du Gifam, novembre 2023). Et 44 % de ceux qui n’ont pas d’Airfryer souhaiteraient en avoir un. Effet de mode ? Réussite marketing ? Sans doute, mais pas seulement, car cet appareil a de nombreux atouts pour séduire.

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager qui cartonne
©Gifam

L’Airfryer, qu’est-ce que c’est ?

On l’appelle aussi friteuse sans huile ou friteuse à air chaud. On peut effectivement y préparer des frites – avec un résultat plutôt équivalent à des frites au four qu’à ce qu’on obtient dans une friteuse à bain d’huile. On peut également y frire d’autres aliments avec très peu d’huile, voire sans. En ce sens, l’Airfryer répond parfaitement à la tendance du fait maison et de la nourriture saine.
Mais, en réalité, c’est bien plus qu’une friteuse.

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager qui cartonne
Principe de fonctionnement de l’Airfryer.©Xiaomi

Ces appareils utilisent un élément chauffant et un ventilateur (ou plusieurs) pour faire circuler de l’air chaud à grande vitesse dans toute la cavité, afin de frire, rôtir ou cuire. On peut donc y cuire tout type d’aliment comme dans un minifour.

Gain de temps et économies d’énergie

Avec un certain nombre d’avantages non négligeables : pas de préchauffage, une cuisson plus rapide que dans un four et des économies d’énergie. Par exemple, la marque américaine Ninja, l’un des leaders de ce marché, assure qu’avec une friteuse sans huile, on peut économiser jusqu’à 75 % d’énergie par rapport à un four à chaleur tournante de classe A. Quant au gain de temps, la cuisson est jusqu’à 75 % plus rapide que dans un four à chaleur tournante. Cela est notamment lié à la taille plus restreinte de la cavité.

À partir de
199,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Si on a une toute petite cuisine et qu’on n’a pas vraiment de place pour installer un four, on peut être tenté de s’offrir un Airfryer à la place. Qui présente aussi l’avantage d’être accessible financièrement puisqu’on trouve des modèles de marque à partir d’une petite centaine d’euros, voire moins (exemple : le modèle connecté Smart Air Fryer de Xiaomi coûte 99 €). C’est donc aussi une alternative intéressante au four pour les budgets serrés, les étudiants ou les personnes qui s’installent.

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager qui cartonne
Ce ne sont pas les modèles d’entrée de gamme qui se vendent le plus. Les AF300 et AF400 de Ninja (respectivement 210 € et 250 €) sont les best-sellers de l’année dernière.

Quant à ceux qui possèdent déjà un four, l’Airfryer constitue aussi un excellent complément pour la cuisine du quotidien, quand on veut gagner du temps ou par exemple pour faire la cuisine en été lorsqu’il fait chaud. Car, contrairement à un four, la friteuse sans huile dégage peu de chaleur et ne fait pas grimper la température de la pièce.

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager qui cartonne
De nombreux fabricants lancent leur propre gamme, ce qui stimule le marché et contribue à démocratiser les prix.©Beko

Polyvalent, voire vraiment multifonction

L’autre atout de l’Airfryer réside dans sa polyvalence, et ce dès l’entrée de gamme. Selon les modèles, le nombre de fonctions et de programmes automatiques peut même être pléthorique : on peut cuire comme dans un four, rôtir, frire, déshydrater des aliments, mijoter, griller comme sur un vrai grill, faire lever des pâtes, préparer des yaourts, réchauffer des plats et, dans la plupart des cas, maintenir au chaud automatiquement en fin de cuisson.

À partir de
499,33€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Certains modèles plus élaborés vont plus loin, proposant des fonctions de cuisson à la vapeur ou encore un programme spécifique dédié à la cuisson d’aliments sous vide, et éventuellement une sonde pour surveiller la température de cuisson à cœur. De telles possibilités participent à la montée en gamme, les prix démarrant à une centaine d’euros pour monter jusqu’à un peu plus de 400 €.

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager qui cartonne
L’Airfryer XXL Série 7000 de Philips est connecté, équipé d’une sonde de cuisson et son débit d’air est réglable. Il fait partie des modèles premium du marché.

Les fabricants n’innovent pas seulement en matière d’accessoires ou de fonctionnalités, mais également en matière de formats. L’objectif : proposer aux utilisateurs une solution pour préparer un repas complet en un temps record. Certaines références sont donc équipées de deux cuves pour cuire une viande ou un poisson et des légumes en même temps, avec parfois la possibilité de programmer des temps de cuisson différents, voire avec une option de synchronisation pour que tout soit prêt au même moment. On voit aussi apparaître des cuves à cloison amovible. On peut ainsi préparer deux aliments distincts ou un poulet entier si on enlève le séparateur, par exemple.

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager qui cartonne
Fin avril-début mai, Ninja lancera deux références Double Stack (SL300 et SL400), d’une grande capacité (9,5 L pour le SL400), mais plus compactes.©Ninja

Autre tendance qui se dessine : augmenter la capacité (presque 10 L pour certains modèles) sans trop encombrer le plan de travail. Ninja, très actif sur cette catégorie, va bientôt lancer un modèle à double cuve superposée, dont l’emprise au sol est donc largement réduite.

Trouver l’inspiration pour manger plus sainement

Tout un écosystème de recettes s’est développé autour de l’Airfryer. Ils intègrent parfois des programmes dédiés à la cuisson de certains aliments. Mais si on souhaite exploiter tout le potentiel de l’appareil, rien de tel qu’un panel complet de recettes – d’autant qu’on peut aussi bien y préparer des entrées ou des desserts que des plats. Nombreux sont les fabricants à mettre à disposition des recettes dans des livres, sur leur site ou sur une application dédiée. Parfois, l’Airfryer est même directement connecté pour faciliter l’interaction avec l’app et surtout la réalisation des recettes (les paramètres de cuisson étant directement transmis). Que l’équipement soit connecté ou pas, ces applications sont surtout une source d’inspiration pour faciliter la préparation des repas du quotidien.

Portrait-robot de l’Airfryer, un appareil électroménager qui cartonne
Certains modèles sont connectés, notamment dans le catalogue de Xiaomi ou de Philips.©Xiaomi

L’Airfryer est donc un appareil polyvalent, plutôt abordable, qui facilite la cuisine maison, permet une cuisson saine, fournit des idées de recettes et promet de gagner du temps au quotidien. Cerise sur le gâteau : il favorise les économies d’énergie. Son succès ne doit rien au hasard, car rares sont les équipements qui répondent à autant d’attentes actuelles.

À lire aussi

Décryptage
19 mar. 2024
Article rédigé par
Alexandra Bellamy
Alexandra Bellamy
Journaliste
Pour aller plus loin