Actu

Logitech annonce la fin des télécommandes universelles Harmony

12 avril 2021
Par Thomas Estimbre

Après deux décennies d’existence, la télécommande universelle Harmony va disparaître. Logitech confirme la fin de son produit et assure qu’il continuera de proposer des mises à jours aux clients actuels.

Logitech a annoncé ce week-end l’abandon de sa gamme de télécommandes universelles Harmony. Une décision attendue qui marque la fin d’une époque pour le fabricant suisse de périphériques. L’aventure Harmony a débuté il y a deux décennies avec le lancement de la télécommande Harmony Remote par Intrigue Technologies (ex-Easy Zapper). Cette société canadienne avait été rachetée en 2004 par Logitech, qui a alors décidé de développer toute une gamme. Devenues des références sur un marché de niche, les télécommandes Harmony permettent de contrôler tous les appareils, ou presque, de son foyer. Certains modèles embarquent un écran de contrôle et le fabricant suisse a régulièrement fait évoluer sa gamme. Ces télécommandes universelles ne représentaient toutefois qu’une part relativement faible du chiffre d’affaires de Logitech.

 Harmony Elite © Logitech
Harmony Elite © Logitech

Depuis quelques années, elles ont surtout subi une forte concurrence avec l’émergence de téléviseurs connectés ou box capables de tout piloter, grâce notamment à la démocratisation du HDMI-CEC. Les télécommandes se heurtent aussi à l’émergence des assistants vocaux (Google, Apple…) pouvant contrôler l’ensemble des équipements du foyer. Les smartphones peuvent également contrôler de nombreux appareils connectés. Une situation compliquée pour Logitech qui ne se faisait guère d’illusions sur l’avenir de ses télécommandes. Dès 2019, le PDG de l’entreprise suisse confiait au site The Verge que cette activité n’occupait plus qu’une place mineure et que ses pointeurs risquaient de disparaître. « Si vous voulez vraiment simplifier un ensemble complexe d’appareils dans votre salon et le ramener à une seule télécommande… [Harmony] le fait mieux que, je pense, n’importe quoi d’autre », confiait alors Bracken Darrell.

Il ajoutait : « Je pense qu’avec le temps, vous aurez de moins en moins de personnes qui ont l’impression d’avoir vraiment besoin de cette télécommande universelle. Maintenant, vous avez un problème différent : j’ai 10 services de streaming différents, et je veux regarder Friends. Où puis-je le regarder ? Il s’agit donc moins d’appareils différents que de services de streaming différents. Comment puis-je accéder à celui qui est le moins cher, le plus rapide, celui que je préfère ou autre ? ». Une mission qui incombe davantage à une interface comme Google TV qu’aux télécommandes Harmony. « Je pense que c’est probablement le domaine d’autres personnes », indiquait Bracken Darrell. Autre élément annonciateur, le fabricant avait arrêté la prise en charge de sa Harmony Express, un an seulement après son lancement. Cette télécommande qui misait sur Alexa a été un échec et Logitech avait préféré proposer « une compensation » à ses clients.

 © Logitech
© Logitech

Logitech continuera de prendre en charge les modèles existants

Deux ans après la sortie de son PDG, Logitech confirme via un forum d’entraide l’abandon de sa gamme Harmony. « Bien que les télécommandes Harmony soient et continuent d’être disponibles auprès de divers revendeurs, à l’avenir, Logitech ne fabriquera plus de télécommandes Harmony. Nous ne prévoyons aucun impact de cette annonce sur nos clients. Nous prévoyons de soutenir notre communauté Harmony et les nouveaux clients Harmony, ce qui inclut l’accès à nos logiciels et applications pour configurer et gérer vos télécommandes. Nous prévoyons également de continuer à mettre à jour la plateforme et à ajouter des dispositifs à notre base de données Harmony. Le support client et la garantie continueront d’être proposés », explique la marque. Une FAQ accompagne cette annonce et revient en détail sur les différentes questions que peuvent se poser les clients actuels ou futurs acheteurs. On y apprend par exemple que les télécommandes Harmony restent disponibles à la vente jusqu’à épuisement de stocks.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin