Sélection

Les lectures préférées en 2023 des membres du Forum des Lecteurs

04 avril 2024
Par Nathalie
Les lectures préférées en 2023 des membres du Forum des Lecteurs

À l’occasion d’un challenge, nous avons demandé aux membres du Forum des lecteurs quel avait été le livre qui avait marqué leur année 2023. La communauté s’est à nouveau mobilisée afin de partager ses coups de cœur. On regarde ça ensemble ?

La Petite Lumière – Grégory Panaccione (Delcourt)

LNlecture : « Ma lecture de 2023 à mettre en avant est la BD de Grégory Panaccione : La petite lumière.
La couverture est sombre, avec un petit point lumineux. Le trait du dessin est tout en finesse. Les dessins en apparence simples, sont très travaillés dans le détail, on le remarque quand on prend du temps pour ne regarder qu’eux. Une BD tout en délicatesse pour un sujet triste.
Je me suis attachée à ce personnage solitaire, venu s’exiler dans un hameau perdu et désert. Il va découvrir qui se cache derrière cette petite lumière…
Je ne connaissais pas cet auteur. Très bon moment de lecture ! »

La classe de neige – Emmanuel Carrère (Gallimard)

Zaza13 : « J’ai découvert Emmanuel Carrère avec Yoga, et ce livre m’a donné envie de lire tous les autres. Parmi eux, La Classe de Neige est une œuvre de fiction dans laquelle un adolescent passe une semaine à la montagne avec toute sa classe. Plusieurs mois après avoir lu ce livre, son souvenir est resté très vif dans mon esprit. Il m’a rappelé les peurs d’enfants: les premières fois où l’on quitte sa famille et que tout paraît un peu bizarre, mais qu’il faut faire comme si tout allait bien.
Mais ici, l’anxiété qui étreint le jeune garçon est permanente et va bien au-delà du seul fait de quitter le nid. C’est un malaise bien plus poignant et dont on ne découvrira qu’à la fin les sources tragiques.  Ce livre m’a fait penser à Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre, sorti plus récemment et qui m’avait  profondément marquée.
L’écriture d’Emmanuel Carrère est encore une fois très juste, elle touche au cœur, c’est pourquoi j’ai choisi ce livre comme lecture de l’année 2023. »

À partir de
7,80€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le Sommet des Dieux – Jiro Taniguchi (Kana)

Gildes : « Pour pouvoir sélectionner ma lecture préférée de l’an passé, je suis amené à évoquer ce qui a fait que cette année 2023 aura été particulièrement marquante pour moi.
En effet, au cœur de l’été, j’ai découvert que j’étais atteint d’une maladie. J’ai été opéré puis hospitalisé pendant plusieurs semaines. Je me suis donc retrouvé à la fois, choqué psychologiquement, diminué physiquement et isolé du monde extérieur.
C’est durant cette période qu’on m’a fait parvenir un cadeau. À l’intérieur, se trouvait le tome 1 de la saga Le sommet des dieux de Jiro Taniguchi. Jusque-là, je n’avais encore jamais lu de manga.
J’ai alors commencé la lecture de cet ouvrage qui nous emmène au Népal. Fukamashi, un photographe, va découvrir dans une boutique, un vieil appareil photo qui, selon lui, pourrait bien avoir appartenu à l’alpiniste anglais Georges Mallory, disparu en 1924 lors de la toute première ascension de l’Everest. Commence alors une véritable enquête autour de ce mystère qui, s’il est élucidé, pourrait bien remettre en question les premiers exploits de l’alpinisme.
Ce récit haletant est très bien documenté et nous fait découvrir le monde fascinant de l’alpinisme avec ses conditions extrêmes, ses paysages somptueux et les personnalités hors du commun de ceux qui s’adonnent à cette aventure. Les dessins de Jiro Taniguchi sont magnifiques.
Cette lecture a été pour moi un moyen de fixer mon attention, de m’évader à l’autre bout du monde dans des décors somptueux. J’ai pu m’identifier à certains personnages qui, pour gravir les montagnes les plus hautes du monde dans des conditions extrêmes, font preuve de courage et de dépassement de soi. J’ai dévoré à la suite les 5 tomes de cette série.
Je pense qu’outre le fait que cette fresque soit un chef d’œuvre, le contexte dans lequel je l’ai lue, y est aussi pour beaucoup.
Probablement qu’un livre nous marque tant par sa qualité que par les conditions dans lesquelles on le lit. »

À partir de
18,50€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Les Trafiquants d’éternité, Tome 1 : L’ambition – Amélie de  Bourbon Parme (Gallimard)

Regine: « Mon livre préféré de l’année 2023, c’est un livre lu dans les derniers jours de décembre au moment où j’avais besoin d’un dépaysement complet. Et je l’ai trouvé avec la riche saga historique et romanesque d’Amélie de Bourbon Parme, Les trafiquants d’éternité, dont le premier tome porte un titre très évocateur : L’ambition.

J’ai lu ce livre avec un intérêt croissant qui n’a jamais faibli au cours des 500 pages.
C’est un tableau vivant, une fresque brillante qui s’ouvre au temps de la Renaissance Italienne marquée par le faste de la Cour de Laurent de Médicis et le règne licencieux du Pape Rodrigo Borgia.
Dans une Italie non unifiée qui se fait la guerre selon les cartes battues par l’Église, nous suivons le parcours haut en couleur de l’aristocrate désargenté Alessandro Farnese guidé par son ambition.

Ce roman est de l’art pur écrit par une main de maître. Il est érudit sans excès et ostentation, d’une plume élégante et avec un rythme soutenu qui donne envie de connaître la suite. Gare aux nuits blanches ! L’amitié, l’amour et la famille sont aussi au cœur de ce roman palpitant qui me fait dire… vivement la suite. »

Chat-Lune Albertine Deletaille (Flammarion)

Xiane : « Dans les années 50, c’était la fin de l’année scolaire et bientôt les vacances d’été. J’allais pouvoir me réveiller ! Cela faisait plusieurs mois que je naviguais entre deux eaux et la remise des prix allait avoir lieu.
Pas de suspens, je n’aurai droit à aucun prix. Je venais d’avoir 7 ans et j’étais complétement paumée.
Je devais savoir lire, mais aucune idée de la façon dont j’avais bien pu apprendre vu que je rêvassais au fond de la classe. Alors le jour de la remise des prix, je louchais un peu vers les beaux livres à la couverture rouge et or que les autres élèves venaient chercher lorsque leur nom était appelé.
Mais j’ai eu droit à un prix de consolation…
J’en avais parlé lors du challenge de septembre dernier « Quel est votre meilleur souvenir de rentrée scolaire ? » il s’agissait de Chat-Lune d’Albertine Deletaille dont je me souvenais avec émotion, bien longtemps après l’avoir découvert.
Et Nathalie dans un de ses commentaires m’a appris que ce livre était toujours édité, alors je l’ai commandé et lorsque je l’ai relu tout de suite après avoir été le récupérer, j’ai compris mon émotion de petite fille rêveuse devant cette jolie histoire d’un petit chat blanc orphelin jouant avec la lune et avec les reflets dans les flaques d’eau… »

Les partisans – Dominique Bona (Gallimard)

SBU: « Puisqu’on ne peut n’en choisir qu’un, ce sera Les partisans de Dominique Bona, double biographie retraçant la vie de Joseph Kessel et Maurice Druon. Passionnant, j’ai appris plein de choses sur l’oncle et le neveu. Cela m’a donné envie de relire Le lion et de découvrir Le tour du malheur de Kessel. »

Le Silence et la Colère – Pierre Lemaitre (Calmann-Levy)

Marinda : « Sans hésiter, je choisis Pierre Lemaitre avec Le Silence et la Colère, un roman très passionnant avec des personnages déjantés, entre un tueur jamais attrapé, un frère journaliste et un autre parti faire la guerre au Vietnam. Toujours aussi captivant, déchirant parfois, mais tellement bien écrit qu’on s’y croirait.

