Actu

La Foire internationale d’art contemporain ouvre ses portes au public

21 octobre 2021
Par Félix Tardieu
Le Grand Palais Ephémère qui accueille la FIAC 2021
Le Grand Palais Ephémère qui accueille la FIAC 2021 ©Patrick Tourneboeuf

Après une année blanche, le rendez-vous incontournable de l’art contemporain revient en 2021 dans l’écrin de bois du Grand Palais Ephémère, du 21 au 24 octobre.

Pour sa 47e édition, la FIAC s’installe sous la structure en bois du Grand Palais Ephémère, sur le Champ-de-Mars. Le bâtiment, conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, se substitue ainsi à la Nef du Grand Palais qui accueille habituellement la FIAC, le temps de sa restauration. Cette année, la FIAC accueille 160 galeries issues de 25 pays différents, entre art moderne, art contemporain, design et édition. Nouveauté héritée de la pandémie, les Fiac Online Viewing Rooms, qui invitent une cinquantaine de galeries à rencontrer amateurs et collectionneurs grâce à un outil développé par ArtLogic. En mars 2021, la première édition de cette FIAC virtuelle avait réussi à réunir plus de 200 exposants et près de 2000 oeuvres du XXe siècle à aujourd’hui. Dans l’enceinte du Grand Palais Ephémère, la FIAC se déploie en trois principaux secteurs. Un Secteur Général réunissant les plus grandes galeries françaises et internationales, telles que Almine Rech, Perrotin, Gagosian, Thaddaeus Ropac, Lelong & Co, etc. Un secteur Jeunes Galeries mettant en avant une dizaine de galeries émergentes, puis le Secteur Design accueillant les acteurs clés du design contemporain.

La FIAC, c’est aussi une vaste programmation hors les murs, à commencer par le parcours FIAC Hors les Murs, dont le programme est à découvrir ici. Profitant de l’émulation générée par l’événement, de nombreuses foires se tiennent dans la capitale parallèlement à la FIAC, à l’instar de Paris Internationale ou encore de Modern Art Faire et Asia Now. À noter également le festival de performances Parades for FIAC qui se déploie dans plusieurs institutions de la capitale, telles que le Centre Pompidou et la Bourse de Commerce-Pinault Collection.

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin