Actu

Instagram aurait franchi la barre des 2 milliards d’utilisateurs

16 décembre 2021
Par Thomas Estimbre
Instagram aurait franchi la barre des 2 milliards d’utilisateurs
©Solen Feyissa/Unsplash

Le réseau social compte désormais plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, selon les informations de CNBC. En raison des multiples polémiques qui entourent la plateforme, sa maison-mère devrait rester discrète à propos de cette performance.

En juin 2018, Instagram annonçait fièrement avoir franchi le cap du milliard d’utilisateurs. Une belle performance pour un réseau social qui n’a cessé de prendre de l’ampleur dans la galaxie Facebook, ou plutôt Meta. Trois ans plus tard, la plateforme aurait donc dépassé la barre des deux milliards d’utilisateurs. Le conditionnel est de rigueur, car l’information ne provient pas de Meta, mais d’une source interne à la firme citée par le site américain CNBC. Ce dernier note que cette barre a été franchie cet automne, et ce, malgré les multiplies polémiques qui ont touché Instagram ces derniers mois.

Longtemps présenté comme le bon élève parmi les outils de Facebook (Meta), Instagram s’est même érigé comme le moteur de croissance du réseau social. En perte de vitesse chez les jeunes générations, le site de Mark Zuckerberg peut compter sur le succès de ce service spécialisé dans le partage de photos et de vidéos. Des controverses ont émaillé la vie du réseau social lancé en 2010, mais Instagram était, jusqu’à ce qu’il y a peu, parvenu à se protéger de l’image écornée de sa maison-mère. Cette situation a radicalement changé ces derniers mois, la plateforme ayant été rattrapée à son tour par la polémique.

Instagram est plus populaire que jamais, malgré les polémiques

En septembre et en octobre dernier, les révélations des Facebook Files par le Wall Street Journal ont déclenché une véritable tempête de critiques. Ces milliers de documents ont notamment révélé qu’Instagram était au courant de ses effets néfastes sur la santé mentale des jeunes filles. Une étude mettait notamment en évidence que près d’un tiers des adolescentes se sentant mal dans leur corps estimait que l’utilisation d’Instagram leur donnait une image encore plus négative d’elles-mêmes. La plateforme a même été considérée « comme le « pire » réseau social en termes de comparaison de l’apparence physique » par ces utilisatrices.

Conscient du problème, Instagram n’a pourtant fait que peu d’efforts pour remédier à ces problèmes, préférant sans doute continuer sa marche en avant pour garder une longueur d’avance sur TikTok. L’application chinoise a déjà franchi le cap du milliard d’utilisateurs et séduit particulièrement les jeunes utilisateurs, au point de faire naître un vent de panique dans les bureaux d’Instagram. « Si nous perdons le public adolescent aux États-Unis, nous perdons tout le marché », pouvait-on lire sur un document interne publié par le New York Times.

Au cœur de la tempête, Meta ne devrait donc pas se réjouir publiquement de cette bonne nouvelle. La firme américaine cherche à faire profil bas et à ne pas attirer l’attention des législateurs et autres régulateurs. Alors que la menace d’un démantèlement pèse au-dessus du géant de Palo Alto, Instagram a déjà mis en pause son projet controversé d’une version « Kids » pour les moins de 13 ans. Ces dernières semaines, le réseau social a travaillé sur de nouvelles fonctionnalités pour préserver la santé mentale des adolescents, dont le fait de les inciter à « faire une pause ».

Ces nouveautés, présentées il y a quelques jours, pourraient permettre à Instagram de redorer son image.

À lire aussi

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin