Actu

Bon plan – Hisense rembourse jusqu’à 500 € pour l’achat d’un TV ou Laser TV

06 avril 2021
Par Thomas Estimbre

Depuis le 1er avril et jusqu’au 26 avril prochain, Hisense rembourse jusqu’à 500 euros pour l’achat d’un téléviseur ou d’un Laser TV. Plusieurs références sont éligibles à cette offre de remboursement.

À l’approche des grands évènements sportifs de l’année, les téléviseurs Hisense font l’objet d’une offre de remboursement pouvant atteindre 500 euros. L’opération concerne une sélection de téléviseurs QLED 4K de la marque, ainsi que ses Laser TV. Les remboursements s’étalent entre 20 et 100 euros pour les téléviseurs et atteignent 500 euros pour les lasers TV achetés entre le 1er avril et le 26 avril 2021.

 © Hisense
© Hisense

Quels sont les produits Hisense concernés ?

Du côté des téléviseurs, une vingtaine de modèles sont concernés avec des diagonales allant de 43 pouces à 65 pouces. Pour tout achat d’un téléviseur référencé ci‑dessous, Hisense vous rembourse :

20 euros pour un téléviseur Hisense 43A7300F, 43AE7200F ou 43A7320F

30 euros pour un téléviseur Hisense 50A7300F, 50AE7200F ou 50A7320F

50 euros pour un téléviseur Hisense 65A7300F, 50U7QF, 50U72QF, 55U7QF, 55U72QF, 58A7100F, 58AE7000F, 58A7120F, 65U7QF, 65U72QF, 65A7300F, 65AE7200F ou 65A7320F

100 euros pour un téléviseur Hisense 55U8QF ou 55U82QF

 © Hisense
© Hisense

Du côté des Laser TV, Hisense rembourse 500 euros sur les modèles 100L5F-B12 et 88L5VG. Le premier est est constitué d’un vidéoprojecteur ultra courte focale laser 4K d’un écran technique de 100″ de diagonale. Concernant le second modèle, il inclut un projecteur Laser UHD 4K courte focale et un écran technique de 88 pouces. Hisense invite les participants à se manifester sur le site offres-hisense.fr à partir du 8 avril 2021 et à sélectionner l’offre 19929 – E-ODR TV HISENSE QLED ET 4K dans les 30 jours calendaires suivant l’achat, soit au plus tard le 26 mai 2021 pour un achat effectué le 26 avril 2021. Les conditions complètes de l’offre peuvent être téléchargées ici.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste
Pour aller plus loin