Actu

Compatible wifi 7, la future Freebox ? Voici ce que l’on sait

01 décembre 2023
Par Pierre Crochart
Compatible wifi 7, la future Freebox ? Voici ce que l'on sait
©Free

Attendue dans les prochaines semaines, la Freebox v9 pourrait être la première du marché à adopter la dernière norme du wifi.

Sur X (anciennement Twitter), un informateur a décortiqué la future version du système d’exploitation des modems de Free et en a déduit une nouvelle plutôt croustillante pour les appareils connectés de la maison.

À partir de
99€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

Free, premier opérateur à adopter le wifi 7 ?

D’après les trouvailles de Tiino-X83 sur X, il est fait mention dans le code de la prochaine version de Freebox OS d’un protocole appelé « EHT ». A priori, rien de très intéressant. Mais cet acronyme (Extremely High Throughput) renvoie en réalité au standard IEEE 802.11be, également connu sous le nom de wifi 7.

Bien sûr, cela n’est qu’un indice qui ne présage peut-être pas de la compatibilité de la future box de l’opérateur avec cette norme avancée — qui, par ailleurs, n’est même pas encore officiellement en service. Cependant, cette indiscrétion nous rassure sur la volonté du FAI de rendre son futur routeur à l’épreuve du futur.

À quoi ça sert, le wifi 7 ?

Nous avons publié un article détaillant les avantages du wifi 7 par rapport à l’actuel standard le plus avancé : le wifi 6e.

Pour résumer, l’intérêt est double. D’abord, le débit maximal théorique est tout simplement multiplié par quatre avec le wifi 7. Techniquement (cela dépend de beaucoup de paramètres), une connexion wifi 7 peut atteindre un débit descendant maximal de 46 Gb/s grâce à un canal de données de 320 Mhz contre 160 Mhz en wifi 6e.

Une connexion plus rapide donc, mais aussi plus stable (en réduisant les interférences) et plus fiable grâce à une réduction drastique de la latence (c’est-à-dire le temps de transit entre le routeur et l’appareil connecté).

Adoptée en 2021, la norme wifi 7 doit officiellement entrer en vigueur en mars 2024 au plus tôt. Free a donc encore un peu de temps devant lui pour ménager les effets d’annonce dont il a le secret.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin