Actu

Après Martin Scorsese, une autre légende d’Hollywood s’en prend aux films de super-héros

15 novembre 2021
Les Eternels vient de réaliser le meilleur démarrage au box-office pour un film Marvel post-pandémie.
Les Eternels vient de réaliser le meilleur démarrage au box-office pour un film Marvel post-pandémie. ©Marvel Studios

Face au succès toujours plus important des films de super-héros, un réalisateur emblématique d’Hollywood crie son ras-le-bol.

Black Widow, The Suicide Squad, Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, Venom : Let There be Carnage, Les Éternels et bientôt Spider-Man : No Way Home : 2021 a clairement marqué le retour en force des films de super-héros. Après une année 2020 morose rythmée par la crise sanitaire, les films DC et Marvel ont retrouvé un public toujours plus friand de ces aventures extraordinaires, notamment grâce à la réouverture des salles de cinéma. Alors que Shang-Chi vient de franchir le cap des 400 millions de dollars de recettes au box-office mondial, Les Éternels, dernier film du MCU, est bien parti pour connaître un succès similaire. Le film a déjà dépassé le million de spectateurs en France, 12 jours après sa sortie.

Un réalisateur très présent en cette fin d’année

Depuis plusieurs années, les films de super-héros explosent tous les records au box-office mondial et engendrent des millions de revenus en termes de produits dérivés, tout en permettant de familiariser le grand public avec ces personnages de comics. Mais ces productions ne plaisent pas à tout le monde. En pleine promotion de Le Dernier Duel et House of Gucci, attendu dans les salles françaises le 24 novembre prochain, Ridley Scott a profité d’un entretien avec le média Deadline pour tacler les films de super-héros : « Pourquoi n’ont-ils pas de meilleures histoires ? Ils sont sauvés par leurs effets spéciaux, et ça devient ennuyeux pour tous ceux qui travaillent avec ces effets. »

Des critiques qui ne datent pas d’hier

S’il s’est montré plus modéré sur certains films tels que Joker, notamment pour louer le talent d’un Joaquin Phoenix qu’il retrouvera prochainement pour un film sur Napoléon, les propos de ce réalisateur emblématique risquent de raviver la polémique entre les productions super-héroïques et le gratin d’Hollywood. En 2019, en pleine promotion de The Irishman, Martin Scorsese avait déjà déclaré que les films Marvel « n’étaient pas du cinéma ». Le réalisateur culte de Taxi Driver ou Les Affranchis avait alors reçu le soutien de confrères tels que Denis Villeneuve. Pour réagir à ces propos, de nombreuses figures de l’univers Marvel, tels que Kevin Feige ou Scott Derrickson (Doctor Strange), n’avaient pas hésité à répondre directement à Martin Scorsese pour démontrer l’utilité des films de super-héros. Les coûts de production énormes et des intrigues qui peineraient à se renouveler sont les principales critiques attribuées aux films DC ou Marvel.

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin