Test Labo

Test Labo de l’Oppo A72 : une belle évolution de l’A9 2020

En résumé

Note LABOFNAC

Oppo propose avec l’A72 une belle évolution de l’A9 (2020). La définition Full HD+ apporte un gain de finesse appréciable à l’écran, d’ailleurs très agréable et confortable avec sa diagonale de 6,5 pouces, et les haut-parleurs stéréo, encore rares sur ce segment tarifaire, font toujours un plus non négligeable pour la lecture multimédia. Le nouveau milieu de gamme d’Oppo conserve en outre la prise jack tout en proposant un port USB-C permettant d’ailleurs une charge un peu plus rapide (18 W) que sur l’ancien modèle. Une autre amélioration bienvenue compte tenu de la capacité de la batterie, de 5000 mAh toujours, offrant une bonne autonomie tandis que le lecteur d’empreintes se montre un peu plus facile d’accès en passant de l’arrière, sur l’A9 (2020), à la tranche, sur l’A72. Oppo a en revanche fait le choix de conserver le Snapdragon 665, et les 4 et 128 Go de mémoire qui l’accompagnent et restent néanmoins généreux, ainsi que le même équipement photo. On retrouve ainsi à l’arrière du smartphone un capteur principal de 48 mégapixels, un autre de 8 mégapixels associé à une optique ultra grand-angle et deux autres utiles uniquement en mode Portrait, tandis qu’à l’avant trône, dans un poinçon circulaire, un module de 16 mégapixels. Android, livré dans sa version 10 avec la dernière mouture de ColorOS en prime, tourne correctement et sans trop de lenteurs, et la qualité des clichés, sans être exceptionnelle, reste satisfaisante. En somme, Oppo propose ici un smartphone soigné et équilibré.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Écran contrasté
  • Qualité photo satisfaisante
  • Qualité de fabrication
Les moins
  • Performances correctes, mais limitées
  • Angles de vision un peu étroits

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone

Notre test détaillé

Successeur du A9 2020, l’Oppo A72 lui apporte plusieurs améliorations, dont certaines importantes malgré un prix maintenu autour de 250 euros. Nous l’avons testé en Labo.

Oppo lançait, à l’été 2020, un nouveau smartphone milieu de gamme, présenté comme le successeur du A9 2020, en dépit de la numérotation différente choisie pour son nom. Cet Oppo A72 est donc logiquement un peu mieux équipé que ce dernier, abandonnant notamment l’écran HD+ au profit d’une dalle Full HD+ plus que bienvenue. Mais ces améliorations suffisent-elles à effacer les petits défauts relevés au passage du A9 2020 dans notre Labo et, surtout, le A72 peut-il rivaliser avec les autres modèles vendus entre 200 et 300 euros tels les Redmi Note 9 de Xiaomi, le realme 6 ou encore le Galaxy A41 de Samsung ? Nous l’avons testé en Labo pour le savoir.

Oppo A72

© LaboFnac

Commençons néanmoins par revenir sur l’équipement de cet Oppo A72, qui troque donc l’écran HD+ de son aîné pour une dalle Full HD+. La diagonale atteint quant à elle 6,5 pouces et l’on y remarque un petit poinçon au milieu duquel prend place une caméra de 16 mégapixels pour les selfies. Quatre autres – de 48, 8, 2 et 2 mégapixels – sont présentes au dos du smartphone, qui s’appuie par ailleurs sur un Snapdragon 665 couplé à 4 Go de RAM pour faire tourner Android 10 surmonté de ColorOS 7.1.

L’A72 d’Oppo renferme en outre 128 Go de stockage extensible via un port microSD ainsi qu’une batterie de 5000 mAh associée à un port USB-C pour la charge (rapide, 18 W), et propose aussi un lecteur d’empreintes, une prise jack et des connectivités 4G, Wi-Fi 5, Bluetooth 5.0 et NFC.

L’ergonomie et le design

Écran de 6,5 pouces oblige, le smartphone d’Oppo présente des dimensions plutôt imposantes : 162 x 75,5 x 8,9 mm. Pas franchement un poids plume non plus avec ses 192 grammes, l’A72 se montre néanmoins assez agréable en main.

Oppo A72

© LaboFnac

L’impression n’est certes pas celle que procure un smartphone haut de gamme – aux bordures d’écran plus fines encore, surtout au bas -, mais l’on apprécie l’intégration assez discrète de la caméra avant grâce à un petit poinçon excentré et, surtout, que les boutons latéraux aient été répartis sur la gauche et la droite.

Oppo A72

© LaboFnac

Tous sont ainsi assez faciles d’accès, un point d’autant plus important que le bouton de mise en marche, à droite, inclut aussi le lecteur d’empreintes permettant de déverrouiller rapidement le smartphone. On y revient donc souvent.

Oppo A72

© LaboFnac

La tranche inférieure du Oppo A72 est quant à elle occupée par les prises jack et USB-C ainsi que par un haut-parleur, tandis qu’un imposant bloc photo prend place à l’arrière. Comme c’est désormais souvent le cas, il dépasse d’un bon millimètre du capot, mais le fabricant nous a expliqué avoir décidé de l’intégrer dans un coin de manière à ce qu’il ne déséquilibre pas trop le smartphone une fois posé et utilisé à plat.

Oppo A72

© LaboFnac

On préférera néanmoins retenir les courbes que forme ce capot vitré de chaque côté, améliorant ainsi encore le confort de prise en main. À défaut d’innover, l’A72 témoigne au moins d’une parfaite maîtrise des codes actuels en matière de design.

Oppo A72

© LaboFnac

L’écran

L’affichage était l’un des points noirs du A9 2020, à cause principalement de sa définition HD+. Oppo a donc décidé d’y remédier et propose avec l’A72 une dalle de 6,5 pouces toujours, mais Full HD+ et IPS. L’affichage gagne donc en finesse, sans pour autant surpasser ce que l’on trouve chez les concurrents, en majorité déjà passés à cette définition sur ce segment tarifaire. Pour moins de 300 euros, certains proposent même cette définition sur une dalle AMOLED (Samsung Galaxy A41) ou assortie d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz (realme 6).

Oppo A72

© LaboFnac

Les couleurs sont plaisantes à l’œil, ce que confirment d’ailleurs les sondes de notre Labo. Le smartphone les affiche assez fidèlement, ne concédant que quelques dérives mineures dans le bleu ou le vert. Cela se traduit par un delta u’v’ tout à fait satisfaisant de 0’015. Le contraste n’est pas en reste, puisque nous avons relevé un score de 466:5, mais l’A72 pèche tout de même par une légère directivité. Lorsque nous réglons sa luminosité d’écran sur 229 cd/m2 de face et inclinons l’écran, seuls 161 cd/m2 restent visibles à 15°. Nous avons relevé 79 cd/m2 à 30° et 35 cd/m2 à 45° : pour conserver un écran bien lisible en toutes circonstances, mieux vaut donc penser à augmenter la luminosité de l’écran.

Oppo A72

© LaboFnac

Fidelité des couleurs
7.5
Contraste et progressivité
9.3
Directivité
5
Densite des pixels
6

L’interface utilisateur

Le système d’exploitation de Google tourne plutôt bien dans l’ensemble. Il est livré dans sa version 10 et habillé de la surcouche d’Oppo, ColorOS, pour sa part dans sa version 7.1, soit celle que nous avions pu découvrir sur le Find X2 Pro. Rien de bien nouveau donc, ce qui n’empêche évidemment pas d’apprécier le chemin parcouru depuis la version précédente. Oppo propose désormais une surcouche à la fois complète et plaisante, avec de nombreuses options de personnalisation pour l’interface comme pour la navigation, et l’on retrouve finalement un panneau Google Discover à la gauche du bureau. Les services Google sont d’ailleurs bien représentés. Oppo ajoute également quelques applications tierces que beaucoup s’empresseront sans doute de désinstaller, en plus de ses outils habituels auxquels s’ajoute aussi une application Oppo Relax proposant des exercices de respiration et bruits d’ambiance zen.

Oppo A72

© LaboFnac

Les performances

L’Oppo A72 mise sur un équipement d’entrée de gamme, qui ne lui ouvre pas les portes de la 5G, mais répond sur le papier aux usages du quotidien. On y retrouve ainsi un chipset Snapdragon 665 gravé en 11 nm, lequel inclut huit cœurs Kryo 260, dont quatre Gold à 2 GHz et quatre Silver à 1,8 GHz. Cette puce est accompagnée par 4 Go de mémoire vive. Au rayon de la mémoire, précisons au passage que l’A72 profite d’un espace interne de 128 Go (UFS 2.1) complété au besoin par une carte microSD.

Cet équipement permet au smartphone d’exécuter sans peine des tâches basiques. Au niveau le moins exigeant de notre test JavaScript, il s’est ainsi montré capable d’afficher 21 fps, soit un temps de réponse de 47 ms. Ce score s’amoindrit toutefois assez rapidement, notre second palier ne lui permettant pas de dépasser 9 fps, et les suivants, 5, puis 4 fps. Le smartphone ne compte évidemment pas parmi les plus véloces du moment, et montrera ses limites lorsque vous lui soumettrez des jeux 3D exigeants, par exemple, le GPU Adreno 610 trouvant rapidement ses limites.

La photo et la vidéo

Les appareils photo se multiplient désormais sur tous les segments tarifaires, et l’A72 d’Oppo ne fait que le confirmer avec son imposant bloc arrière. Quatre modules y sont intégrés. On note toutefois que seulement deux d’entre eux sont utilisables seuls, ceux de 2 mégapixels ne faisant qu’accompagner le mode Portrait, l’un pour les mesures de profondeur utiles au détourage et l’autre pour l’effet noir & blanc évidemment optionnel. Ce mode portrait s’est toutefois montré assez peu convaincant. En fonction de l’éclairage et des éléments en arrière-plan, les résultats peuvent varier grandement et perdre en naturel, tandis que le module noir & blanc représente un bonus sympathique que l’on risque toutefois d’oublier bien vite.

Oppo A72

© LaboFnac

Ce bloc photo arrière intègre pour le reste un module principal de 48 mégapixels avec optique grand-angle (f/1,7) et un autre, de 8 mégapixels, avec une optique ultra grand-angle (119°). Nos premiers essais ont été assez concluants pour le cas du grand-angle, malgré quelques imperfections, ce que nos tests Labo ont d’ailleurs confirmé. Nous avons ainsi relevé des résultats disparates en résolution, se traduisant par un excellent centrage, mais des défauts d’homogénéité. Quelques défauts optiques (aberrations chromatiques notamment) sont à relever, et la restitution des détails lorsque la luminosité baisse reste correcte. À l’usage, on constate toutefois que les clichés de nuit posent des difficultés à l’appareil, même lorsque le mode dédié est activé. Précisons ici que comme toujours avec les capteurs multipliant les pixels, le mode automatique ne permet pas d’exploiter les 48 Mpx et inclut du pixel binning abaissant la résolution à 12 mégapixels en combinant les pixels par 4 (pixel binning).

Permettant également de filmer jusqu’en 4K à 30 ips, le nouveau milieu de gamme d’Oppo est équipé à l’avant d’une caméra de 16 mégapixels pour les selfies. Les résultats sont satisfaisants sans être exceptionnels et le mode Portrait disponible là aussi est un peu plus décevant encore qu’à l’arrière. La résolution, mesurée en Labo, s’est avérée tout à fait convenable, et comme bien souvent, nous avons noté des défauts optiques et une perte de détail à 250 comme à 500 lux. Compte tenu de son positionnement tarifaire, l’A72 réalise en somme une prestation très honorable.

Photo
5.9

Le rendu audio

L’A72 est équipé de haut-parleurs stéréo qui permettront de profiter par exemple d’une qualité d’écoute convenable sans devoir passer par un casque en regardant des vidéos à la volée, chose déjà bien plus rare dans cette gamme de prix. Si leur bande passante n’est pas exceptionnelle, leur puissance de 74 dB mesurée en Labo est très satisfaisante. Bon point par ailleurs, le smartphone reste pourvu d’une prise jack, et permet de profiter du Bluetooth 5.0 au besoin. Nous avons d’ailleurs relevé une sensibilité convenable de 53 dB sur ce point.

Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
Qualité audio
6.7

La qualité de réception (performances radio)

Nous l’avons mentionné plus haut, le chipset retenu par Oppo n’inclut pas de modem 5G. Le smartphone est donc plus classiquement compatible avec la 4G. Nous l’avons testé en Labo, et si le smartphone permet de se connecter à toutes les bandes de fréquences évaluées, nous avons relevé qu’il manquait un peu de sensibilité à la bande 8, et dans une moindre mesure à la bande 28.

Nous avons comme à notre habitude évalué les performances WiFi du smartphone, compatible avec les standards habituels (Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac). Compte tenu de son positionnement en entrée de gamme, il n’est en effet pas étonnant qu’il fasse l’impasse sur le WiFi 6. Hormis des difficultés en termes de sensibilité à l’émission de données en WiFi ac, l’appareil se comporte bien sur l’ensemble des normes évaluées.

Communication
7
Note 2G
6.8
Note 3G
7.3
Note 4G
6.9

L’autonomie

Comme bien des mobiles de sa catégorie, l’Oppo A72 entend compenser ses éventuelles faiblesses par une autonomie longue durée. Il s’appuie pour ce faire sur une batterie conséquente de 5000 mAh, compatible d’ailleurs avec une charge (assez) rapide 18 W. La course à la vélocité n’est pas de mise pour ce terminal, qui parvient toutefois à réaliser un plein complet en 1h30. Testé à l’aide de notre script JavaScript, l’A72, chargé à 100 %, s’est éteint au bout de 11h36 en moyenne. Une bonne performance qui permet d’en espérer une bonne journée d’usage sans inquiétude. Précisons que la charge sans fil n’est pas au menu ici.

Autonomie
8
Temps de charge
01:30:30

Conclusion

Note LABOFNAC

Oppo propose avec l’A72 une belle évolution de l’A9 (2020). La définition Full HD+ apporte un gain de finesse appréciable à l’écran, d’ailleurs très agréable et confortable avec sa diagonale de 6,5 pouces, et les haut-parleurs stéréo, encore rares sur ce segment tarifaire, font toujours un plus non négligeable pour la lecture multimédia. Le nouveau milieu de gamme d’Oppo conserve en outre la prise jack tout en proposant un port USB-C permettant d’ailleurs une charge un peu plus rapide (18 W) que sur l’ancien modèle. Une autre amélioration bienvenue compte tenu de la capacité de la batterie, de 5000 mAh toujours, offrant une bonne autonomie tandis que le lecteur d’empreintes se montre un peu plus facile d’accès en passant de l’arrière, sur l’A9 (2020), à la tranche, sur l’A72. Oppo a en revanche fait le choix de conserver le Snapdragon 665, et les 4 et 128 Go de mémoire qui l’accompagnent et restent néanmoins généreux, ainsi que le même équipement photo. On retrouve ainsi à l’arrière du smartphone un capteur principal de 48 mégapixels, un autre de 8 mégapixels associé à une optique ultra grand-angle et deux autres utiles uniquement en mode Portrait, tandis qu’à l’avant trône, dans un poinçon circulaire, un module de 16 mégapixels. Android, livré dans sa version 10 avec la dernière mouture de ColorOS en prime, tourne correctement et sans trop de lenteurs, et la qualité des clichés, sans être exceptionnelle, reste satisfaisante. En somme, Oppo propose ici un smartphone soigné et équilibré.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Photo
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin