Test

Test Nacon MG-X : une belle prestation, un peu ternie par les gâchettes

08 octobre 2021
Par Sofian Nouira
Test Nacon MG-X : une belle prestation, un peu ternie par les gâchettes
©Nacon

Après une multitude de manettes pour les PlayStation de Sony, l’accessoiriste français Nacon élargit son catalogue avec plusieurs contrôleurs dédiés aux Xbox. Nous vous proposons ici le test de la MG-X, une manette spécialement conçue pour ceux qui veulent profiter de leur abonnement Xbox Game Pass Ultimate également sur leur smartphone Android.

En résumé

Nacon signe une première manette dédiée aux smartphones presque parfaite, qui se paie en plus le luxe d’être un produit officiel Xbox. Il faut néanmoins souligner qu’elle ne s’adresse qu’à ceux qui ont à la fois un smartphone Android et un abonnement au Xbox Game Pass Ultimate. Ceux-là pourront profiter d’une expérience convaincante dans l’ensemble. Les gâchettes viennent, certes, quelque peu gâcher le plaisir pour les jeux qui y recourent beaucoup, tels que les FPS. Mais, pour le reste, la MG-X délivre une prestation solide, notamment pour les jeux de développeurs indépendants. C’est bien simple, pour ce genre de jeux, les abonnés au Game Pass Ultimate auront vraiment l’impression d’avoir une Xbox portable entre les mains. Sur des titres tels que Dead Cell, Mighty Goose ou Streets of Rage 4, nous avons très vite oublié que nous jouions sur un smartphone, au point de régulièrement drainer sa batterie.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La qualité globale de fabrication
  • Parfaite pour la plupart des jeux du Xbox Game Pass Ultimate
Les moins
  • Le manque de souplesse des gâchettes LT et RT
  • Ports du téléphone inaccessibles
  • Pas toujours simple d’insérer le smartphone
À partir de
99,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Au fil des années, l’accessoiriste Nacon a su se bâtir une belle réputation, notamment grâce à ses manettes dédiées aux PlayStation. Avec la MG-X, la marque française change son fusil d’épaule puisqu’il s’agit d’une manette à la fois conçue pour les smartphones et les détenteurs du Xbox Game Pass Ultimate. C’est d’ailleurs un produit officiel « Designed for Xbox », approuvé donc par Microsoft. Évidemment, on attend beaucoup d’une telle manette, fabriquée par un spécialiste, et qui vise clairement les gamers. Voyons ensemble si elle se montre à la hauteur des attentes suscitées.

Test Nacon MG-X
©Nacon

Design et construction

Nacon a opté pour un format assez classique dans l’univers des manettes pour smartphone. Sa MG-X ressemble donc à un contrôleur Xbox coupé en deux, au milieu duquel on aurait inséré un plateau. Cette partie centrale est évidemment celle qui accueille le téléphone portable, maintenu par un puissant système de ressorts. L’ensemble apparaît comme particulièrement solide.

Test Nacon MG-X
©Nacon
Test Nacon MG-X
©Nacon

Une fois en place, l’appareil ne bouge plus et on ne craint à aucun moment de le voir glisser de son emplacement. D’autant que la petite bordure sur la tranche basse de la manette apporte une sécurité supplémentaire. Côté matériau, le fabricant a opté pour des plastiques robustes, identiques à ceux que l’on trouve sur des manettes traditionnelles de bonne facture. L’ouverture ajustable qui maintient le smartphone respire, elle aussi, la solidité. Pour faire honneur au début de partenariat avec Microsoft, le design emprunte le code couleur propre aux manettes Xbox, avec notamment des boutons colorés et les mêmes touches (select, start, bouton Xbox).

Lorsqu’il n’est pas déplié, l’accessoire se montre un peu moins long qu’une Switch Lite. Un encombrement assez réduit, qui permet à la MG-X de se faire oublier dans un sac à dos. On aurait du coup aimé que le constructeur fournisse une petite housse avec son produit.

L’ergonomie

Avant de commencer à jouer, il faut bien entendu positionner le smartphone dans l’emplacement prévu à cet effet, puis appairer l’ensemble via le Bluetooth 4.2. Une opération très simple, qui ne prend que quelques secondes. Quant au système central qui solidarise le téléphone à la MG-X, il se révèle d’excellente facture : il assure une stabilisation parfaite, tout en n’abîmant pas le téléphone grâce à un revêtement caoutchouteux qui regroupe toute la zone en contact avec le téléphone. Le constructeur conseille de ne pas utiliser la MG-X avec un smartphone dont la taille d’écran dépasse les 6,7 pouces. Nous l’avons essayé avec plusieurs modèles (Samsung Galaxy S21 Plus, Oppo Reno 6, Pixel 6 Pro, Pixel 4), avec et sans leur coque, sans jamais rencontrer d’incompatibilité. En revanche, le système de maintien est si puissant qu’il n’est pas toujours simple de placer le téléphone dedans. Et il faudra utiliser vos deux mains dans tous les cas. Néanmoins, ce n’est pas rédhibitoire dans la mesure où l’on s’habitue rapidement à ce système.

Test Nacon MG-X
©Nacon

La MG-X se veut avant tout portable. Elle affiche donc un gabarit assez ramassé, tout en rondeur. Mais cela ne nuit pas à sa prise en main puisque les bords de la manette trouvent place assez naturellement dans les paumes. Le grip texturé à l’arrière rend la préhension agréable. De plus, même avec un smartphone un peu lourd, le poids de l’ensemble reste très raisonnable et n’occasionne pas plus de fatigue dans les bras qu’une Nintendo Switch, même après plusieurs heures de jeu. On regrette en revanche que le fabricant n’ait prévu aucun dégagement pour les ports du téléphone. Une fois la manette en place, il n’est donc plus possible de le charger ou de connecter un casque filaire.

Test Nacon MG-X
La manette Nacon MG-X a beau être assez compacte, elle ne tient pas dans une poche.©Nacon

Réalisant jusqu’ici un sans-faute, la manette finit pourtant par se prendre les pieds dans le tapis, sur un élément qu’on aurait pensé archimaîtrisé chez un fabricant de la qualité de Nacon, à savoir les gâchettes LT et RT. Ces gâchettes se montrent en effet assez peu agréable à utiliser et manquent de souplesse. Au point qu’il est compliqué de doser un mouvement. Les jeux comme les FPS, qui font souvent appel à l’utilisation de LT et RT, ne deviennent pas impraticables pour autant, mais le plaisir de jeu pâtit un peu de ce manque de souplesse. Nous avons notamment joué plusieurs heures sur le récent Unsighted, qui fait abondamment appel à ces touches dans sa jouabilité, et nous avons fini par tellement nous habituer à ces gâchettes qu’elles ne posaient plus aucun problème. Mais il faut compter sur une phase d’acclimatation.

Test Nacon MG-X
©Nacon

À l’usage

C’est écrit un peu partout sur sa boîte : la MG-X se destine avant tout à la pratique du Game Pass Ultimate sur un téléphone portable. Néanmoins, elle ne se limite pas qu’à ça. Nous l’avons par exemple essayée avec plusieurs émulateurs de rétrogaming sans rencontrer de problème. La MG-X fait donc aussi un excellent contrôleur pour les amateurs de jeux rétro. En revanche, le constat est plus mitigé pour les jeux Android du Play Store compatibles avec une manette. Certains ne reconnaissent pas du tout la manette, d’autres à moitié seulement. Nous vous déconseillons donc de foncer tête baissée sur ce produit si vous ne possédez pas un abonnement au Game Pass Ultimate. Et une bonne connexion réseau, du coup, puisque cet abonnement est praticable exclusivement en streaming.

Test Nacon MG-X
©Nacon

Notez au passage que Nacon livre ici une manette « Designated for Xbox » qui ne fonctionne qu’avec des smartphones Android, équipés d’au moins la version 6 du système d’exploitation mobile de Google. Nous avons essayé de la connecter à un PC sous Windows et à une Xbox… sans succès. Même chose avec un iPhone et un MacBook. On regrette vraiment ce manque de compatibilité avec d’autres appareils que les smartphones Android, dans la mesure où il est possible de jouer avec le Game Pass Ultimate depuis un navigateur Web sur les plateformes mentionnées à l’instant. La MG-X aurait fait une très bonne manette d’appoint pour les cas où il est possible de jouer sur l’écran plus grand d’un ordinateur.

Pour le reste, l’autonomie est annoncée à 20 heures par le constructeur, ce qui est tout à fait en phase avec ce que nous avons pu constater à l’usage. Pour recharger l’accessoire, il suffit de le connecter en USB-C. Si vous disposez d’un smartphone Android récent, vous pouvez utiliser le même câble.

Conclusion

Nacon signe une première manette dédiée aux smartphones presque parfaite, qui se paie en plus le luxe d’être un produit officiel Xbox. Il faut néanmoins souligner qu’elle ne s’adresse qu’à ceux qui ont à la fois un smartphone Android et un abonnement au Xbox Game Pass Ultimate. Ceux-là pourront profiter d’une expérience convaincante dans l’ensemble. Les gâchettes viennent, certes, quelque peu gâcher le plaisir pour les jeux qui y recourent beaucoup, tels que les FPS. Mais, pour le reste, la MG-X délivre une prestation solide, notamment pour les jeux de développeurs indépendants. C’est bien simple, pour ce genre de jeux, les abonnés au Game Pass Ultimate auront vraiment l’impression d’avoir une Xbox portable entre les mains. Sur des titres tels que Dead Cell, Mighty Goose ou Streets of Rage 4, nous avons très vite oublié que nous jouions sur un smartphone, au point de régulièrement drainer sa batterie.

Article rédigé par
Sofian Nouira
Sofian Nouira
Journaliste