On retrouve les personnages de ses autres romans et j’adore cela. Merci mille fois. Je n’ai pas envie de m’arrêter de lire ses chefs-d’œuvre. Il est vraiment unique et il a toujours des histoires étonnantes, la plupart du temps réelles. Je me surprends à regarder sur Internet pour en savoir plus sur ces faits. Encore une fois, bravo à lui. »

À partir de
23,90€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Proust, roman familial – Laure Murat (Robert Laffont)

Tofpolar : « Un roman d’une remarquable intelligence. Magistral ! Difficile et subjectif de choisir le roman de l’année 2023 tant elle fut riche par sa diversité de genres et de styles, inspirante par leurs qualités littéraires. C’est vers Proust et cette vie entière consacrée au désir d’écrire à la fois magique et semer d’embûches que mon cœur s’est emballé.

Si l’univers proustien demeure encore aujourd’hui une lecture jugé difficile, un véritable défi littéraire, je suis heureux et toujours curieux de ses passions qui brûlent de décrire l’âme humaine telle qu’elle est, cette lecture qui invite à une expérience universelle, la sensorialité du souvenir qui permet de voyager dans le temps. Le très beau roman de Laure Murat a comblé mes désirs. Alors qu’on vient de célébrer le 100ᵉ anniversaire de la mort de Proust, voici un livre très original pour découvrir l’œuvre de cet écrivain. Cet ouvrage raconte comment cette descendante de la noblesse française a été sauvée par la lecture de À la recherche du temps perdude Marcel Proust.
Un romanesque récit, brillant et d’une subtile délicatesse sur l’aristocratie de la Belle Époque, éclairé par cette espèce de lanterne magique qu’est Proust, roman familial. Laure Murat enchevêtre et tisse de façon absolument magistrale des liens entre les personnages de l’œuvre et ceux de sa propre famille, sa propre vie. Il faut dire que sa généalogie est impressionnante ! Sa famille maternelle, les De Luynes appartient à la noblesse d’Ancien Régime, et sa famille paternelle, les Murat, à la noblesse d’Empire.  L’auteure raconte ici avec autant de verve que d’érudition comment la lecture de l’œuvre  l’a sauvée d’un milieu où, évidemment, l’homosexualité était taboue. D’ailleurs, il n’est quand même pas banal de pouvoir lire la recherche du temps perdu comme un album de famille !
Ce roman soulève et traite d’une question fort intelligente : À quoi sert la littérature et quel est le pouvoir de la littérature sur la vie ? Son pouvoir de consolation et de réconciliation. Laure Murat nous apporte la réponse de manière magistrale. Il fallait oser ce regard clairvoyant sur un monument de notre littérature et en faire une pertinente analyse. Un roman dans le roman, un superbe récit, la plus bouleversante façon de découvrir l’ouvrage de Proust. Il est toutefois souhaitable, voir essentiel, d’apprécier l’univers de Proust et son œuvre. Superbe ! »

À partir de
20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Waylander – David Gemmell (Bragelonne)

Gotrab: « En tant qu’avocat de la défense , je dirai que si Waylander avait pu bénéficier d’un long-métrage pour le cinéma et la télévision, après sa sortie, il se retrouverait à égalité avec Le Seigneur des Anneaux.
En effet, les univers décrits sont très souvent parallèles et notamment l’univers spirituel qui dépasse parfois notre entendement et en particulier dans les situations hostiles et les quêtes impossibles à réaliser.
C’est un récit puissant, composé en trois parties pour la version « collector » mais qui reste, hypnotique et captivant jusqu’à la dernière page, sans jamais lasser le lecteur. L’écriture est fluide et se lit avec plaisir. Les personnages sont extrêmement bien décrits et deviennent attachants.
L’auteur, David Gemmell, est le maître incontesté du style Heroïc Fantasy. Il n’a publié que des best-sellers depuis la parution de son premier roman Légende pour lequel il a reçu le prix Tour Eiffel en 2002.
Mesdames et Messieurs les lecteurs, je vous recommande vivement de lire ce livre qui n’a plus quitté ma table de nuit depuis la première lecture car c’est l’un des ouvrages majeurs de ce XXIe siècle et qui est rehaussé de 10 tableaux hors texte, en couleur, de grande facture. »

Les partisans – Dominique Bona (Gallimard)

Yasei : « Pour certaines raisons, je suis souvent attachée aux personnages sombres ou qui en bave, je trouve tellement intéressant de voir leur évolution – positive ou négative -, et comprendre leur fonctionnement, ce qui a pu provoquer leur choix ou encore, découvrir comment ils appréhendent leur relation.
Ce sont des personnages qui me font écho, qui par des biais particuliers vont toucher la corde sensible chez moi. Et cette année 2023, j’ai lu Une vie comme les autres de Hanya Yanagihara qui m’a totalement bouleversée ; une histoire intense d’amitié, sur plusieurs années, tournant autour de Jude qui souffre physiquement et mentalement de séquelles du passé et qui ne se laisse pas aider, cela rendant ses proches impuissants.
Pourquoi est-il mon livre phare de cette année ? Le choix s’impose tout simplement de lui-même, car il est le seul auquel j’ai pensé pendant des semaines après lecture, le seul dont j’ai relu et relu certains passages qui m’ont chamboulée, le seul dont le personnage principal m’a autant marquée !
Les livres comme cela qui m’ont laissée une trace il y en a eu d’autres bien-sûr, et ils prennent une place unique dans mon esprit. Ce que je constate, c’est qu’ils sont tous différents, dans la thématique, le genre et le style ; le fait de se détacher du lot, c’est vraiment une question d’émotion et de la capacité de l’auteur à nous prendre par la main et nous plonger dans ce qu’il ou elle a à nous raconter.
Pour Une vie comme les autres, c’est ce qu’il s’est passé, j’ai été prise aux tripes et touchée personnellement par ce roman. Un roman probablement excessif en dureté, en drames, en horreurs (choses que l’autrice a défendu de façon pertinente d’ailleurs), mais l’incarnation des personnages est profonde, certaines relations vraiment belles et le parcours de Jude, tragiquement touchant, et tout cela vient sublimer la noirceur.
J’ai aimé Jude, Willem et Harold, eux et l’amour qu’ils se sont portés ; je penserai encore longtemps aux sourires, aux paroles aimantes, aux traumas, aux peurs, aux lieux, aux gestes terribles, aux moments d’espoir, décrits dans ce magnifique roman. »

D’autres textes ont été cités mais pour des raisons de lisibilité de l’article, il nous est impossible relayer toutes vos chroniques. Vous pouvez retrouver l’intégralité des participations sur le Forum des Lecteurs : Quelle a été votre lecture préférée en 2023 ? (Forum des lecteurs Fnac : Quelle a été votre lecture préférée en 2023 ?)

Pattedechat : Les morsures de l’ombre de Karine Giebel

Caroline7 : Des meurtres qui font du bien de Karsten Dusse

Domyno66 : Les Grandes Familles de Maurice Druon

Abab : Clara et la Pénombre de José Carlos Somoza

AMB37 : La Saga Des Cazalet d’Elizabeth Jane Howard

Annemimi : La Terre Du Milieu Mais Un Peu Sur La Gauche d’Antoine Piers et Arnaud Lehue

Dreamchronicles : Les Royaumes Immobiles d’Ariel Holzl

Earwen : Les chroniques de l’érable et du cerisier de Camille Monceaux

EglantineLilas : Outaouais de Page Comann

Mo13200 : La Dernière Geste de Morgan of Glencoe

Sophinette : On était des loups de Sandrine Collette

Zyarah : Frieren de Tsukasa Abe et Kanehito Yamada

Sheezune : Le Grand Maître De La Cultivation Démoniaque de Mo Dao Zu Shi

Gigi : Proust, roman familial de Laure Murat

Demonia51 : La protégée du diable Tome 1 : L’Étrange d’Emilie Malherbe

NathalieG : Triste tigre de Neige Sinno

Nathalie : Marzahn, mon amour de Katja Oskamp

Finskan : Le Joli mois de mai d’Emilie De Turckheim

Syl2vie : 22/11/63 de Stephen King

Lamournexistepas : Son odeur après la pluie de Cédric Sapin-Defour

JR87 : Goldorak : Et si Goldorak Existait ? d’Emilie Rauscher

Seshat : Aria de Nazanine Hozar

Gisele : Rêves d’images de Catherine Blanchard

Vivi : L’étoile du nord de Victoire Sentenac

Kaem : Le Diplôme d’Amaury Barthet


À lire aussi


Article rédigé par
Nathalie
Nathalie
Libraire Fnac.com
Sélection de produits