Décryptage

Objet culte – Thinkpad 700C, le dernier joyau d’IBM

25 août 2023
Par Théo
Objet culte – Thinkpad 700C, le dernier joyau d’IBM

L’ordinateur portable n’a pas toujours été la locomotive de l’univers PC. Avant l’arrivée du ThinkPad en 1992, aucun fabricant n’avait su proposer un ordinateur transportable et performant. IBM l’a fait, et Lenovo a su continuer en reprenant le flambeau en 2005. A la clé, l’une des plus belles et plus longues success story pour un appareil informatique !

L’héritage d’IBM

IBM : trois lettres qui renvoient à l’histoire de l’informatique. Bien avant les startups de la Silicon Valley, International Business Machines – son nom complet – a participé au développement des appareils qui allaient révolutionner notre quotidien. Partie prenante dans le projet Manhattan durant la Seconde Guerre mondiale, cette société centenaire a développé le premier ordinateur scientifique dans les années 1950. Durant ces années-là, on doit aussi à IBM l’invention du disque dur. Bousculée par de nouveaux acteurs tel qu’Apple, l’entreprise – qui est alors la première capitalisation boursière mondiale – réplique avec son premier ordinateur personnel en 1981. C’est la naissance du PC, le premier appareil « grand public » d’une marque plus volontiers tournée vers les entreprises. C’est aussi avec l’IBM PC que « Big Blue » a fait la courte échelle à Microsoft, en y intégrant MS-DOS qui deviendra Windows…

Avant de basculer intégralement dans les services informatiques aux entreprises, IBM laissera deux autres appareils à la postérité durant les années 1990. L’un d’eux ne vous dira sans doute rien : IBM Simon, une tentative de smartphone en 1994, arrivée sans doute trop tôt… Plus d’une décennie avant l’iPhone, il compilait pourtant un écran tactile et les fonctionnalités d’un pager, d’un fax et d’un PDA en plus du téléphone. L’autre en revanche est devenu un best-seller, en plus d’avoir démocratisé un segment. Il s’agit du ThinkPad, l’ordinateur portable iconique d’IBM. Il ne s’agit certes pas du premier du genre sur le marché, Apple ayant déjà dégainé son modèle dès 1989 – le Macintosh Portable – qui sera un échec commercial, tandis que Compaq avait initié le format notebook avec son modèle LTE la même année. Mais le premier qui crèvera l’écran sera… Le ThinkPad 700C en 1992.

Retrouvez tous nos articles consacrés aux objets tech cultes : vous saurez tout sur l’origine de produits tels que l’iPhone, l’iPod, Windows, le Minitel, le Nokia 3310, le Blackberry, le Dynatac 8000x, le Macintosh, la GoPro Hero.

ThinkPad 700C, le premier PC portable moderne

En ce temps, la démocratisation de l’informatique est en marche, mais les micro-ordinateurs demeurent des appareils sédentaires. Or, le téléphone portable a déjà initié son développement et permis à de nombreux professionnels de devenir nomades. Après un IBM PC Convertible – le premier ordinateur portable de la marque – qui avait manqué le coche en 1986, le ThinkPad 700C repart d’une page blanche pour imposer un nouveau standard. Richard Sapper, son concepteur chez IBM, s’inspire du bento, la boîte de repas traditionnelle au Japon, pour dessiner ses lignes rectangulaires sous une élégante robe noire. Rien d’étonnant lorsqu’on sait que c’est au Japon qu’IBM a développé le produit, dans son centre de recherche de Yamato. D’autres sources rapportent une référence à la boîte de cigare. Sous sa coque faite de magnésium, de fibre de carbone et de titane, le ThinkPad 700C renferme un écran TFT couleur offrant une définition remarquable (640×480 px). Du jamais vu à l’époque !

thinkpad-700c

Cet ordinateur portable de 3,5 kg dispose alors d’une fiche technique tout à fait honnête. Il propose jusqu’à 8 Mo de mémoire vive et s’appuie sur un disque dur de 120 Mo. En utilisation, on peut compter sur 4 heures d’autonomie, et profiter de l’expérience offerte par MS-DOS. Mais sa plus grande innovation demeure le trackpoint, ce dispositif de pointage révolutionnaire placé au cœur du clavier entre les lettres G et H. Ce combiné boule-souris rouge se substitue à une souris et fluidifie l’utilisation du ThinkPad 700C, contribuant largement à son succès commercial. Pour l’anecdote, son nom provient des blocs-notes IBM distribués aux collaborateurs de l’entreprise avec l’inscription « think » (« pense » en anglais) pour les inciter à brainstormer !

Un ADN à base d’innovations

La gamme ThinkPad va symboliser la dernière réussite d’IBM sur le marché du matériel informatique, avant que la marque empêtrée dans une crise économique ne revende sa branche PC au chinois Lenovo en 2005. Elle a conservé un sens aiguisé de l’innovation. Après l’écran couleur et le trackpoint, les successeurs du ThinkPad 700C ont accueilli un lecteur de CD-ROM en 1994, un «butterfly keyboard » en 1995, une compatibilité Wifi en 2000 ou encore un lecteur d’empreinte digitale en 2004. Le célèbre ordinateur portable d’IBM a même intégré un système d’airbag pour protéger le disque dur en cas de chute !

Le passage sous pavillon Lenovo n’a pas remis en question l’existence de la gamme ThinkPad. La marque chinoise en fera le PC portable le plus fin et le plus léger en 2008, le dotera d’un écran OLED en 2016 et le rendra même pliable en 2020 avec le modèle ThinkPad X1 Fold. Exit le clavier, il s’agit désormais d’un vaste écran OLED ! Lenovo déclinera également la gamme ThinkPad en tablette tactile sous Windows pensée pour l’entreprise, ou encore en PC hybride 2 en 1 avec une charnière à 360°.

thinkpad-x1-fold

Depuis de nombreuses années, les ThinkPad embarquent un trackpad, ce pavé tactile rectangulaire faisant office de souris sur un ordinateur portable. Mais ils n’ont pas renoncé pour autant au trackpoint, qui trône toujours fièrement au centre du clavier ! Côté design aussi, l’héritage de Richard Sapper n’a pas été trahi : la « black box » demeure la signature du ThinkPad.

ThinkPad, tradition et continuité

Les premiers ThinkPad d’IBM ont révolutionné l’utilisation d’un ordinateur portable en introduisant la navigation via le trackpoint. Ils ont ainsi ouvert la voie au segment des PC portables. D’abord marginales, leurs ventes ont dépassé les ordinateurs de bureau en 2008. Il se vend désormais trois ordinateurs portables pour un ordinateur de bureau ! Compte tenu du poids historique d’IBM dans l’informatique des entreprises, le logo ThinkPad si caractéristique a traversé le quotidien de très nombreux cadres en déplacement. Il s’en est vendu plus de 200 millions en l’espace de trente ans ! Mais la reconnaissance ultime, c’est l’utilisation du ThinkPad dans les missions spatiales de la NASA depuis 1993. Ce qu’on appelle « tuer le game » !

trackpoint

Preuve du poids du ThinkPad, son rôle prépondérant dans le succès de Lenovo sur le marché des PC depuis 2005. En respectant son ADN, l’entreprise chinoise a capitalisé sur son capital pour devenir un leader mondial. Tout en continuant d’innover, ce qui s’inscrit là encore dans la tradition de la gamme ThinkPad initiée par IBM.

À lire aussi

Article rédigé par
Théo
Théo
expert High Tech sur Fnac.com