Décryptage

Les smartphones pliants commenceraient-ils à trouver leur public ?

02 décembre 2021
Par Thomas Estimbre
Les smartphones pliants commenceraient-ils à trouver leur public ?
©ESOlex/Shutterstock

Après des débuts difficiles, les smartphones pliants commencent à intéresser les utilisateurs. Quasiment seul sur ce créneau, Samsung aura cependant besoin de la concurrence pour rendre le smartphone pliant populaire.

Si la pénurie de composants pénalise les fabricants de smartphones, une catégorie d’appareils parvient à progresser. Grâce aux efforts répétés de Samsung, les ventes de smartphones pliants semblent enfin décoller si l’on en croit les analystes du Display Supply Chain Consultants (DSCC). Ce cabinet d’analyse spécialisé dans les fournisseurs d’écrans rapporte que le troisième trimestre 2021 a été un « trimestre record » pour les appareils équipés d’une dalle pliante. Au total, 2,6 millions de modèles se seraient vendus, soit une progression de 215 % par rapport au trimestre précédent et 480 % par rapport au troisième trimestre 2020. « Les livraisons de smartphones pliants au troisième trimestre 2021 ont été plus importantes que celles des quatre trimestres précédents combinés », explique Ross Young, analyste et PDF du DSCC.

Une progression encourageante même s’il convient de noter que ces appareils sont encore très confidentiels. En effet, plus de 330 à 340 millions de smartphones ont trouvé preneur ce trimestre et les smartphones pliants représenteraient donc moins de 1 % du marché. Ce marché de niche doit son salut à l’ambition de Samsung qui tente de les populariser en les rendant plus accessibles.

Les ventes de smartphones pliants vont continuer de progresser.©DSCC

Samsung, encore trop seul

Le constructeur sud-coréen doit néanmoins se sentir bien seul puisqu’il totaliserait 93 % du marché du smartphone pliant au troisième trimestre 2021. Seul ou presque sur ce créneau, Samsung peut se consoler en constatant le lancement réussi de ses Galaxy Z Flip 3 et Galaxy Z Fold 3. Ces modèles, vendus à des prix plus attractifs, ont bénéficié de différentes promotions et reprises pour aider les ventes à décoller. Une tendance qui devrait se confirmer en cette fin d’année, selon le cabinet DSCC.

Le plus abordable des deux, le Samsung Galaxy Z Flip 3, serait le plus populaire et capterait 60 % du marché. Il devancerait le Galaxy Z Fold 3 (23 % de parts de marché), un modèle qui a confirmé que le pliant arrive à maturité. Loin d’ailleurs, Huawei tente d’exister avec ses Mate X, mais le groupe chinois ne représenterait qu’environ 6 % de ce segment de marché.

Samsung n’a pas de concurrent sur ce segment.©DSCC

À la fin de l’année, les ventes devraient atteindre 3,8 millions et constituer un nouveau regard pour le secteur. Samsung devrait une nouvelle fois être le seul à en profiter et cela risque de porter préjudice à cette catégorie de mobiles. Sans concurrence, le pliant aura bien du mal à s’émanciper même si le leader du marché propose des produits convaincants (voir notre test du Galaxy Z Flip 3).

Régulièrement citée, la concurrence chinoise peine à confirmer sa volonté d’aller sur ce mini-marché et ce, pour des raisons diverses. Longtemps présenté comme le rival numéro un de Samsung, Huawei est aujourd’hui hors course à cause des sanctions américaines qui l’ont éjecté des plus gros vendeurs de smartphones. Nouveau numéro un en Europe, Xiaomi dispose d’un modèle pliant dans son catalogue, mais il ne semble pas encore être la priorité d’un groupe qui préfère encore miser sur le rapport qualité-prix.

Oppo, Google, Apple… qui aidera Samsung à faire décoller les smartphones pliants ?

Après son étonnant concept équipé d’un écran enroulable, Oppo pourrait tenter sa chance dans les prochaines semaines. Le fabricant chinois présenterait son premier appareil pliant avant la fin de l’année et les rumeurs se multiplient depuis quelques jours. Longtemps espéré, le Google Pixel Fold ne serait plus vraiment d’actualité et ne devrait pas voir le jour avant le second semestre 2022. Malgré l’arrivée d’Android 12L, le rival tant attendu de Samsung pourrait encore être Apple.

La firme de Cupertino est sans doute la seule, avec Samsung, à pouvoir imposer de nouveaux formats. Cependant, elle ne semble pas vraiment intéressée et pourrait plutôt surprendre en lançant un iPhone dénué de port dans les années à venir.

À lire aussi

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin