Actu

IFA 2022 : le Samsung Odyssey Ark est encore plus impressionnant en vrai

05 septembre 2022
Par Pierre Crochart
On vous l'assure : c'est encore plus impressionnant en vrai.
On vous l'assure : c'est encore plus impressionnant en vrai. ©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

C’était la star du stand Samsung à l’IFA 2022 : l’écran Odyssey Ark brouille les pistes et intrigue les foules.

Est-ce une télévision ? Est-ce un moniteur ? Se destine-t-il aux travailleurs, ou alors aux gameurs ? Aucun doute : l’Odyssey Ark, annoncé il y a peu, est un produit innovant aux contours assez flous. Tâchons d’y voir un peu plus clair, en direct du salon berlinois.

À partir de
2 995,98€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Une approche innovante du multi-écran

D’apparence, l’Odyssey Ark n’est « que » un téléviseur de 55″ qui aurait la particularité d’être incurvé (courbure 1000R). Ce détail à lui seul suffirait déjà à le ranger dans une catégorie à part. Mais bien d’autres caractéristiques viennent brouiller davantage les pistes. Le fait que le constructeur ait préféré opter pour une dalle VA au détriment de l’OLED, par exemple. Ou qu’il intègre un véritable OS, habituellement absent des moniteurs d’ordinateur.

C’est d’ailleurs grâce à ce dernier que l’Odyssey Ark est en mesure de s’adresser aussi bien aux joueuses et joueurs qu’aux personnes à la recherche d’une productivité optimale. Pour les premiers, il offre notamment une définition 4K et une fréquence de rafraîchissement de 165 Hz (1 ms). Compatible FreeSync Premium, il prend évidemment en charge le rafraîchissement variable (VRR) grâce à sa connectique HDMI 2.1. L’arrière de l’écran adopte également un bandeau d’éclairage LED qui se synchronise avec les couleurs affichées à l’écran pour créer une ambiance particulière.

Samsung Odyssey Ark
On a rarement joué dans d’aussi bonnes conditions©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Pour les travailleurs, c’est sans doute pivoté à la verticale que l’Odyssey Ark étalera ses meilleurs atouts. Présenté ainsi, c’est à l’équivalent de trois moniteurs 32″ que nous avons affaire. Simplement, via un ordinateur, il est possible de disposer ses fenêtres comme bon nous semble. Mais l’OS de l’écran permet aussi de lancer diverses applications. Par exemple, un Netflix ou Spotify trouvera sa place au sommet de la dalle, quand les deux autres parties (moins difficiles à observer d’un regard) diffuseront une vidéo via YouTube, et un document en cours d’écriture. Le mot-clé est la polyvalence.

Samsung Odyssey Ark
Grâce à l’OS du moniteur, on peut lancer plusieurs applications et les répartir comme on souhaite sur l’écran©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Avec son logiciel, Samsung pense à tout

Placer un écran de 55″ sous ses yeux sur un bureau n’est pas forcément des plus confortables. Samsung en est consciente, et intègre des fonctionnalités logicielles qui permettent de pallier cette difficulté.

Sur des jeux qui s’accommodent mal d’une telle courbure, il est notamment possible d’activer le mode Flex Move. L’idée ? Réduire l’image pour qu’elle adopte une diagonale s’étalant de 27″ à 55″. Le plus malin est que cette fenêtre ainsi obtenue peut être positionnée où on le souhaite sur l’écran.

Le mode Vue Multiple permet quant à lui de sauvegarder deux dispositions pour lancer rapidement un trio ou un quatuor d’applications qui s’organisent seules sur l’écran. Tout cela est par ailleurs facilement pilotable grâce à la télécommande (solaire !) Ark Ring, qui permet non seulement d’accéder rapidement aux réglages de l’écran, mais de naviguer dans sa généreuse interface.

Samsung Odyssey Ark
La télécommande Ark Ring, fournie avec l’écran.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Intimidant peut-être davantage qu’impressionnant, l’Odyssey Ark a pour vocation de se substituer à une configuration de quatre moniteurs sur le bureau des acheteurs. Un produit innovant, qui sortira le 7 septembre prochain pour 2 999€. Le prix d’une télévision OLED très haut de gamme.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin