Actu

Le film The Flash devrait effacer toute trace du SnyderVerse dans le DCEU

04 janvier 2022
Le premier long métrage consacré à Flash sera marqué par le grand retour de Michael Keaton en Batman.
Le premier long métrage consacré à Flash sera marqué par le grand retour de Michael Keaton en Batman. ©Warner Bros

Très attendu, le premier film consacré au super-héros le plus rapide de DC Comics devrait bouleverser l’univers mis en place par Warner.

2022 sera l’année de confirmation pour Marvel, avec les retours de Doctor Strange, Thor et l’univers de Black Panther, mais son rival DC va lui aussi faire un come-back tonitruant. Tout commencera avec The Batman, reboot sombre et brutal du Chevalier noir, puis se poursuivra avec l’entrée en scène de Dwayne Johnson dans le rôle de Black Adam, avant qu’Aquaman n’ait droit à sa seconde aventure solo. Mais avant de retrouver le prince des mers, un autre membre de la Justice League aura enfin droit à son film : Flash. Longtemps repoussé, le long métrage consacré au super-héros le plus rapide de la galaxie DC doit normalement sortir au début du mois de novembre 2022.

Warner veut repartir de zéro grâce à un seul film

Ce film réalisé par Andrés Muschietti est très attendu pour plusieurs raisons. L’intrigue, d’abord. Ce long métrage devrait fortement s’inspirer du comics Flashpoint, dans lequel Barry Allen remonte le temps pour empêcher la mort de sa mère. Problème, cette modification de l’histoire crée un bouleversement et le héros revient alors à une réalité bien différente de celle qu’il connaissait. Cet acte devrait entraîner la création d’un multivers, un concept également à la mode chez Marvel. Si le film est aussi attendu, c’est parce que l’on y retrouvera également Michael Keaton de retour en Bruce Wayne/Batman, 30 ans après Batman Le Défi. L’acteur de 70 ans reprendra le rôle culte pour venir en aide à Barry Allen.

Mais selon certaines rumeurs, The Flash pourrait même aller plus loin. D’après les comptes Twitter MyTimeToShineHello et KC Walsh, le film devrait permettre d’effacer toute existence du SnyderVerse et ainsi remettre de l’ordre dans l’univers lancé par la Warner. Les films concernés par cette « suppression » seraient Man of Steel, Batman v Superman et Justice League. Les évènements de Wonder Woman 1984 pourraient eux aussi être effacés, et ceux de Wonder Woman seraient légèrement modifiés. Le but est de supprimer les bases établies par l’univers de Zack Snyder, qu’il s’agisse des intrigues et des personnages. 

Place à une nouvelle Justice League

S’il doit normalement apparaître dans The Flash, probablement au début, le Batman incarné par Ben Affleck devrait donc être vu sur grand écran pour la dernière fois. Idem pour le Superman d’Henry Cavill, dont l’avenir est flou depuis plusieurs années. Voulant repartir de zéro, Warner profiterait même de The Flash pour constituer une toute nouvelle Justice League. Déjà confirmée au casting, Supergirl apparaîtra en effet dans le film, sous les traits de Sasha Calle. Aux côtés du Bolide Écarlate, la native de Krypton formerait la nouvelle Justice League avec, également, Shazam et Batgirl. Cette dernière aura justement droit à son propre film en 2023, un long métrage où l’on retrouvera d’ailleurs un certain Michael Keaton. Concernant Aquaman et Wonder Woman, qui auront droit à de nouveaux films, leur avenir au sein de cet univers rebooté est encore inconnu.

Interrogé à ce sujet sur les réseaux sociaux, l’acteur Ezra Miller (interprète du personnage depuis Batman v Superman) n’a pas tardé à donner une réponse.  Dans un message privé envoyé sur Instagram, l’acteur a répondu « Aucune force ni pouvoir d’aucun megaunivers connu ne pourra effacer ou n’effacera le puissant travail de Zack Snyder. Tu peux envoyer cette citation, à la banque, à la presse, aux écoles, à l’armée, à cet autre pilier du capitalisme que j’oublie parce c’est ce truc qui te fait oublier le membre d’un groupe quand tu essayes d’y penser. » Le message est passé.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin