Article

Les expositions à ne pas rater cet été à Paris

24 juin 2024
Par La rédaction
Quelles sont les expositions à voir cet été à Paris ?
Quelles sont les expositions à voir cet été à Paris ? ©Ground Picture/Shutterstock

De la découverte des plus grands classiques aux œuvres les plus novatrices, L’Éclaireur a relevé 15 expositions à voir cet été dans la capitale.

1 Paolo Roversi, au Palais Galliera

En ce moment même, le Palais Galliera rend hommage au grand œuvre de Paolo Roversi au travers d’une rétrospective d’envergure, la première qu’un musée parisien consacre à l’artiste italien. Jusqu’au 14 juillet, un ensemble de 140 tirages retrace un demi-siècle de création foisonnante, soulignant les rapports étroits qu’entretiennent mode et photographie depuis leurs balbutiements.

Paolo Roversi, au Palais Galliera, jusqu’au 14 juillet 2024. Billetterie par ici.

2 Jean Hélion, au musée d’Art Moderne de Paris

Malgré l’influence qu’il a exercée sur l’art contemporain, le nom de Jean Hélion est bien souvent inconnu du grand public. Dans l’entre-deux-guerres, le peintre français a importé l’art abstrait aux États-Unis, où il prendra un autre essor. Jusqu’au 18 août, le musée d’Art Moderne lui consacre une rétrospective éponyme. Plus de 150 œuvres et documents d’archives, rarement montrés, sont présentés. 

Jean Hélion, La prose au monde, au musée d’Art Moderne de Paris, jusqu’au 18 août 2024. Billetterie par ici.

 (3) Paris 1874, Inventer l’impressionnisme, au musée d’Orsay

À l’occasion du 150e anniversaire de la première exposition impressionniste, le musée d’Orsay présente Paris 1874, Inventer l’impressionnisme jusqu’au 14 juillet prochain. Au fil des 130 œuvres montrées au public se dessine l’histoire du mouvement. Afin de souligner sa modernité radicale, l’évènement a enrichi son parcours de toiles et sculptures alors dévoilées, au même moment, au Salon officiel.

Paris 1874, Inventer l’impressionnisme, au musée d’Orsay, jusqu’au 14 juillet 2024.

4 Luxe de Poche, au musée Cognacq-Jay

Les amateurs d’artisanat et de beaux objets trouveront leur bonheur au musée Cognacq-Jay. Depuis le 29 mars et ce jusqu’au 29 septembre, Luxe de Poche s’intéresse à ces boîtes, tabatières et autres petits étuis qui ont façonné les rituels de sociabilité de la noblesse au XVIIIe siècle. À la fois esthétiques et ingénieuses, ces pièces d’exception étonnantes résultent d’un savoir-faire unique qui reflète le faste d’une époque. 

Luxe de Poche, au musée Cognacq-Jay, jusqu’au 29 septembre 2024. Billetterie par ici.

5 En jeu ! Les artistes et le sport, au musée Marmottan-Monet

Du 4 avril au 1er septembre, avec En jeu ! Les artistes et le sport, le musée Marmottan-Monet évoque l’évolution de la pratique du sport. D’abord réservée aux élites, à partir du XIXe siècle, elle s’est peu à peu démocratisée jusqu’à devenir un loisir populaire. Un certain nombre d’artistes, tels que Claude Monet, Edgar Degas, Auguste Rodin, Henri de Toulouse-Lautrec, Aristide Maillol ou encore Alfred Sisley ont documenté cette transition. 

En jeu ! Les artistes et le sport, au musée Marmottan-Monet, jusqu’au 1er septembre 2024.

6 Le monde comme il va, à la Bourse de Commerce

Jusqu’au 2 septembre, La Bourse de Commerce accueille Le monde comme il va, une exposition uniquement composée d’œuvres, réalisées des années 1980 à nos jours, issues de la Collection Pinault. Nommé à partir d’un conte philosophique signé Voltaire, l’évènement invite le public à mener une réflexion sur « la conscience aiguë du présent » et célèbre, en contrepoint, la création contemporaine.

À partir de
3€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le monde comme il va, à la Bourse de Commerce, jusqu’au 2 septembre 2024. Billetterie par ici.

7 L’Art de James Cameron, à la Cinémathèque

Cette année, la Cinémathèque propose à ses visiteurs de s’immerger dans l’univers de James Cameron. Jusqu’au 5 janvier 2025, le musée reviendra sur six décennies de créations et d’idées innovantes. L’essentiel des 300 œuvres présentées, parmi lesquelles se trouvent des dessins, des peintures, des photographies, des costumes, des accessoires ou encore des dispositifs 3D, est issu de la collection privée du cinéaste canadien.

À lire aussi

L’Art de James Cameron, à la Cinémathèque, jusqu’au 5 janvier 2025. Billetterie par ici.

8 Matisse l’Atelier Rouge et Ellsworth Kelly, Formes et Couleurs, à la Fondation Louis Vuitton

Depuis le 4 mai 2024, la Fondation Louis Vuitton accueille Matisse, L’Atelier Rouge consacré à la naissance et à l’histoire d’une des peintures les plus célèbres de l’artiste. En plus de présenter cette iconique création, l’exposition réunira également des peintures, des sculptures, et des objets décoratifs conservés, à l’époque dans l’atelier rouge, situé à Issy-les-Moulineaux, du peintre français.

Simultanément, la Fondation Louis Vuitton présentera l’exposition Elssworth Kelly, Formes et Couleurs, 1949-2015, consacrée à Ellsworth Kelly, considéré comme l’un des plus importants peintres et sculpteurs abstraits américains. Les deux expositions sont à découvrir jusqu’au 9 septembre 2024.

Matisse l’Atelier Rouge et Ellsworth Kelly, Formes et Couleurs, à la Fondation Louis Vuitton, jusqu’au 9 septembre 2024.

9 Les Taïnos et Kalinagos des Antilles, au musée du Quai Branly 

Du 4 juin au 13 octobre, le musée du Quai Branly propose de plonger dans l’univers des Taïnos et Kalinagos. Cette exposition intitulée Taïos et Kaliagos des Antilles : une épopée fascinante met en lumière la culture mais avant tout l’histoire qui entoure ces peuples autochtones des Antilles. En passant par les premiers habitants ayant demeuré au sein de ce lieu, Jacques Kerchache propose de revenir sur leurs récits historiques à travers des artefacts, et des objets d’arts.

L’exposition dévoile les pratiques sociales et les croyances de cette nation tout en évoquant les relations avec les colons européens depuis leur arrivée en 1492. Les visiteurs auront la possibilité de découvrir des pièces rares, offrant un aperçu inédit de l’héritage du peuple antillais. L’artiste propose une exploration captivante de la manière dont il ont façonné leur histoire et celle des caraïbes.

Les Taïnos et Kalinagos des Antilles, au musée du Quai Branly, jusqu’au 13 octobre 2024.

10 Les belles images, à la Maison Européenne de la Photographie

Les amateurs de l’univers photographique vont pouvoir s’immerger au sein de l’exposition Les belles images à la Maison Européenne de la Photographie, une rétrospective de Thomas Mailaender. L’artiste propose un voyage visuel proposant une association entre photographie, art numérique et installations interactives. Ce parcours immersif met en avant les différents rôles que peut avoir une image en mélangeant l’ancien et le nouveau.

Il est possible à la fois de trouver des images originales et anciennes comme des œuvres collectées sur Internet. Ces dernières interrogent la perception avec des objets et des supports détournés afin de remettre en question les normes, les habitudes et les usages traditionnels. 

Les belles images, à la Maison Européenne de la Photographie, jusqu’au 29 septembre 2024.

11 Nu comme habillé, Delacroix et les vêtements, au musée Delacroix

Le Musée Delacroix propose du 3 juillet 2024 au 3 février 2025 une immersion dans l’univers vestimentaire du célèbre peintre avec l’exposition Nu comme habillé. Les tableaux du célèbre peintre mettent en avant son rapport avec les vêtements.

À travers une sélection de peintures, de dessins et d’esquisses, l’exposition explore la manière dont l’artiste intègre les habits afin d’exprimer un sens précis : son choix nous informe sur l’époque, l’identité, ou encore le statut de la personne représentée. Il sera alors plus simple pour les visiteurs de comprendre le rôle des vêtements dans les compositions d’Eugène Delacroix. 

Nu comme habillé, Delacroix et les vêtements, au musée Delacroix, jusqu’au 3 février 2025.

12 La BD à tous les étages, au Centre Pompidou

Tout au long de l’été et ce jusqu’au 4 novembre 2024, le Centre Pompidou met à l’honneur l’art de la bande-dessinée en faisant dialoguer les travaux de six figures historiques de la BD avec les créations de 15 auteurs et autrices contemporains. L’exposition se double également d’une visite consacrée au célèbre personnage Corto Maltese, créé par Hugo Pratt en 1967.

Intitulée La bande-dessinée à tous les étages, cette exposition est à découvrir tout au long de l’été, à Paris, et devrait plaire aux adultes comme aux enfants passionnés par le 9e art.

La BD à tous les étages, au Centre Pompidou, jusqu’au 4 novembre 2024. Billetterie par ici.

13 House of the dreamers, au Carrousel du Louvre

L’exposition immersive House of the dreamers vient d’ouvrir ses portes au cœur du Carrousel du Louvre, à Paris. À cette occasion, les visiteurs pourront découvrir un monde onirique, magique et coloré, propice à l’imagination et aux rêves, grâce à des décors spectaculaires.

Créée par les designers italiennes Elena et Giulia Sella, cette expérience façon Alice aux pays des merveilles, à vivre en famille ou entre amis, a déjà fait le tour de Milan, Madrid et Rome, et s’installe désormais dans la capitale française jusqu’au 1er septembre 2024.

House of the dreamers, au Carrousel du Louvre, jusqu’au 1er septembre 2024. Billetterie par ici.

14 Mission spatiale, à la Cité des Sciences et de l’Industrie

Jusqu’au 1er septembre 2024, la Cité des Sciences et de l’Industrie propose de découvrir sa nouvelle exposition permanente consacrée à l’exploration spatiale. Divisée en cinq parties, l’exhibition invite à voyager à travers le temps et l’espace afin de mieux saisir les travaux de recherches actuels, de comprendre les technologies robotiques, ainsi que les réflexions autour des missions.

Les visiteurs pourront également se glisser dans la peau d’un véritable astronaute grâce à un spectacle immersif qui les plongera au cœur d’un forage sur Jupiter. Ils pourront également découvrir des répliques de véritables véhicules spatiaux comme Orion, ou encore, grâce à un jeu multimédia, incarner un spationaute qui s’entraîne à vivre une journée sur Mars. À la fois, pédagogique et interactive, Mission Spatiale est l’exposition idéale à découvrir en famille, cet été à Paris.

Bande-annonce de l’exposition Mission Spatiale à la Cité des Sciences et de l’Industrie.

Mission spatiale, à la Cité des Sciences et de l’Industrie, jusqu’au 1er septembre 2024. Billetterie par ici.

15 Exposition L’Olympisme, une invention moderne, un héritage antique, au Louvre

Tout au long de l’été, Paris va vivre au rythme des Jeux Olympiques. Il n’est donc pas étonnant que les musées de la capitale s’organisent afin de revenir sur l’histoire du sport et de cette compétition antique, remise au goût du jour au XIXe siècle. Dans cette optique, le Musée du Louvre propose de revenir sur la création des premiers Jeux Olympiques ainsi que leurs sources iconographiques à travers les travaux de Pierre de Coubertin, du dessinateur, Émile Gilliéron, ou encore de Michel Bréal, créateur de la première coupe olympique.

Cette exposition sera également l’occasion, pour les visiteurs, de découvrir le lien entre le sport, la philosophie, la science, ou encore l’art et l’archéologie à travers un parcours aussi dense que passionnant.

L’Olympisme, une invention moderne, un héritage antique, au Louvre, jusqu’au 16 septembre 2024. Billetterie par ici.

À lire aussi

Article rédigé par